Réduire les caractèresAugmenter les caractèresImprimer

Affichage dtaill (Muses et monuments)


Caserne Kilmaine

Caserne Kilmaine © CC BY-SA 2.5

La caserne kilmaine est le témoin du prestigieux passé militaire de la ville de Tarascon, et le grand manège de la caserne est un des trois monuments de ce type qui subsistent aujourd’hui en France (les deux autres étant à Saumur et Fontainebleau).

 

Au XVIe siècle, Tarascon est une ville étape. Les habitants sont assujettis au logement et à l'entretien des gens de guerre. En 1695, la ville reçoit l'autorisation de construire des casernes.

La construction commence en 1718 sur les plans de Desfour. Les bâtiments, essentiellement composés d’un rez-de-chaussée et d’un étage, se regroupent autour de plusieurs cours. Le grand quartier autour d'une grande cour est réservé à la cavalerie. Le petit quartier est divisé en deux cours, l'une pour l'infanterie, l'autre pour les magasins de l'étape. Les bâtiments sont flanqués aux angles de pavillons. Le rez-de-chaussée est aménagé en pièces voûtées réservées aux écuries ; l'étage est fait de chambrées pour les soldats. L'administration occupe l'aile entre les deux quartiers. Au XVIIIe siècle, ces bâtiments hébergent jusqu'à 1275 hommes et 500 chevaux.

L’ensemble est agrandi à partir de 1834 : les écuries sont mises aux norme vétérinaires, et de nouveaux bâtiments sont construits. Le manège, surmonté d’une charpente de bois arrondie, est édifié en 1846. Dans le dernier quart du XIXe siècle, des bâtiments pour le stockage du fourrage, des cuisines, cantines et une infirmerie s’ajoutent à l’ensemble. En 1911, un nouveau manège est construit sous charpente métallique. Au total, le quartier Kilmaine occupe une superficie qui s’étend sur 6 hectares.

 

Les casernes de Kilmaine sont occupées par l'armée jusqu'à l'an 2000 : de 1818 jusqu'au début du XXe siècle par les Dragons, puis par le 11e régiment de Hussards jusqu'en 1914 et enfin, des années 1950 à 2000 par le Centre mobilisateur n°27 et le Centre de sélection n°9.

Le 30 juin 2006, le quartier ferme définitivement ses portes, mettant fin à l’histoire militaire de Tarascon. Un projet de reconversion est alors mis en place, avec notamment la création de la cité du Cheval.

Boulevard Jules Ferry13150Tarascon

Date du Class ou de l'Inscrit : 28/11/02

Caserne