Réduire les caractèresAugmenter les caractèresImprimer

Affichage dtaill (Muses et monuments)


Citadelle Gnral Berg

Citadelle de Bayonne © CC BY-SA 3.0

La Citadelle de Bayonne fait partie de l’ensemble conséquent d’ouvrages fortifiés militaires et civils en France réalisé par Vauban, ingénieur militaire responsable des fortifications du XVIIème siècle.

 

A l’époque romaine, la ville de Bayonne détenait une vocation militaire et défensive avec l’établissement d’un castrum romain qui abritait la garnison et l'administration de la région nommée « Lapurdum », dont les vestiges subsistent encore aujourd’hui autour de la cathédrale Sainte-Marie de Bayonne. 

Lors de la Guerre de Cent Ans, les armées du Comte Jean de Dunois, allié du roi de France Charles VII, reprennent la ville de Bayonne des Anglais en 1453. La cité est pourvue au fil des siècles d'ouvrages défensifs conséquents. La ville de Bayonne devient ainsi un axe stratégique de passage vers l'Espagne et un point de contrôle des communications fluviales.

La citadelle de Bayonne est conçue par Sébastien Le Prestre de Vauban en 1680 à la demande de Louis XIV qui désirait fortifier davantage la ville de Bayonne afin de verrouiller les voies terrestres et maritimes et de tenir la ville de Bayonne sous les feux des canons. Le projet de Vauban répond à la faiblesse défensive du quartier Saint-Esprit. Il supervise la construction et l'amélioration des remparts et de ses portes. Il construit ou consolide également les bâtiments du Château Vieux, édifié depuis le XIème siècle. Le mur d'enceinte de la ville est ainsi réparé, le vieux donjon intérieur rasé. La citadelle de Bayonne se compose de trois demi-lunes armées de contre-gardes, de fossés et glacis qui renforcent le système défensif ainsi que d'une porte monumentale à corniches et pilastres doubles. Vauban alloue un budget de 560 000 livres à la réalisation de l'édifice. La citadelle mais aussi les remparts, le Château Vieux, le Château Neuf font alors partie des ouvrages les plus représentatifs du système de fortifications, la « ceinture de fer » érigé par Vauban.

La citadelle est utilisée dès le XVIIIème siècle et, en 1750, une garnison de 2 000 hommes y est installée. La citadelle abritait également une chapelle, des magasins à poudre, un petit arsenal, une place et un corps de logis pour les gradés.

Au XVIIIe siècle, l’architecture de la citadelle force l’admiration des militaires. Elle devient un objet de curiosité pour les amateurs de places-fortes. Sous la Révolution et l’Empire, la citadelle de Bayonne sert de lieu d’emprisonnement puis connaît ses dernières heures militaires en 1814 lors des affrontements entre les troupes anglo-hispano-portugaises menées par Wellington et celles du Maréchal Soult.

Elle a est rebaptisée « Citadelle Général Georges Bergé » le 15 septembre 1999.

 

La caserne du Château-Vieux, le Château Neuf et la citadelle de Bayonne sont actuellement occupés par le 1er Régiment Parachutiste d'Infanterie de Marine.

Porte de la citadelle de Bayonne - CC BY-SA 3.0

Avenue de la Citadelle64100Bayonne

Date du Class ou de l'Inscrit : 12/10/29

Fort & citadelle