Flux RSS du site Mémoire des hommes https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/ fr Thu, 18 Apr 2024 01:07:01 +0200 Thu, 18 Apr 2024 01:07:01 +0200 Inscriptions des sites du ministère des Armées aux 40e Journées européennes du patrimoine (JEP) https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3014&titre=inscriptions-des-sites-du-ministere-des-armees-aux-40e-journees-europeennes-du-patrimoine-jep- https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3014&titre=inscriptions-des-sites-du-ministere-des-armees-aux-40e-journees-europeennes-du-patrimoine-jep- Mon, 03 Jul 2023 17:26:02 +0200 Chaque année, le ministère des Armées s'associe à cette manifestation organisée par le ministère de la Culture pour faire connaître les sites emblématiques de son patrimoine. Cette manifestation nationale suscite un intérêt grandissant de la part des visiteurs, désireux de découvrir la richesse patrimoniale des armées françaises et la diversité des missions qu'elles réalisent dans ce cadre.

 

Pour l’édition 2022, plus de 120 434 personnes ont ainsi fréquenté les 93 sites ministériels ouverts, ce qui démontre l'attachement des français au patrimoine militaire, à ses lieux de mémoire et à ses chefs d'œuvre architecturaux.

Acteur majeur de la mise en œuvre de la politique de développement durable au sein de l’État, le ministère s’inscrit pleinement dans la double thématique de l’édition 2023 « Patrimoine vivant » et « Patrimoine du sport ».

Les dimensions matérielle et immatérielle du patrimoine conservé par le ministère des Armées sont indissociables. Le « Patrimoine vivant », c’est-à-dire les récits, les traditions militaires, les fêtes, les expressions, les connaissances et les savoir-faire hérités des générations précédentes et transmis aux générations futures, anime et donne du sens au patrimoine matériel inanimé (objets, monuments, paysages…). Ce sont les individus qui font vivre ce patrimoine. Les pratiques de restauration des œuvres constituent également un biais important pour comprendre la dimension vivante du patrimoine du ministère.

De plus, dans la perspective de l’Olympiade culturelle de cette année 2023, un second thème est proposé : « Patrimoine du sport ». Ce dernier s’est particulièrement développé depuis le début du XXe siècle, avec l’augmentation et la diversification des pratiques sportives. Cette thématique, qui fait directement écho à la précédente, pourra donner lieu à une explicitation des nombreux liens entre le monde militaire et la pratique sportive d’hier à aujourd’hui.

Soucieuse de mettre en valeur le caractère exceptionnel des lieux culturels et patrimoniaux du ministère et les actions spécifiques initiées par les unités auprès d’un large public, la direction de la mémoire, de la culture et des archives (DMCA) s’attache, comme chaque année, à recenser les sites participant aux JEP en vue de les inscrire dans un plan de communication coordonné et adapté.

Son implication les 16 et 17 septembre prochains contribuera à assurer le rayonnement du patrimoine des armées, à fortifier le lien Armées-Nation.

L’organisation de la 40e édition des JEP implique la collaboration de l’ensemble des entités souhaitant y participer. Dans cette perspective, la DMCA, qui assure le pilotage et la coordination générale de ces Journées pour le ministère, relaye les initiatives susceptibles d’être développées.

Aussi, vous êtes invités à renseigner le formulaire d’inscription à télécharger ci-dessous et à y intégrer vos documents iconographiques, avant le vendredi 30 juin 2023

Une carte interactive géolocalisée, associée à la présentation des sites ouverts, sera consultable sur le site internet Mémoire des hommes.

En complément du dispositif, vous êtes invités à faire référencer votre participation aux JEP auprès de la direction régionale des affaires culturelles (DRAC) de votre région d’appartenance et à vous inscrire à l’agenda régional en ligne.

Enfin, dans le but d'élaborer un bilan de ces journées à l'issue de l'édition 2023et de communiquer les chiffres de fréquentation au ministre des armées et au ministère de la Culture, j’appelle votre attention sur la nécessité de recueillir des informations spécifiques par le biais de la fiche « Bilan de participation ».

Les services de la DMCA se tiennent à votre disposition pour tout complément d'information et accompagnement de vos démarches à l'adresse suivante :  dmca.resp-pole-evenement.fct@intradef.gouv.fr.

 

Télécharger le formulaire d’inscription du ministère des Armées ci-dessous (Excel)

Consulter le site du ministère de la Culture

Commander les affiches

Publié le 12 juin 2023

]]>
Exposition " à la croisée des mondes du cheval : les haras nationaux et le cadre noir " au musée de la Cavalerie - Saumur https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3038&titre=exposition-a-la-croisee-des-mondes-du-cheval-les-haras-nationaux-et-le-cadre-noir-au-musee-de-la-cavalerie-saumur https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3038&titre=exposition-a-la-croisee-des-mondes-du-cheval-les-haras-nationaux-et-le-cadre-noir-au-musee-de-la-cavalerie-saumur Mon, 03 Jul 2023 17:36:46 +0200 Venez découvrir l’histoire du cheval en France dans le cadre de l’exposition « à la croisée des mondes du cheval : les haras nationaux et le cadre noir », au musée de la Cavalerie - Saumur.

 

Connue pour sa prestigieuse école de cavalerie, la ville de Saumur accueillera, au musée de la Cavalerie, l’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE), qui fédère aujourd’hui le Cadre noir et les Haras nationaux, pour proposer au public un regard sur l’histoire du cheval en France.

Cette exposition temporaire est destinée à faire comprendre l’évolution sociale et culturelle du cheval dans la société française, sur plus de trois siècles. Elle présente plus de 300 ans de savoir-faire équestre français, à travers objets et documents et insiste plus particulièrement sur la pratique de l’équitation française et l’attelage de tradition, les voitures hippomobiles, la bourrellerie (sellerie), la génétique et les races.

Pour visiter cette exposition, le musée de la Cavalerie vous accueille du 1er juillet au 31 août de 10 h à 18 h, tous les jours, et jusqu’au 12 novembre de 11 h à 17 h, tous les jours sauf le jeudi. Si vous n’avez pas la chance de la voir cet été, guettez ses futurs lieux d’installation.

 

Informations pratiques

Exposition « à la croisée des mondes du cheval : les haras nationaux et le cadre noir »

Du 01 juillet au 12 novembre 2023

Musée de la Cavalerie - Place Charles de Foucauld - 49400 Saumur

Accès à l'exposition inclus avec le tarif d'entrée au musée

Site du muséeSite de l'IFCE

Publié le 04 juillet

 

 

 

]]>
Agenda culturel - Juillet 2023 https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3037&titre=agenda-culturel-juillet-2023- https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3037&titre=agenda-culturel-juillet-2023- Mon, 03 Jul 2023 17:26:02 +0200 C’est l’été ! Pour occuper vos vacances, vos week-ends ou vos longues soirées d’été, le ministère des Armées vous présente son agenda culturel du moins de juillet. Concerts, exposition, évènements, diffusion TV… il y en a pour tous les goûts !


Du 1er juillet au 12 novembre 2023

Musée de la Cavalerie, Saumur

Exposition : « A la croisée des mondes du cheval : les haras nationaux et le cadre noir »

L’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE), qui fédère aujourd’hui le Cadre noir et les Haras nationaux, est accueilli au musée de la Cavalerie pour proposer au public un regard sur l’histoire du cheval en France. L’utilité et la compagnie du cheval ont donné naissance à ces deux institutions qui entretiennent et développent des techniques extraordinaires : un patrimoine matériel et immatériel qui incombe désormais à l’IFCE.

Cette exposition temporaire présente plus de 300 ans de savoir-faire équestre français, à travers objets et documents et insiste plus particulièrement sur la pratique de l’équitation française et l’attelage de tradition, les voitures hippomobiles, la bourrellerie, la génétique et les races.

 

Du 6 au 9 juillet

Musée de la Marine à Rochefort, Port-Louis, Toulon, Brest

Fête de la mer et des littoraux

La 5e édition de la Fête de la Mer et des Littoraux se tiendra du 6 au 9 juillet 2023, avec un objectif ambitieux de proposer 1 500 évènements sur l’Hexagone et les Outre-mer. Les événements, conçus pour sensibiliser le public aux enjeux de la mer et des littoraux, mettront à l’honneur le patrimoine maritime sous toutes ses formes : naturel, historique, culturel, culinaire et militaire.

 

Du 7 au 9 juillet 2023

Mazamet

Festival : « Fanfares sans frontières »

Déambulation/Aubade du Bagad de Lann-Bihoué dans le cadre du festival "Fanfares sans frontière de Mazamet ».

 

Du 7 au 9 juillet 2023

Musée de l’Air et de l’Espace – Aéroport Paris Le Bourget

Evènement : Ciné-tarmac

Cet été, le cinéma est de retour sur le tarmac du musée de l’Air et de l’Espace avec un nouveau format sur 3 dates pour lancer la saison estivale : 3 projections en plein air sur le fuselage du Boeing 747 du musée, au bord des pistes de l’aéroport de Paris-Le Bourget ! Des animations seront proposées avant la projection de films.

Réservation en ligne obligatoire.

 

Du 12 au 15 juillet

Musée de la Cavalerie et Musée des Blindés, Saumur

Carrousel place Charles de Foucauld

Fruit d’une étroite collaboration entre les écoles militaires de Saumur, le musée des blindés, le musée de la cavalerie et l’institut français du cheval et de l’équitation, ces « après-midis du Carrousel » proposent au grand public des évocations historiques mettant en scène des véhicules blindés roulant, des présentations du savoir-faire de l’équitation de tradition française par le Cadre Noir et également des démonstrations parachutistes et tableaux interarmes.

 

Du 12 juillet au 31 décembre 2023

Musée de la Marine à Rochefort – Hôtel de Cheusses et Ancienne école de médecine navale

Exposition : « Pierre Loti, Gustave Viaud - Deux frères unis par la mer »

A l’occasion du centenaire de la mort de Pierre Loti, le musée national de la Marine présente sur ses deux sites à Rochefort une double exposition temporaire revenant sur le lien fort entre Loti et son frère Gustave, tous deux unis par la mer et une carrière maritime.

Né en 1850 à Rochefort, Julien Viaud, alias Pierre Loti en littérature, est un officier de marine aux multiples talents : écrivain, académicien, journaliste, dessinateur ou encore photographe. Épris d’inconnu, ce marin formé à Brest a voyagé toute sa vie, parcouru le monde, sillonné les mers, traversé des déserts, arpenté ports, villes et palais. Venez le (re)découvrir !

 

Samedi 15 juillet 2023        

Sur France 3 Nouvelle Aquitaine

Diffusion TV : « Sortie des ombres »

Le 6 avril 1944, un détachement allemand fusille quatre otages dans un village de Corrèze. Soixante ans plus tard, le journaliste Jean-Marie Borzeix s'attache à recueillir des témoignages sur cet événement.

 

Samedi 15 juillet 2023

Hauterives

Concert du Bagad de Lann-Bihoué

 

Les 21 et 22 juillet 2023

Saint-Cyr Coëtquidan

Festival international du livre militaire

Créé en 2010, le Festival international du livre militaire se déroule lors des festivités du Triomphe qui marquent la fin de l’année scolaire des élèves-officiers de l’armée de Terre. Cet événement constitue une plate-forme d’échanges et de rencontres visant à mieux faire connaître l'armée, mais aussi à susciter l’intérêt du public pour les questions de défense.

Dans une librairie spécialisée de 800m², auteurs et maisons d'édition seront accueillis et sera proposée une programmation variée, gratuite et accessible à tous afin de faire découvrir l’apport militaire à la culture générale passée, présente et future sous toutes ses formes : histoire militaire, stratégie, biographie, roman, jeunesse et BD, etc.

Accès du public gratuit sur inscription préalable sur le site Internet de l'académie militaire de Saint-Cyr Coëtquidan (à compter de juillet 2023).

 

Vendredi 28 juillet 2023

Cherbourg

Concert : Rolex Fastnet Race

Aubade du Bagad de Lann-Bihoué dans le cadre de l'arrivée de la Rolex Fastnet Race.

 

Publié le 03 juillet 2023

]]>
Lancement du Prix d'histoire militaire 2023 https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2987&titre=lancement-du-prix-d-histoire-militaire-2023 https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2987&titre=lancement-du-prix-d-histoire-militaire-2023 Mon, 03 Jul 2023 17:26:02 +0200 Le ministère des Armées lance l'appel à candidature pour l'édition 2023 du Prix d'histoire militaire.

 

Le Prix d'histoire militaire comporte deux catégories :

  • la catégorie " thèse de doctorat " ;
  •  la catégorie " master de 2e année ".

Sont éligibles les mémoires de master 2e année soutenus lors de l'année universitaire 2021-2022 et les thèses de doctorat soutenues au cours de l'année civile 2022.

Seuls les mémoires de master 2e année ayant obtenu la mention "très bien" et les thèses de doctorat accompagnées impérativement d'une lettre de recommandation de leur(s)directeur(s) peuvent postuler au prix.

Les candidats étrangers et/ou titulaires d'un doctorat d'une université étrangère peuvent également présenter leurs candidatures. Les travaux sont obligatoirement rédigés en français.

Les dossiers de candidature sont soumis à l'évaluation du conseil scientifique de la recherche historique de la défense (CSRHD) qui décide de l'attribution des prix.

La date de clôture des candidatures est fixée au vendredi 7 juillet 2023 (23h59)


En 2022, le prix a été attribué à Monsieur Charles-Alban Horvais pour sa thèse intitulée :

Les armées romaines, en Afrique à l'époque républicaine (256-46 av. j.c) ", sous la direction du professeur Pierre Cosme, Université de Rouen Normandie.

Pour le master 2, le prix a été décerné à Monsieur Alexandre Longer pour son mémoire intitulé : " Le siècle des coiffures, expériences et standardisation des couvre-chefs militaires dans la France du XIXe siècle : le cas exemplaire de l'infanterie de ligne (1791-1884) ", sous la direction du professeur Jacques-Olivier Boudon, Sorbonne université.

Télécharger le règlement du prix d'histoire militaire 2023 à la fin de l'article.

 

Aller plus loin

Documents joints :

  • Rétrospective : les lauréats du Prix d'histoire militaire de 1997 à 2022
  • Règlement du Prix d'Histoire militaire 2023

Rattachée au secrétariat général pour l'administration du ministère des Armées, la direction de la mémoire, de la culture et des archives (DMCA) a pour mission d'entretenir le lien avec le monde la recherche historique et d'assurer sa cohérence au sein du ministère des Armées. Elle assure aussi le secrétariat du conseil scientifique de la recherche historique de la défense (CSRHD) qui attribue annuellement des aides à la recherche à l'attention de doctorants et le prix d'histoire militaire (master 2 et doctorat).

Publié le 10 mai 2023

]]>
Prochain comité d'aide aux projets patrimoniaux et culturels (collège audiovisuel) du ministère des Armées https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3020&titre=prochain-comite-d-aide-aux-projets-patrimoniaux-et-culturels-college-audiovisuel-du-ministere-des-armees- https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3020&titre=prochain-comite-d-aide-aux-projets-patrimoniaux-et-culturels-college-audiovisuel-du-ministere-des-armees- Mon, 03 Jul 2023 17:26:02 +0200 Le ministère des Armées via la direction de la mémoire, de la culture et des archives (DMCA) met en place des actions de soutien financier aux productions audiovisuelles depuis une vingtaine d’années. Le prochain comité d’aide aux projets patrimoniaux et culturels (CA2PC) « audiovisuel » se tiendra le 11 octobre 2023. L’échéance pour déposer un dossier de demande de subvention audiovisuelle est fixée au vendredi 25 août, délai de rigueur. Le principe du soutien à l’audiovisuel du ministère des Armées et la procédure à suivre sont détaillés ci-dessous.

 

LA CONTRIBUTION À L’AUDIOVISUEL DU MINISTERE DES ARMEES

Quel type de production peut prétendre à un soutien financier ?

Il s’agit essentiellement de documentaires. Les productions audiovisuelles concernées sont celles :

○ qui traitent de l’histoire militaire de la France ou de la mémoire des conflits contemporains ;

○ qui participent à entretenir le lien armée-nation ou l’esprit de défense ;

○ qui permettent de valoriser le patrimoine militaire.

 Qui sélectionne les projets qui pourront prétendre à un soutien financier ?

L’ensemble des projets susceptibles d’être soutenus par le ministère des Armées sont présentés à la Commission d’aide aux projets patrimoniaux et culturels (CA2PC). Constituée de quatre collèges dont un spécialement dédié à l’audiovisuel, cette instance est composée de membres de droit et de personnalités qualifiées, experts dans les domaines de l’histoire militaire et contemporaine, du patrimoine, des musées, de la mémoire et de l’audiovisuel. Elle produit une analyse scientifique et économique et se réunit 3 à 4 fois par an pour examiner l’opportunité d’accorder son soutien et définir le montant de la subvention. Cette analyse constitue un avis consultatif.

Quels sont les critères retenus par la commission d’aide aux projets patrimoniaux et culturels ?

Pour être soumis à la délibération de la CA2PC, les projets doivent :

○ traiter des sujets évoqués ci-dessus (§ 2) ;

○ avoir un caractère inédit : le projet ne doit pas avoir été déjà présenté au public ;

○ disposer d’un diffuseur ;

○ présenter un budget équilibré en recettes et en dépenses ;

○ démontrer l’existence d’autres sources de financement hors du ministère des Armées ;

○ démontrer une rigueur scientifique (présence d’un conseiller historique souhaitée).

 

COMMENT ET QUAND CONSTITUER VOTRE DOSSIER ?

Quelles sont les pièces constitutives d’un dossier de demande de subvention ?

Outre la demande de subvention elle-même, vous devrez fournir les pièces suivantes :

○ un scénario ou synopsis (un original et quatre copies) suffisamment abouti pour en apprécier la portée historique ;

○ un devis estimatif du film ;

○ un plan de financement équilibré (total égal au total du devis estimatif) comprenant la participation financière demandée auprès du ministère des Armées ;

○ le CV du réalisateur ;

○ une note d’intention ;

○ les attestations des autres partenaires financiers si la production les a déjà reçues ;

○ la lettre d’intention chiffrée du diffuseur pressenti ;

○ la durée de l’emploi d’archives le cas échéant ;

le contrat ou à défaut une attestation de l’historien se portant conseiller historique le cas échéant ;

○ un RIB (original), une fiche répertoire SIRENE (INSEE) et un extrait K Bis.

 

Quel est le bon moment pour faire une demande de subvention ?

Le dossier doit être adressé à la DMCA dès que le synopsis est finalisé ou, au plus tard, au début du tournage. En aucun cas, le film ne doit être en phase de mixage.

NB : il existe un délai administratif de traitement incompressible qu’il convient de prendre en compte au moment de votre demande de subvention.

 

A QUI S’ADRESSER POUR OBTENIR DES RENSEIGNEMENTS ET UN FORMULAIRE DE DEMANDE DE SOUTIEN AUDIOVISUEL ?

Direction de la mémoire, de la culture et des archives

Sous-direction des patrimoines culturels

DMCA/SDPC/BACM

60, boulevard du Général Martial Valin – CS21623

75509 Paris Cedex 15

Tél : 09 88 68 65 22 (Accueil téléphonique du lundi au mercredi)

Courriel : dmca.resp-gest-prod.fct@intradef.gouv.fr

 

Publié le 16 juin 2023

]]>
Le 21 juin, les formations musicales militaires fêtent la musique ! https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3022&titre=le-21-juin-les-formations-musicales-militaires-fetent-la-musique- https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3022&titre=le-21-juin-les-formations-musicales-militaires-fetent-la-musique- Mon, 03 Jul 2023 17:26:02 +0200 Cette année, le ministère des Armées s'associe à la Fête de la musique organisée chaque 21 juin depuis 1982 par le ministère de la Culture. Ne manquez pas les nombreux concerts organisés par les formations musicales militaires partout en France !

Incontournable de l'été, la Fête de la musique est une manifestation nationale qui mobilise massivement le public autour d'événements musicaux dans de nombreux lieux. Une partie des formations musicales de chaque armée accompagne la fête populaire afin de faire rayonner localement et nationalement les musiques militaires françaises. Outre leur rôle au sein de l'institution et de leur armée, elles permettent de renforcer le lien Armées-Nation et sont vecteur de communication à l'occasion de concerts et événements publics.

Venez écoutez les fanfares et les orchestres des formations musicales militaires en Bretagne, en Auvergne-Rhône-Alpes, dans le Grand-Est, en Île-de-France, en Occitanie, en Nouvelle-Aquitaine et en Provence – Alpes Côte d'Azur ! Retrouvez le détail des animations dans le programme à télécharger.

 

Informations pratiques

Fête de la musique, mercredi 21 juin 2023 dans toute la France.

Evènement gratuit et ouvert à tous, sauf exception.

Retrouvez le programme des évènements nationaux

Publié le 16 juin 2023

]]>
Portrait de Charles-Alban Horvais, lauréat du Prix d'histoire militaire 2022 financé par le ministère des Armées #interview 2 https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3019&titre=portrait-de-charles-alban-horvais-laureat-du-prix-d-histoire-militaire-2022-finance-par-le-ministere-des-armees-interview-2 https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3019&titre=portrait-de-charles-alban-horvais-laureat-du-prix-d-histoire-militaire-2022-finance-par-le-ministere-des-armees-interview-2 Mon, 03 Jul 2023 17:26:02 +0200 A l’occasion de la campagne doctorale 2023, le ministère des Armées a rencontré Monsieur Charles-Alban Horvais, lauréat du Prix d’Histoire militaire de l’édition 2022 pour sa thèse intitulée « Les armées romaines en Afrique à l’époque républicaine (256 av JC - 46 av JC) » sous la direction de Monsieur Pierre Cosme, université de Rouen Normandie.

 

1-Pouvez-vous nous présenter votre parcours académique et universitaire, ainsi que les raisons qui vous ont incité à faire des armées romaines en Afrique à l’époque républicaine votre thème de recherche ?

J’ai réalisé la première partie de mes études à l’Université de Caen où j’ai obtenu ma Licence d’histoire en 2008 puis mon Master en 2010. Je me suis ensuite dirigé vers les concours de l’enseignement, j’ai obtenu le CAPES d’histoire-géographie en 2012 puis l’Agrégation d’histoire en 2013. Dès lors, j’ai enseigné pendant deux ans en lycée avant de débuter en 2015 une thèse d’histoire romaine au sein du GRHis, le laboratoire d’histoire de l’Université de Rouen, sous la direction de Pierre Cosme. J’ai soutenu cette thèse en décembre 2021. Au cours de ma thèse, j’ai eu l’occasion d’enseigner comme doctorant contractuel avec une mission d’enseignement à l’Université de Rouen puis comme ATER en histoire romaine à l’Université de Nantes (2018-2021) et à l’Université de Caen (2021-2022). J’ai également réalisé trois séjours de recherche à l’École française de Rome en tant que boursier ce qui m’a permis de profiter de la riche bibliothèque de l’École et d’échanger avec de très nombreux chercheurs français et étrangers. Depuis septembre 2022, je suis professeur d’histoire-géographie et d’EMC au lycée Val de Seine de Grand-Quevilly (76). 

L’idée de ce sujet revient à mon directeur de thèse, Pierre Cosme, mais il m’a tout de suite enthousiasmé. En effet, j’avais eu l’occasion d’être initié à l’histoire antique de l’Afrique du Nord en suivant, à l’Université de Caen, les cours d’Yves Modéran et de Claude Briand-Ponsart. J’avais alors pris goût à l’histoire de cet espace. Par ailleurs, je pressentais que ce sujet m’amènerait à m’intéresser à des problématiques plus contemporaines. Or, si mon sujet de première année de Master portait sur l’histoire romaine, j’avais choisi de réaliser un sujet d’histoire contemporaine lors de ma deuxième année de Master. Ce sujet comblait donc toutes mes attentes.

 

2-En quoi l’Afrique du nord occupe-t-elle une place prépondérante durant les deux premières guerres puniques ?

Le terme prépondérant est sans doute trop fort pour la première guerre punique car c’est bien la Sicile qui a constitué le principal théâtre des affrontements entre Romains et Carthaginois durant ce conflit. Toutefois, mes recherches ont démontré que l’Afrique du Nord ne fut pas pour autant un espace périphérique lors de cette guerre. En effet, bien que les récits des Anciens et des Modernes insistent sur l’expédition menée par le consul M. Atilius Regulus entre 256 et 255 av. J.-C., car cette dernière aurait constitué la seule tentative d’invasion du territoire de Carthage par Rome durant cette guerre, au moins deux autres expéditions romaines d’envergure (en 255 et 253 av. J.-C.) visèrent l’Afrique du Nord durant cet affrontement. Ces deux expéditions sont souvent présentées dans les sources comme ayant pour but de secourir les rescapés de l’armée de M. Atilius Regulus pour la première et comme un simple raid pour la seconde. Ce récit des Anciens a été presque unanimement repris par les historiens modernes. Pourtant, plusieurs éléments permettent de mettre en doute ces différents récits. Tout d’abord, l’ampleur de ces expéditions permet de penser que l’objectif des Romains lors de ces deux expéditions était bien d’envahir le territoire de Carthage et non pas de simplement secourir des rescapés ou de mener un raid. En effet, les sources évoquent la présence d’au moins 300 navires en 255 av. J.-C. et d’au moins 150 navires en 253 av. J.-C. De plus, ces deux expéditions furent à chaque fois conduites par les deux consuls de l’année. Ainsi, les deux principaux magistrats de Rome furent mis à la tête de ces flottes ce qui souligne l’importance qui était accordé à ces expéditions par les autorités romaines. Ces différents éléments démontrent que les Romains n’avaient pas abandonné l’idée d’une invasion du territoire de Carthage après l’échec de M. Atilius Regulus en 255 av. J.-C. et que l’Afrique a bien constitué un enjeu d’importance durant ce conflit.

Pendant la deuxième guerre punique, l’Afrique fit dès le début l’objet d’une grande attention de la part des Romains. Plusieurs auteurs antiques indiquent d’ailleurs que l’un des consuls de l’année 218 av. J.-C., Ti. Sempronius Longus, s’était vu confier la mission de débarquer en Afrique. Cette expédition n’eut cependant pas lieu car l’armée du consul fut rappelée en Italie afin de combattre les troupes d’Hannibal. Par la suite, les Romains ne renoncèrent jamais vraiment à l’idée de porter la guerre directement en Afrique. Cependant, les historiens modernes retiennent souvent uniquement les campagnes qui y furent menées par P. Cornelius Scipio, le futur Africain, entre 204 av. J.-C. et 202 av. J.-C. qui sont les mieux documentées par les sources et qui mirent fin au conflit. Pourtant, mes recherches ont permis d’établir qu’au moins huit expéditions romaines visèrent le sol nord-africain entre 217 et 205 av. J.-C. Par ailleurs, les Romains menèrent également des actions diplomatiques en Afrique afin de maintenir une pression sur le territoire carthaginois. Ainsi, lorsque la Sicile, qui constituait la principale base de départ des Romains pour l’Afrique, devint un terrain d’affrontement du fait du retournement d’alliance de Syracuse en faveur de Carthage à la suite de la mort de Hiéron II en 215 av. J.-C., les Romains ne furent plus en mesure de lancer des expéditions vers l’Afrique jusqu’en 212/211 av. J.-C. Privés de toute possibilité de mener une action militaire directe en Afrique durant ces quelques années, les Romains recoururent à la diplomatie. En 213 av. J.-C., le père et l’oncle du futur Africain, qui combattaient les Carthaginois dans la péninsule Ibérique, envoyèrent une délégation à Syphax, le souverain des Masaesyles, afin de lui proposer une alliance. Syphax était à la tête d’un vaste royaume voisin de Carthage et il avait même été l’allié des Carthaginois au début de la guerre. Toutefois, un désaccord avait mis fin à cette alliance et avait entraîné un conflit ouvert entre les deux anciens alliés. Les Scipions n’engagèrent pas directement leurs forces en Afrique mais ils fournirent au souverain masaesyle un conseiller militaire romain afin de l’aider dans son combat contre Carthage. Ces différents épisodes démontrent que, contrairement à la communis opinio, l’Afrique du Nord fut le théâtre de nombreux combats et constitua un enjeu central pour Rome tout au long de la guerre.

 

3- Votre sujet de thèse comble une lacune historiographique. Comment avez-vous réalisé vos recherches ?

En 1892, René Cagnat, particulièrement renommé pour la qualité de ses travaux en tant qu’épigraphiste, avait dédié un vaste ouvrage à l’armée romaine d’Afrique en commençant son étude au début du principat d’Auguste. Pourtant, les premiers contacts entre les armées de la République romaine et l’Afrique eurent lieu plus de deux siècles auparavant. Dès 256 av. J.-C., lors de la première guerre punique, une armée fut envoyée par Rome afin de combattre Carthage et en 146 av. J.-C., avec la chute de Carthage et la naissance de la province d’Afrique, des armées romaines furent régulièrement envoyées dans la province. Dans l’introduction de son étude, René Cagnat justifiait son cadre chronologique en expliquant que les sources pour l’époque républicaine demeuraient trop rares pour permettre une véritable étude de l’armée de la République en Afrique. Certes, la période républicaine est bien moins riche que la période impériale en ce qui concerne les sources épigraphiques et il est ainsi évident qu’il demeure impossible de dresser, par exemple, une liste conséquente des soldats en poste en Afrique durant cette période. Pour autant, il existe de nombreuses sources littéraires sur les conflits qui eurent lieu en Afrique du Nord durant la période républicaine, on peut ainsi penser à Polybe, Salluste ou Tite-Live. De plus, certaines sources littéraires, parfois considérées comme trop tardives, comme Eutrope et Orose, qui écrivirent respectivement aux IVe et au Ve s. apr. J.-C., ou encore Zonaras, un auteur d’époque byzantine qui s’appuie sur les écrits de Cassius Dion, demeuraient peu exploitées par les historiens spécialistes de l’Afrique du Nord, en particulier pour la période des guerres puniques. Ainsi, pour éclairer cette période de l’histoire de l’armée romaine restée dans l’ombre dans les travaux de mes prédécesseurs, j’ai fait usage de toutes les sources à ma disposition - littéraires, archéologiques, numismatiques et épigraphiques - en les croisant mais surtout en les interrogeant à la lumière des dernières évolutions de l’historiographie. J’ai ainsi été amené à recourir à d’autres questionnements que ceux de René Cagnat. De plus, j’ai été particulièrement sensible à l’étude du contexte de production des écrits des auteurs antiques mais également à ceux des historiens modernes ce qui m’a amené à déconstruire certains poncifs ancrés dans l’historiographie depuis la période coloniale. Cela m’a ainsi permis, bien que sous d’autres angles que René Cagnat, d’écrire une histoire des armées romaines en Afrique à l’époque républicaine.

 

4- L’attribution en 2022 du Prix d’Histoire militaire du ministère des Armées pour votre thèse parachève l’aboutissement de nombreuses années de recherche. Quels sont désormais vos futurs projets de recherche ? Sont-ils en lien avec la période antique sur laquelle vous avez réalisé votre thèse ?

Vous avez raison de souligner que la thèse constitue un aboutissement mais permet également d’ouvrir de nouvelles perspectives de recherche. Dans le prolongement de mon travail doctoral, je souhaiterais conduire plusieurs études sur la période antique mais également sur sa réception ce qui m’amènera à poursuivre mes recherches sur l’historiographie moderne de l’Afrique antique.

En premier lieu, les réflexions que j’ai entamées sur la conquête de la province d’Afrique m’ont amené à m’intéresser à l’organisation de cette dernière et à la manière dont les Romains parvinrent à contrôler le territoire et les populations qui l’occupaient. Je souhaite donc poursuivre ces questionnements autour de l’organisation provinciale de l’Afrique aux époques républicaine et augustéenne. Une telle étude sur la création des provinces d’Afrique nécessitera de poursuivre mes recherches sur les modes d’organisation des sociétés nord-africaines antiques, en m’interrogeant, entre autres, sur la pertinence des notions de tribu ou d’État pour qualifier l’organisation sociale et politique des peuples nord-africains.

J’entends également poursuivre et étendre aux périodes triumvirale et augustéenne les recherches menées durant ma thèse sur la composition des armées romaines en Afrique en couplant cette étude à celle des auxiliaires externes, les soldats non-italiens qui servirent dans les rangs romains, et à leur intégration au sein des armées romaines qui combattirent en Afrique jusqu’à la fin du règne d’Auguste.

Enfin, je souhaite continuer mes recherches entamées sur les mémoires des guerres romaines sur le temps long, c’est-à-dire la construction de leur mémoire dans l’Antiquité et leur réception à l’époque contemporaine. Il s’agira d’interroger les représentations et les imaginaires qui ont entouré l’espace africain dès l’Antiquité mais également d’étudier la place tenue par ces imaginaires antiques chez des auteurs ou des penseurs des périodes suivantes en portant une attention particulière aux conséquences de la colonisation et de la décolonisation sur l’écriture de l’histoire de cet espace.

 En savoir plus sur Charles-Albain Horvais

Rattachée au secrétariat général pour l’administration du ministère des Armées, la direction de la mémoire, de la culture et des archives (DMCA) a pour mission d’entretenir le lien avec le monde la recherche historique et d’assurer sa cohérence au sein du ministère des Armées. Elle assure aussi le secrétariat du conseil scientifique de la recherche historique de la défense (CSRHD) qui attribue annuellement des aides à la recherche à l’attention de doctorants et le Prix d’histoire militaire (master 2 et doctorat).

Publié le 15 juin 2023

]]>
Le ministère des Armées participe au Sunny Side Of The Doc à la Rochelle #Événement https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3018&titre=le-ministere-des-armees-participe-au-sunny-side-of-the-doc-a-la-rochelle-evenement https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3018&titre=le-ministere-des-armees-participe-au-sunny-side-of-the-doc-a-la-rochelle-evenement Mon, 03 Jul 2023 17:26:02 +0200 Du 19 au 22 juin, la Direction de la mémoire, de la culture et des archives (DMCA) est présente à la 34ème édition du Sunny Side Of The Doc de La Rochelle. Avis aux professionnels du documentaire, prenez rendez-vous !


Créé en 1990, le Sunny Side of the Doc est aujourd’hui le rendez-vous de la communauté du Doc et le marché professionnel international dédiés au documentaire linéaire et non-linéaire.

Chaque année, cet événement de juin - installé à La Rochelle - réunit des décideurs, des producteurs, des réalisateurs, des diffuseurs, des agents de vente et des bailleurs de fonds pour soutenir le financement international de projets documentaires et la circulation de programmes achevés. Pour sa 34ème édition, le festival se concentrera sur « les téléspectateurs, qui regarde quoi, où et pourquoi ? ».

La Direction de la mémoire, de la culture et des archives vous donne rendez-vous sur le stand A6 pour échanger à propos du soutien financier de vos productions audiovisuelles.

 

Informations pratiques

Sunny Side Of The Doc, du 19 au 22 juin 2023.

Espace Encan, Quai Louis Prunier, 17000 La Rochelle.

Site internet de l’évènementPrendre rendez-vous avec le ministère des Armées (stand A6) par mail à dmca.gest-resp-prod.fct@intradef.gouv.fr.

Publié le 13 juin 2023

]]>
Le 18 juin, ne manquez pas le concert de la Musique de la Légion étrangère à l'Olympia ! https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3016&titre=le-18-juin-ne-manquez-pas-le-concert-de-la-musique-de-la-legion-etrangere-a-l-olympia- https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3016&titre=le-18-juin-ne-manquez-pas-le-concert-de-la-musique-de-la-legion-etrangere-a-l-olympia- Mon, 03 Jul 2023 17:26:02 +0200 Le 18 juin prochain, ne manquez pas les deux concerts exceptionnels de la Musique de la Légion étrangère à l’Olympia ! Evènements caritatifs, ces concerts invitent également chacun d’entre vous à exprimer son engagement solidaire envers les veuves, orphelins, les blessés et les anciens de la Légion, en achetant des places.

« Monsieur légionnaire » est fil rouge des évènements de la Légion étrangère qui émailleront l’année 2023. Ce titre courtois rend hommage aux légionnaires venus de tous les horizons pour rejoindre les rangs de la Légion étrangère et servir la France, au péril de leur vie si nécessaire. Il marque également l’intégration de ces étrangers dans la société civile française.

Dimanche 18 juin, pour la première fois, la Musique de la L2gion étrnagère se produira dans la salle mythique de l’Olympia, au cœur de Paris. Très sollicités, en France comme à l’étranger, ces musiciens sont de véritables ambassadeurs de l’institution, et portent depuis 1831 un patrimoine musical inestimable, constitué des chants et des marches qui accompagnent les képis blancs autour du monde.

Emmenés par le chef de musique hors classe Emile Lardeux, les soixante-quatre musiciens, tous légionnaires en activité et originaires de plus de vingt pays différents, interprèteront les grands airs dédiés aux vertus légionnaires. Les instruments traditionnels et spécifiques de la Légion se mêleront à l’accordéon pour interpréter un répertoire riche de musiques militaires et chansons françaises. Des témoignages d’invités viendront ponctuer cette soirée, avec un hommage vibrant à Edith Piaf et son fameux « mon légionnaire ».

Les fonds collectés seront reversés au profit des œuvres sociales de l’Institution, en particulier celles mises en œuvre au profit des blessés et de leur famille, des orphelins et des anciens pensionnaires de l’Institution des Invalides de la Légion étrangère.

 

Informations pratiques 

Concert de la Légion étrangère,

Dimanche 18 juin à 14h et 18h.

Informations et billetterie en ligne

Publié le 9 juin 2023

]]>
Vendredi 16 juin, participez à un bal costumé à la Cour des Valois au Musée de l'Armée ! https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3015&titre=vendredi-16-juin-participez-a-un-bal-costume-a-la-cour-des-valois-au-musee-de-l-armee- https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3015&titre=vendredi-16-juin-participez-a-un-bal-costume-a-la-cour-des-valois-au-musee-de-l-armee- Mon, 03 Jul 2023 17:26:02 +0200 Revêtez vos plus beaux pourpoints, vertugadins et fraises et vivez le faste des fêtes de la Renaissance, lors d'un grand bal costumé reconstitué au cœur du somptueux Hôtel des Invalides !

 

Organisé en écho à l’exposition La Haine des clans. Guerres de Religion, 1559-1610, ce bal costumé vous offre l’opportunité de vivre une expérience unique : participer à l’une des fêtes brillantes données à la cour des Valois, au XVIe siècle !

Vous serez reçus dans les réfectoires historiques des Invalides pour un voyage dans le temps, au cœur des fastes de la Renaissance. Vous pourrez notamment vous délecter d’un riche banquet composé de spécialités culinaires du XVIe siècle, avant de festoyer aux sons de l’orchestre et au rythme des danses de l’époque.

Enfin, pour immortaliser la soirée, vous pourrez faire appel au talent d’un photographe bien connu des aficionados de la reconstitution historique pour réaliser votre portrait.

Faste, musique, danse et plaisirs culinaires… Mais ce bal constitue-t-il vraiment une trêve entre catholiques et protestants ? Divers événements (voire affrontements) au cours de la soirée pourraient bien rappeler aux invités le contexte tumultueux des guerres de Religion…

Venez costumés ! Pour garantir l’expérience immersive de l’événement, le costume est obligatoire et l’entrée sera refusée aux personnes non costumées. L'entrée sur le site des Invalides sera refusée à toute personne qui sera porteuse d'une arme, réelle ou fictive. Vous êtes encouragés à revêtir des costumes se rapprochant le plus possible de la seconde moitié du XVè siècle au début du XVIIème siècle, en privilégiant le XVIè siècle, surtout sa seconde partie).

 

Informations pratiques

Bal à la Cour des Valois, Vendredi 16 juin de 19h à minuit.

Plus d’informations sur le site du muséeRéservez votre entrée Tarif unique de 140€ par personne. Evènement accessible à partir de 18 ans.

Le billet de la soirée comprend :

  • Accès au bal et animations qui le composent dans la salle Turenne
  • Visite de l’exposition La Haine des clans. Guerres de Religion, 1559-1610
  • Un repas pour une personne (buffet dinatoire)
  • Une séance de photographie (avec envoi de la photo numérique) dans la salle Vauban
  • Une place de parking (accès à partir de 18h30) au sein du site des Invalides.

À noter qu'il n'y aura pas de vestiaires et aucun espace n'est prévu pour se changer sur place.

Publié le 9 juin 2023

]]>
Diffusion TV " U-96, la véritable histoire de " Das Boot " lundi 5 juin 2023 à 23h10 sur OCS Geants https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3010&titre=diffusion-tv-u-96-la-veritable-histoire-de-das-boot-lundi-5-juin-2023-a-23h10-sur-ocs-geants https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3010&titre=diffusion-tv-u-96-la-veritable-histoire-de-das-boot-lundi-5-juin-2023-a-23h10-sur-ocs-geants Mon, 03 Jul 2023 17:26:02 +0200 Le film documentaire « U-96, la véritable histoire de « Das Boot » réalisé par Raphaël Millet est diffusé en troisième partie de soirée lundi 5 juin 2023 sur OCS Geants. Il a reçu le soutien du ministère des Armées dans le cadre de sa politique de soutien à l’audiovisuel portée par la direction de la mémoire, de la culture et des archives du secrétariat général pour l’administration du ministère des Armées.

La plus célèbre fiction de guerre sous-marine, Das Boot, fut inspirée par l’U-96, l’un des plus redoutables U-boote d’Hitler, dont la véritable histoire, située sur les côtes françaises, est si exceptionnelle qu’elle dépasse la fiction. Elle est ici dévoilée pour la première fois à l’écran, mettant en lumière des relations franco-allemandes inattendues, et jetant sur ce film culte de Wolfgang Petersen une lumière nouvelle, révélant à quel point ce dernier est (in)directement influencé par les images de la propagande allemande et leur doit une large partie de son efficacité cinématographique.

 

Informations pratiques

« U-96, la véritable histoire de « Das Boot » » à 23h10 sur OCS Geants le 5 juin 2023

Réalisé par Raphaël Millet

Produit par Nocturnes Productions

Durée : 70 minutes

La Direction de la mémoire, de la culture et des archives, au sein du Secrétariat général pour l'administration du ministère des armées met en place des actions de soutien financier aux productions audiovisuelles (documentaires historiques). Elles traitent essentiellement de l'histoire militaire de la France et de la mémoire des conflits du XXe siècle et permettent de valoriser le patrimoine du ministère ou participent au renforcement du lien armée-nation. Au cours de ces trois dernières années, plus de cent productions audiovisuelles ont été soutenues.

Publié le 2 juin 2023

]]>
Diffusion TV : " Romanin, l'autre Jean Moulin " dimanche 4 juin à 21h35 sur Toute l'Histoire https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3008&titre=diffusion-tv-romanin-l-autre-jean-moulin-dimanche-4-juin-a-21h35-sur-toute-l-histoire https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3008&titre=diffusion-tv-romanin-l-autre-jean-moulin-dimanche-4-juin-a-21h35-sur-toute-l-histoire Mon, 03 Jul 2023 17:26:02 +0200 Le film documentaire « Romanin, l’autre Jean Moulin » réalisé par Daniel Albin est rediffusé en deuxième partie de soirée le dimanche 4 juin 2023 sur Toute l’Histoire. Il a reçu le soutien du ministère des Armées dans le cadre de sa politique de soutien à l’audiovisuel portée par la direction de la mémoire, de la culture et des archives du secrétariat général pour l’administration du ministère des Armées.

Ouvrages et films ont retracé la vie de ce grand serviteur de la République, fédérateur de la Résistance, muré dans un ultime silence sous la torture. Mais derrière le Jean Moulin que l’on pense connaître, une passion parallèle, intime et discrète se dessine.

Jean Moulin nourrit une âme d’artiste. Sous le pseudonyme de Romanin, il dessine, caricature, grave, publie, expose, se passionne pour l'art moderne, devient collectionneur et côtoie les artistes d’avant-garde. Il ouvre même une galerie d’art pendant la guerre.

Si pendant sa jeunesse et les commencements de sa carrière préfectorale, Jean Moulin et Romanin cohabitent, le début des années 30 perturbe cet équilibre. Alors qu’il est sous-préfet de Châteaulin en Bretagne, l’engagement artistique de Jean Moulin s’intensifie. Mais l’heure des choix se profile. Face à deux forces de vie de moins en moins conciliables, face à l’avènement du nazisme et des menaces de guerre, il souhaite passer à l’action. Jean Moulin va renoncer à Romanin jusqu’au moment où il le ressuscitera dans la clandestinité…

Ce film dessine le portrait inédit d’un homme dont les blessures, les valeurs, l’éducation, l’ambition, les passions et le talent sont inséparables du parcours qui le mènera à l’engagement et au sacrifice ultime du résistant que nous admirons. À travers l’exploration de ses carnets à dessins, de ses caricatures appréciées du public et de la critique à l’époque, de ses oeuvres variées et correspondances privées, « Romanin, l’autre Jean Moulin » révèle un homme en marche vers son destin.

 

Informations pratiques :

« Romanin, l’autre Jean Moulin », dimanche 4 juin à 21h35 diffusé sur Toute l’Histoire

Documentaire historique réalisé par Daniel Albin

Produit par Complices Films

Durée : 52 minutes

 

La Direction de la mémoire, de la culture et des archives, au sein du Secrétariat général pour l'administration du ministère des armées met en place des actions de soutien financier aux productions audiovisuelles (documentaires historiques). Elles traitent essentiellement de l'histoire militaire de la France et de la mémoire des conflits du XXe siècle et permettent de valoriser le patrimoine du ministère ou participent au renforcement du lien armée-nation. Au cours de ces trois dernières années, plus de cent productions audiovisuelles ont été soutenues.

Publié le 2 juin 2023

]]>
Agenda culturel - juin 2023 https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3006&titre=agenda-culturel-juin-2023- https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3006&titre=agenda-culturel-juin-2023- Mon, 03 Jul 2023 17:26:02 +0200 Les acteurs culturels du ministère des Armées vous réservent une programmation particulièrement riche ce mois-ci. Concerts, projections cinéma, exposition, conférences… à vos agendas !

 

Jeudi 1er juin, 20h

Musée de l’Armée - Invalides – Paris

Concert : « La légende des Siècles de Maric-Olivier Dupin »

La Légende des Siècles de Victor Hugo compte parmi les plus grandes œuvres de la littérature occidentale. Marc-Olivier Dupin a choisi d’en faire émerger un mélodrame, où ces thèmes se retrouvent au gré de multiples variations, dans le contrepoint qui les relie les uns aux autres et au fil des mouvements.

Dans le cadre de la saison musicale des Invalides 2022-2023.

Entrée gratuite sur réservation en ligne.

 

Vendredi 2 juin, 19h30

Musée de l’Armée - Invalides – Paris

Cinéma : Saint-Germain ou la Négociation de Gérard Corbiau (2003) dans le cadre du cycle cinéma « Grâce au Cinéma – cycle Guerres de Religion »

La seconde moitié du XVIe siècle constitue la « part sombre » de la Renaissance, marquée par huit guerres de Religion qui vont bouleverser l’équilibre de la France. Au travers de cinq longs-métrages, dont certains mettent en lumière des femmes de pouvoir, ce cycle s’intéresse à la manière dont les cinéastes français ou étrangers ont mis en récit les guerres de Religion et ont fait de ce thème une toile de fond ou un point d’orgue à leur œuvre.

Accès gratuit, sur réservation.

 

Les 3 et 4 juin

Fête franco-écossaise à Chatillon-sur-Indre

Déambulation/ aubade du Bagad de Lann-Bihoué à la fête franco-écossaise.

 

Dimanche 4 juin, 17h30

Eglise du Val-de-Grâce, Paris

Concert : « Berty »

En hommage à Berty Albrecht, née en 1893, morte en 1943. Choeur de l’Armée française. En partenariat avec l’ONACVG, le Bleuet de France et le Mémorial du Mont-Valérien.

 

Lundi 5 juin, 13h45

Musée de l’Armée - Invalides – Paris

Conférence : « L’assassinat d’Henri III »

C’est toute l’histoire des guerres de Religion qui peut être comprise à travers l’analyse de l’assassinat d’Henri III. Par Nicolas Le Roux, professeur d’histoire moderne à Sorbonne Université.

 

A 20h

Concert : Ensemble Clément Janequin

Faisant écho à la violence des guerres de Religion auxquelles le musée de l’Armée consacre une exposition temporaire, cette controverse spirituelle donne naissance à une forme de joute oratoire poétique et musicale, aussi riche que passionnée. Une guerre savante des mots face aux incommensurables maux d’une guerre sanglante nous est brillamment contée par l’ensemble Clément Janequin.

Dans le cadre de la saison musicale des Invalides 2022-2023.

Réservation en ligne.

 

A 18h30

Musée national de la Marine, Toulon

Conférence et séance de dédicaces : « Vaincre en mer au XXIè siècle : le combat naval hier, aujourd’hui et demain »

Conférence, suivi d’une séance de dédicaces de l’ouvrage de Thibault Lavernhe et de François-Olivier Corman « Vaincre en mer au XXIe siècle, la tactique au cinquième âge du combat naval », aux éditions Équateurs.

Dans le cadre de l’exposition temporaire « Concevoir les armes de demain, dans les secrets de la DGA » du 28 juin au 31 décembre 2022, avec la Direction Générale de l’Armement.

 

Mercredi 7 juin de 9h30 à 16h

Musée de l’Armée - Invalides – Paris

Colloque : Cycle « Combats et cérémonial », 4ème journée « Ambitions »

Qu’y a-t-il de commun entre les cérémonies imposantes, majestueuses, lors desquelles sont présentées, aux côtés d’anciens combattants, les plus hautes autorités de l’État ? Quelle est l’origine de ces cérémonies militaires, aux règles souvent peu compréhensibles à nos contemporains ? Quels sont les symboles utilisés, leur histoire, leur sens ? Ces 3e et 4e journées vous proposent de poursuivre les réflexions autour du lien entre le combat et le cérémonial.

Organisée par la revue Inflexions, le musée de l’Armée, le SHD, l’ECPAD, la DMCA, le CDEC, la DELPAT, le CREC et le musée de la Légion d’honneur.

Gratuit, réservation obligatoire.

 

Jeudi 8 juin, 20h

Musée de l’Armée - Invalides – Paris

Concert : Duel entre Jean-François Zygel et André Manoukian

Un affrontement titanesque, une joute musicale qui met en scène deux monstres de la scène française : Jean-François Zygel et André Manoukian se retrouvent pour un duel pianistique des plus espiègles.

Dans le cadre de la saison musicale des Invalides 2022-2023.

Réservation en ligne.

 

Du 9 juin au 23 août 2023

Centre d'Accueil du Visiteur • Caverne du Dragon, Oulches-la-Vallée-Foulon

Exposition : « Soldats d’hier, soldats d’aujourd’hui. Le regard des peintres de l’Armée »

Des artistes officiellement désignés comme « Peintre de l’armée » ont contribué, par leurs talents, à apporter ce « supplément d’âme » sans lequel l’armée et l’action militaire n’auraient plus le même sens. Pour la première fois plusieurs d’entre eux ont accepté d’installer leurs œuvres à la Caverne du Dragon.

 

Du vendredi 9 juin au samedi 17 juin

Armada de Rouen

Le Bagad de Lann-Bihoué sera présent à l’Armada de Rouen.

 

Les 10 et 11 juin

Festival Rochefort en joie

Participation du Bagad de Lann-Bihoué au Festival de danse et de musique Rochefort en joie.

 

Dimanche 11 juin, 15h30

Saint-Laurent-Blangy

Concert : 130 ans de l’orchestre d’Harmonie de Saint-Laurent-Blangy

Concert donné par la Musique de l’Air et de l’Espace à l’occasion des 130 ans de l’orchestre d’Harmonie de Saint-Laurent-Blangy.

Réservation conseillée.

 

Lundi 12 juin, 20h

Musée de l’Armée - Invalides – Paris

Concert : « La Rêveuse et Benjamin Lazar »

Si le Verbe est un moyen de combat, voire même une arme efficace, la musique ne l’est pas moins. La Rêveuse et Benjamin Lazar se font l’écho de ces violents affrontements au travers de ces poèmes, psaumes et chansons, et nous restituent ces œuvres qui témoignent de l’ardente foi de leurs auteurs, avec autant de sensibilité que de ferveur.

Dans le cadre de la saison musicale des Invalides 2022-2023.

Réservation en ligne.

 

Jeudi 15 juin, 20h

Musée de l’Armée - Invalides – Paris

Concert : « Concert des Révélations 2023 »

Nommés aux Victoires de la Musique 2023, six jeunes artistes, parmi les plus doués de leur génération, proposeront un concert mêlant pièces instrumentales et airs d’opéras.

Dans le cadre de la saison musicale des Invalides 2022-2023.

Réservation en ligne.

 

Vendredi 16 juin, à 19h

Musée de l’Armée – Invalides – Paris

Evènement : « Bal à la cour des Valois »

Revêtez vos plus beaux pourpoints, vertugadins et fraises et vivez le faste des fêtes de la Renaissance, lors d'un grand bal costumé reconstitué au cœur du somptueux Hôtel des Invalides !

Achetez-vos billets en ligne dès maintenant.

 

Du 16 juin au 10 mars 2024

Musée national de la Marine, Brest

Exposition : « Plongée-Contreplongée, les sous-marins dans l’objectif »

À l’occasion du 20e anniversaire de la disparition du capitaine de vaisseau (CV) Philippe Tailliez, le Service historique de la Défense (SHD) et la Cellule plongée humaine et intervention sous la mer (CEPHISMER) se sont associés afin de rendre hommage à son œuvre en tant que pionnier de la plongée sous-marine contemporaine dans la Marine nationale ainsi qu’à son engagement en faveur de l’écologie marine.

 

Du 16 au 17 juin

Salle de l’Atrium, Dax

Concert caritatif de la Musique des forces aériennes

A l'occasion de la Journée nationale des blessés, la Musique des forces aériennes donne un concert caritatif au profit de l'association Terre Fraternité.

 

Les 17 et 18 juin

Musée de l’armée – Invalides – Paris

Journées européennes de l’archéologie

Pour cette édition 2023 des Journées européennes de l’archéologie, la collaboration du Musée avec l’Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP) se poursuit le temps d’un week-end pour faire découvrir les richesses de cette science au plus grand nombre. Passionnés d’histoire ou simples curieux, plongez dans les coulisses du patrimoine et de la recherche archéologique. Ateliers et animations pour Petits et Grands vous attendent au cœur du village archéologique installé dans la cour d’honneur des Invalides.

 

Samedi 17 juin

Cherbourg-en-Cotentin

Concert : Trophée du Chalenge Violette Szabo

Le Bagad de Lann-Bihoué sera présent à l'édition 2023 du Challenge international de rugby militaire féminin Violette Szabo.

 

Dimanche 18 juin, 14h et 18h

Olympia, Paris

Concert solidaire au profit des oeuvres sociales de la Légion étrangère donné par la Musique de la Légion Etrangère

« Monsieur légionnaire » est fil rouge des évènements de la Légion étrangère qui émailleront l’année 2023. Ce titre courtois rend hommage aux légionnaires venus de tous les horizons pour rejoindre les rangs de la Légion étrangère et servir la France, au péril de leur vie si nécessaire. Il marque également l’intégration de ces étrangers dans la société civile française. Sous cette thématique, la Légion étrangère organise deux concerts exceptionnels (14h00 et 18h00) dans la salle mythique de l’Olympia, le 18 juin 2023, à Paris.

 

Du 18 au 20 juin 2023

Orange

Concert : « Musiques en fête – Chorégies »

Dans le cadre des Chorégies, le Bagad de Lann-Bihoué sera présent au festival Musiques en fête au Théâtre antique d'Orange.

 

Du 19 au 25 juin

Musée de l’Air et de l’Espace – Aéroport Paris-Le Bourget

Salon international de l’aéronautique et de l’espace du Bourget

Le 54e Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace du Bourget se tiendra du 19 au 25 juin 2023. Il réunira de nouveau l’ensemble des acteurs de l’industrie mondiale autour des dernières innovations technologiques. Les 4 premiers jours du Salon seront réservés aux Professionnels suivis de 3 jours pour le Grand Public. Le musée de l'Air et de l'Espace donnera rendez-vous au public avec un programme d'animations inédit.

La fondation Antoine de Saint Exupéry pour la Jeunesse (FASEJ) organise plusieurs micro événements dans le cadre du Salon international de l'aéronautique et de l'espace.

Réservation en ligne.

 

Du 19 au 22 juin

La Rochelle

Salon : Sunny side of the Doc

Salon international du documentaire, Sunny Side of the Doc est le marché international de référence pour la coproduction, l’achat et la vente de projets documentaires, programmes et nouvelles expériences narratives de haute qualité. Le ministère des Armées y participe tous les ans. Le salon est ouvert uniquement aux professionnels du secteur.

 

Mardi 20 juin, 19h30

Musée de l’Armée – Invalides – Paris

Cinéma : La reine Margot, René Lucot (1961) - Grâce au Cinéma - cycle Guerres de Religion

La seconde moitié du XVIe siècle constitue la « part sombre » de la Renaissance, marquée par huit guerres de Religion qui vont bouleverser l’équilibre de la France. Au travers de cinq longs-métrages, dont certains mettent en lumière des femmes de pouvoir, ce cycle s’intéresse à la manière dont les cinéastes français ou étrangers ont mis en récit les guerres de Religion et ont fait de ce thème une toile de fond ou un point d’orgue à leur œuvre.

 

Mercredi 21 juin

Fête de la Musique

Participation de plusieurs formations musicales militaires et institutions culturelles du ministère des Armées à la Fête de la Musique. Programmation plus complète à venir.

 

Du 22 juin au 5 novembre

Musée de l’Armée – Invalides – Paris

Exposition hors-les-murs : « Salses 1503 »

En collaboration avec le Centre des monuments nationaux, le musée de l’Armée présente une exposition retraçant l’histoire de la forteresse de Salses, dans les Pyrénées-Orientales.

Construite par les Rois Catholiques Ferdinand II d’Aragon et Isabelle de Castille entre 1497 et 1503, cette immense place forte représente la quintessence de l’architecture militaire de la fin du Moyen Âge et témoigne des progrès de l’artillerie de siège au XVe siècle. L’exposition mettra en lumière les spécificités de cette forteresse, tout en l’inscrivant dans l’histoire de l’artillerie et de l’évolution de l’architecture militaire au tournant du Moyen Âge et de la Renaissance.

 

Jeudi 22 juin, 19h

Musée de l’Ordre de la Libération, Paris

Conférence : « Jean Moulin et le CNR »

Conférence de Thomas Rabino. Gratuit - Salle de conférence du musée sur inscription obligatoire : contact@ordredelaliberation.fr / en direct ou différé sur la page Facebook de l'Ordre de la Libération ou en direct sur zoom.

 

Dimanche 25 juin

Lohéac

Concert : participation du Bagad de Lann-Bihoué au rassemblement pour la maladie de Charcot

Chaque année, l'Association pour la Recherche contre la maladie de Charcot organise, à Lohéac, un rassemblement permettant de récolter des fonds pour lutter contre la maladie.

 

Du 28 juin au 31 décembre 2023

Musée national de la Marine, Toulon

Exposition : « Concevoir les armes de demain. Dans les secrets de la DGA »

Afin de célébrer ses 60 ans, la Direction générale de l’armement et le musée national de la Marine se sont associés pour proposer une exposition inédite.

Pilotant des programmes d’armement d’envergure, la DGA s’ouvre au grand public au travers d’une exposition inédite créée avec le musée national de la Marine pour présenter une part de ses activités passées, actuelles et futures. Expertise de pointe, essais, conduite de programmes et préparation de l’avenir constituent une aventure humaine et technologique unique en France dévoilée au grand jour.

En suivant un parcours chronologique en cinq étapes, cette exposition didactique vise à rendre abordable le domaine complexe des technologies d’armement tout en permettant au visiteur de comprendre la richesse accumulée par 60 ans d’expérience, mise au service des armées et des systèmes de défense de demain.

 

Publié le 31 mai 2023

]]>
Journée d'étude " Plaisance et Sports nautiques " au Musée national de la Marine le 1er juin https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3001&titre=journee-d-etude-plaisance-et-sports-nautiques-au-musee-national-de-la-marine-le-1er-juin https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3001&titre=journee-d-etude-plaisance-et-sports-nautiques-au-musee-national-de-la-marine-le-1er-juin Mon, 03 Jul 2023 17:26:02 +0200 Ce jeudi, voguez jusqu’à la journée d’étude « Plaisance et Sports nautiques : mémoires muséographiques d’une pratique à travers les collections » organisée par le Musée national de la Marine. Participez à cette journée sur place ou en ligne.

 

Les collections « Plaisance et Sports nautiques » du Musée national de la Marine

Depuis le XIXe siècle, la France a connu un essor remarquable des pratiques nautiques. Au fil du temps le Musée national de la Marine a eu à cœur de conserver et de présenter des témoignages de cette histoire. Cela s’est traduit par la mise en place d’une politique de collecte dont le musée national de la Marine rénové se fera l’écho. Modèles, œuvres d’art, instruments de navigation, plans, photographies, documents iconographiques, affiches, bateaux jouets, tenues, voiles, trophées, éléments techniques grandeur nature, accastillage, unités navigantes/échelle 1… constituent cet ensemble.

C’est en regard de ce fonds patrimonial qu’est organisée cette 8e Journée d’étude consacrée à la plaisance & aux sports nautiques, dans le but de partager/confronter ces mémoires muséographiques avec d’autres institutions et acteurs de cet univers maritime.

 

Programme de la journée

Programme matin : 9h15-12h30

9h15 à 9h40 : accueil

Introduction

9h40 : Vincent Campredon, de l’Académie de marine, directeur du musée national de la Marine, ouverture de la journée,

9h45 : Louise Contant, chef du département des Collections, présentation du Centre de conservation et de ressources,

9h50 : Eric Rieth, de l’Académie de marine, directeur de recherche émérite, CNRS, présentation de la Journée d’étude.

Interventions et débats

10h - 11h30 : Le fonds patrimonial « Plaisance et sports nautiques », une thématique riche de deux siècles d’histoire

Sylvie David-Rivérieulx, chargée de collections plaisance & sports nautiques, service de la Conservation du musée national de la Marine.

11h45 - 12h20 : Pen-Duick V, une unité mythique en collection Xavier Joubert

Xavier Joubert, polytechnicien, ingénieur de l’Armement (génie maritime), architecte naval, vice-président de l’association Eric Tabarly, en charge de l’entretien des Pen Duick gérés par l’association, et Sylvie David-Rivérieulx.

 

Programme après-midi : 13h30-16h40

Interventions et débats

13h30-14h15 : La navigation de plaisance sur le Léman

Marianne Chevassus, conservatrice adjointe, en charge des collections liées à la navigation et aux sciences & techniques, Musée du Léman (Nyon).

14h30-15h15 : La collection « Petite plaisance » de La Rochelle

Alain Barrès, professeur d’histoire, co-fondateur de l’association Lapérouse d’Albi, ancien président de l’association des Amis du Musée Maritime de La Rochelle, initiateur de sa collection de voile légère et du sauvetage de Damien.

15h30-16h15 : Patrimoine maritime de la plaisance et musées, pourquoi et comment témoigner de cet univers ?

Agnès Mirambet-Paris, conservatrice en chef du patrimoine, responsable du département régie, restauration, conservation préventive et entretien des collections au sein du musée de l’Air et de l’Espace.

 

16h30-16h40 : Conclusion

Louise Contant, chef du département des Collections, musée national de la Marine Eric Rieth, de l’Académie de marine, directeur de recherche émérite, CNRS, et Sylvie David-Rivérieulx, chargée de collections plaisance & sports nautiques, service de la Conservation.

 

Assister à la journée sur place

Jeudi 1er juin, 9h15-16h40

Centre de conservation et des ressources du Musée national de la Marine à Dugny

Gratuit, inscription obligatoire auprès de : s.david-riverieulx@musee-marine.fr

 

Assister à la journée en ligne

 Sur le lien suivant : tinyurl.com/MnMNautisme

ID de réunion : 883 1924 8670

Code secret : 307486

 

Publié le 31 mai 2023

]]>
Ce soir ne manquez pas " Matricule 31000, le courage des ombres " sur HISTOIRE TV ! https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3002&titre=ce-soir-ne-manquez-pas-matricule-31000-le-courage-des-ombres-sur-histoire-tv- https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3002&titre=ce-soir-ne-manquez-pas-matricule-31000-le-courage-des-ombres-sur-histoire-tv- Mon, 03 Jul 2023 17:26:02 +0200 Ce mardi 30 mai à 20h50, HISTOIRE TV diffuse un documentaire inédit Matricule 31000, le courage des ombres soutenu par le ministère des Armées. Les réalisateurs Frédéric Tonolli et Niagara Tonolli honorent la mémoire de 230 Françaises non-juives déportées vers le camp d'Auschwitz-Birkenau pour des faits de résistance.

Elles étaient mères, jeunes-filles, résistantes et communistes pour la plupart, des héroïnes anonymes oubliées de l'Histoire. Leur " crime " : avoir dit non à la barbarie nazie.

Seul train de françaises non-juives, envoyé vers le camp de concentration et d'extermination d'Auschwitz-Birkenau, le pays d'où l'on ne revient pas. 230 femmes déportées un matin de Janvier 1943 par le convoi dit des " 31000 ", en référence au matricule qui sera tatoué sur leurs bras.

Charlotte, Danielle, Christiane, Lucienne, Madeleine, Marie-Claude et Simone. Les prénoms ordinaires de femmes qui ont osé l'extraordinaire. Des femmes qui, décidées à résister, sont entrées à Auschwitz en chantant La Marseillaise.

De ce voyage vers l'enfer, 49 sont revenues. Elles sont les survivantes d'un groupe qui voulait, plus que tout, rentrer pour raconter. Sans les femmes, la résistance intérieure n'aurait jamais pu exister. Elles étaient chefs de réseaux, agents de liaison, cachaient des clandestins, fabriquaient des explosifs...

Et pourtant, elles ont été rapidement oubliées, l'Histoire n'ayant retenu que l'héroïsme des hommes. Certaines se sont mariées et ont donné la vie après avoir vu la mort. Marie-Claude est devenue l'une des premières femmes élues députées, Charlotte, elle, écrira la " bible ", la mémoire du convoi. Toutes sont restées des militantes, des femmes engagées et éprises de justice.  

 

Diffusion TV " Matricule 31000, le courage des ombres "

Mardi 30 mai 2023 à 20h50 sur HISTOIRE TV

Réalisateurs : Frédéric Tonolli et Niagara Tonolli

Société de production : No School Productions, STEP BY STEP Productions et CINED Productions

Genre, durée : documentaire- 59 minutes

Diffuseur : HISTOIRE TV

La Direction de la mémoire, de la culture et des archives, au sein du Secrétariat général pour l'administration du ministère des armées met en place des actions de soutien financier aux productions audiovisuelles (documentaires historiques). Elles traitent essentiellement de l'histoire militaire de la France et de la mémoire des conflits du XXe siècle et permettent de valoriser le patrimoine du ministère ou participent au renforcement du lien armée-nation. Au cours de ces trois dernières années, plus de cent productions audiovisuelles ont été soutenues.

Publié le 30 mai 2023


 

]]>
Ce week-end, rendez-vous au musée des Blindés pour assister au concours international de maquettes ! https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2997&titre=ce-week-end-rendez-vous-au-musee-des-blindes-pour-assister-au-concours-international-de-maquettes- https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2997&titre=ce-week-end-rendez-vous-au-musee-des-blindes-pour-assister-au-concours-international-de-maquettes- Mon, 03 Jul 2023 17:26:02 +0200 Ce week-end, le Musée des Blindés vous invite à découvrir plus de 400 maquettes qui séduiront les passionnés et les curieux à l’occasion du concours international de maquettes. Le musée propose des visites de ses réserves et des démonstrations dynamiques de certaines pièces de ses collections.


Le concours international de maquettes

Le concours est ouvert à toutes les maquettes présentant des blindés et véhicules terrestres datant de 1917 à nos jours, en adéquation avec les collections du musée.

Ce concours se divise en 11 catégories parmi lesquelles la plus attendue : la thématique. Cette année, le thème sélectionné est « la guerre froide en Europe de 1980 à 1990 ». Les réalisations seront jugées sur 4 critères : la maitrise des techniques utilisées, la qualité du montage, le respect de la véracité du modèle et du fait historique. Les maquettes seront jugées samedi de 17h à 18h30 et les résultats seront proclamés dimanche, à 16h.

Une exposition inédite

Au programme, les concurrents mais aussi les autres maquettistes présents dévoilent leurs créations sur 450 mètres linéaires d’exposition libre. Bateaux, avions, figurines, véhicules… venez découvrir les œuvres de ces passionnés de maquettes et d’histoire. Si vous aussi vous souhaitez vous lancer dans la création, des commerçants spécialisés seront sur place pour vous proposer des kits de maquette, modèles uniques à monter soi-même.

Les animations au musée

A l’occasion de cet évènement, les visiteurs auront la chance d’assister à des démonstrations dynamiques de 6 engins blindés respectant la thématiquedu concours samedi et dimanche, à 11h30 et à 15h.

De plus, le musée propose des visites encadrées de ses réserves, opportunité rare dont l’accès se fera sur réservation à l’accueil du musée en arrivant. Ne manquez pas cette opportunité !

 

Informations pratiques

Musée des Blindés,

Concours international de maquettes, samedi 27 et dimanche 28 mai de 9h à 18h30

1043 route de Fontevraud 49400 Saumur

Possibilité de restauration sur place

Tarifs habituels du musée

Pour plus d’information, rendez-vous sur le site du musée

Publié le 26 mai 2023

]]>
Portrait d'Alexandre Longer, lauréat du Prix d'histoire militaire 2022 financé par le ministère des Armées #interview 1 https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2996&titre=portrait-d-alexandre-longer-laureat-du-prix-d-histoire-militaire-2022-finance-par-le-ministere-des-armees-interview-1 https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2996&titre=portrait-d-alexandre-longer-laureat-du-prix-d-histoire-militaire-2022-finance-par-le-ministere-des-armees-interview-1 Mon, 03 Jul 2023 17:26:02 +0200 A l’occasion de la campagne doctorale 2023, le ministère des Armées a rencontré Monsieur Alexandre Longer, lauréat du Prix d’Histoire militaire de l’édition 2022 pour son mémoire intitulé « Le siècle des coiffures. Culture, expériences et standardisation des couvre-chefs militaires dans la France du XIXe siècle : le cas exemplaire de l'infanterie de ligne (1791-1884) », 465 p., préparé sous la direction du professeur Jacques-Olivier BOUDON, à Sorbonne Université.


1-Pouvez-vous nous présenter votre parcours académique et universitaire, ainsi que les raisons qui vous ont incitées à faire des coiffures militaires votre thème de recherche ?

Après mon passage au lycée Jean-Vigo de Millau (Aveyron), aux professeurs duquel je dois beaucoup, et l’obtention d’un baccalauréat littéraire, j’ai préparé durant trois années le concours de l’École nationale des chartes, au lycée Pierre de Fermat à Toulouse. Reçu sous-admissible lors de la session 2019, et titulaire d’une double licence en lettres modernes et en histoire la même année, j’ai choisi de pousser plus avant mes connaissances en histoire militaire et me suis engagé dans la préparation d’un master recherche à la faculté de Lettres Sorbonne Université, spécialité « Armées, guerres et sécurité dans les sociétés de l’Antiquité à nos jours ». Depuis la soutenance de mon mémoire, en juin 2021, je suis titulaire d’un master 2, et prépare actuellement l’Agrégation externe d’histoire à l’École normale supérieure de Paris.

Lorsque j’ai proposé au professeur Jacques-Olivier Boudon un projet de mémoire sur les couvre-chefs militaires dans la France du XIXe siècle, j’avais préalablement pesé tout l’intérêt que pouvait revêtir une étude historique qui ferait sortir ces objets des ornières uniformologiques dans lesquelles ils étaient traditionnellement enchâssés. Ce sont avant tout des idées simples qui me sont venues alors que je visitais les collections de nombreux musées militaires, au premier rang desquels le Musée de l’Armée à Paris. En remarquant la formidable variété de ces coiffures, qui paraissait particulière au XIXe siècle, je suis parti de questionnements qui me semblent d’ailleurs partagés par beaucoup d’observateurs. Pourquoi des chapeaux si hauts, si voyants ? Pourquoi les fabriquait-on avec des matériaux si coûteux, si fragiles ? Comment les soldats abordaient-ils leur vie militaire sous ces coiffures qui les protégeaient manifestement peu ? J’en passe.

 

2-En quoi les coiffures militaires participent au prestige de leurs porteurs au XIXème siècle ?

Pour qu’il y ait un sentiment de prestige, il faut l’introduction d’une norme. Il ne peut donc y avoir de prestige que de comparaison, et c’est en toute vraisemblance de cet acte conscient et inconscient que naquit l’idée d’un prestige de l’uniforme. À cet égard, si le XIXe siècle est celui de la naissance d’un couvre-chef d’uniforme, j’ai pu observer qu’il était aussi celui de la formation d’un prestige de la coiffure, complémentaire à celui des armes et de l’habillement. Nous sommes à une période où le couvre-chef militaire est emblématique du régime : il en porte effectivement les insignes, chromatique avec la cocarde et allégorique avec la plaque. Cela le place donc au rang d’objet identitaire et politique manifeste, un objet de pouvoir qui devient du même coup prestigieux, car investi d’une symbolique supérieure au commun et démonstratif de la puissance sociale de son porteur.

Le terme « prestige », regroupant stricto sensu des connotations proches de la fantasmagorie, de l’illusion, de l’artifice, et de la manipulation, il semble donc que, de ce point de vue, la coiffure ait effectivement occupé une place des plus éminentes dans la transformation de l’apparence du militaire : sur le champ de bataille, elle montrait à l’ennemi un soldat qui était faussement grandi, et dans les parades, elle dissimulait sous ses plumes, couleurs et lourds attributs – briqués pour l’occasion – la véritable condition des fantassins.  Le simple fait que les souvenirs et mémoires des soldats de ce temps soient aussi diserts sur la relation entretenue entre l’homme et le couvre-chef suffit à démontrer une forme d’amour-propre conforté par la coiffure, qui rappelle le mot célèbre de Napoléon Ier : « Il faut que le soldat aime son état (…) Voilà pourquoi de beaux uniformes sont utiles. »

 

3-Pouvez-vous nous dire en quoi votre mémoire de master 2 constitue une réflexion ancrée dans l’histoire ?

J’ai choisi de traiter des coiffures de l’infanterie de ligne française au XIXe siècle sous un triple regard, culturel, anthropologique et logistique, qui se voulait réconciliateur entre deux pôles de la recherche : celui proprement scientifique, qui boude très généralement l’étude de l’habillement militaire, et l’autre, uniformologique, qui place la description et le classement au cœur de sa grille d’analyse, sans prendre la mesure du système socioculturel auquel ces objets ont participé. Faire sortir les couvre-chefs des vitrines muséales me semblait être la démarche intellectuelle la plus pertinente pour les replacer dans un discours historique cohérent.

Du point de vue de l’uniforme, mais aussi de la logistique, le XIXe siècle fut une période durant laquelle se joua le devenir des couvre-chefs militaires contemporains sans toutefois parvenir au consensus. Objets privilégiés dans les carnets et souvenirs des hommes de guerre, ils durent leur postérité mémorielle à l’obligation qu’avait le soldat de s’en coiffer, ainsi qu’à leur inadaptation à la vie militaire, laquelle devint presque proverbiale dans un siècle de militarisation de la société, où chaque famille avait une connaissance plus ou moins directe de ce que représentait l'expérience des couvre-chefs à l’armée. Miroir de l’État sur le champ de bataille ou en parade, les coiffures étaient aussi largement prises à partie durant les émotions politiques et singées dans les arts populaires, preuve d’une intégration culturelle de ce rôle symbolique, unique à l’échelle de la panoplie uniforme. C’est aussi pour cette raison qu'au XIXe siècle naquit un certain « prestige de la coiffure », le couvre-chef étant par ailleurs l’objet-souvenir par excellence des vétérans, puis enfin des collectionneurs.

 

4- L’attribution en 2022 du Prix d’Histoire militaire du ministère des Armées dans la catégorie master 2 peut être considéré comme un encouragement pour s’impliquer encore plus fortement dans la recherche. Est-ce le cas pour vous ?

J’attendais surtout, bien au-delà d’une reconnaissance toute personnelle, celle de la valeur scientifique de mon objet d’étude, percevant ce travail comme une autre manière d’aborder l’histoire militaire tout en traitant d’un sujet original et inédit. C’est chose faite aujourd’hui, et j’adresse ma plus profonde gratitude à l’ensemble des personnes qui m’ont soutenu tout au long de ce projet, et à celles qui ont choisi d’attribuer ce prix à mon travail de recherche.

Cela me conforte également dans mes projets futurs, souhaitant obtenir un contrat doctoral pour poursuivre plus avant mes recherches sur une thématique proche, quoiqu’élargie, qui me permettrait de synthétiser, à l’échelle d’une période où se joue l’avènement puis le passage d’une guerre de masse vers une guerre totale, les efforts militaires d’un État-nation et la mise à contribution d’une société où le couvre-chef, militaire ou non d’ailleurs, était indubitablement un objet ethnologique privilégié. D’ici-là, je serais ravi de livrer quelques-unes de mes conclusions par le biais d’articles ou de participer pour ce faire à des colloques.

 

En savoir plus sur Alexandre Longer

Rattachée au secrétariat général pour l’administration du ministère des Armées, la direction de la mémoire, de la culture et des archives (DMCA) a pour mission d’entretenir le lien avec le monde la recherche historique et d’assurer sa cohérence au sein du ministère des Armées. Elle assure aussi le secrétariat du conseil scientifique de la recherche historique de la défense (CSRHD) qui attribue annuellement des aides à la recherche à l’attention de doctorants et le Prix d’histoire militaire (master 2 et doctorat).

 Publié le 25 mai 2023


]]>
Appel à programmation des musiques militaires du ministère des Armées pour la Fête de la Musique 2023 https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2994&titre=appel-a-programmation-des-musiques-militaires-du-ministere-des-armees-pour-la-fete-de-la-musique-2023 https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2994&titre=appel-a-programmation-des-musiques-militaires-du-ministere-des-armees-pour-la-fete-de-la-musique-2023 Mon, 03 Jul 2023 17:26:02 +0200 Vous êtes une formation musicale du ministère des Armées ? Envoyez-nous votre programmation d’évènements pour la Fête de la musique avant le 9 juin !


Cette année, le ministère des Armées s’associe à la Fête de la musique, évènement national populaire et gratuit organisé chaque 21 juin depuis 1982 par le ministère de la Culture.

Dans cette perspective, la direction de la mémoire, de la culture et des archives (DMCA), qui assure la coordination générale de cette Fête pour le ministère, relaye les initiatives susceptibles d’être développées. Aussi, toute formation musicale rattachée aux armées, est invitée à renseigner le tableau de programmation accompagné de la fiche de présentation de la formation musicale, avant le vendredi 9 juin 2023 et à nous renvoyer ces informations à dmca.resp-pole-evenement.fct@intradef.gouv.fr.

 

En complément du dispositif, il est recommandé d’inscrire vos événements sur le programme officiel de la Fête de la Musique, sur le site du ministère de la Culture dédié à l’évènement.

Rendez-vous ici

Un guide est également mis à votre disposition pour faciliter vos démarches et l’organisation de concerts.

Rendez-vous ici

 

L’ensemble des documents à nous renvoyer est à télécharger ci-dessous.

Publié le 24 mai 2023

]]>
Editorialisation des collections " Les Combats oubliés des Forces Françaises libres : la campagne de Tunisie " au Musée de l'Armée – Invalides https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2992&titre= https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2992&titre= Mon, 03 Jul 2023 17:26:02 +0200 Jusqu’au 17 septembre, le musée de l’Armée vous invite à découvrir la dernière bataille menée par les Forces françaises libres avant leur intégration dans l’Armée française reconstituée. Venez nombreux !

 

Redécouvrir le parcours permanent de l’Historial Charles de Gaulle

Avec cette exposition, le musée de l’Armée poursuit sa série d’éditorialisations sur les combats oubliés des Forces françaises libres, dans une démarche de réappropriation de notre histoire nationale. Jusqu’au 17 septembre, redécouvrez le parcours permanent de l’Historial Charles de Gaulle et ce pan de l’histoire à travers une quinzaine d’objets, archives, photographies, issus des collections du musée de l’Armée et du musée de l’Ordre de la Libération et témoins de ces combats. Cette exposition est présentée en partenariat avec la Fondation de la France Libre (FFL) et avec la participation exceptionnelle du musée de l’Ordre de la Libération.

 

Le théâtre d’opération Sud de la campagne de Tunisie

En 1942, alors que les États-Unis entrent en guerre après l’attaque de Pearl Harbor et que l’Allemagne relance son offensive vers la Russie, en Afrique du nord, les troupes britanniques reprennent l’avantage sur les forces germano-italiennes. Le 4 novembre, les troupes de Rommel, battues à El Alamein en Égypte, entament un repli vers la Libye, poursuivies par les unités alliées. Le 9 novembre, les premières troupes germano-italiennes arrivent en Tunisie. Près de 170 000 combattants de l’Axe vont être envoyés en renfort sur ce nouveau front du Sud. Des troupes britanniques et américaines débarquées au Maroc et en Algérie marchent sur la Tunisie. De novembre 1942 à février 1943, de très durs combats vont opposer ces forces allemandes, italiennes, britanniques, américaines et françaises.

 

L’Armée française d’Afrique du nord et les Forces françaises libres (FFL)

Plusieurs troupes françaises participent aux combats. Le 19 novembre 1942, les troupes de l’Armée française d’Afrique du nord reprennent le combat aux côtés des Alliés. Fin décembre 1942, les 4 600 Français libres sous le commandement du général Leclerc quittent le Tchad pour conquérir le territoire du Fezzan, territoire alors italien (portion de l’actuelle Libye), avec pour objectif de renforcer le camp des Alliés sur le théâtre nord-africain.

 

Victoires et reconnaissance des FFL

En janvier 1943, les soldats de Leclerc entrent à Tripoli et le territoire du Fezzan est conquis par les Forces françaises libres (FFL). Le 1er février, la 1ère division française libre est créée en Égypte. De février à mai 1943, la colonne Leclerc rebaptisée « Force L » résiste aux offensives allemandes en Tunisie et libère Gabès, puis Kairouan, Takrouna et enfin Djebel Garci. Tunis est libérée le 7 mai 1943 et les troupes de l’Axe capitulent le 13 mai. Le 20 mai, c’est à Tunis qu’a lieu le défilé de la victoire. Fait marquant, les FFL défilent séparément des troupes françaises d’Afrique du nord, montrant que le processus d’unité des forces combattantes françaises ne se fait pas sans douleur : en parallèle, un affrontement politique se mène à distance entre les généraux de Gaulle et Giraud, sur la question de la subordination de l’outil militaire au pouvoir politique. À Tunis, les Britanniques, fair play, laissent les « Free French » ouvrir la partie motorisée du défilé, recevant une immense ovation. Les victoires et le prestige des unités françaises libres qui combattent depuis 1940 en Afrique, entraînent de nombreux ralliements aux FFL. Fin août 1943, la 2e division française libre du général Leclerc devient la 2e division blindée (2e DB) au sein de laquelle Leclerc intègre Français libres, soldats de l’Armée d’Afrique, volontaires et évadés de France. Ces combats et victoires en Afrique du nord contre l’ennemi commun marquent les premières étapes d’un processus qui va permettre à l’Armée française, reconstituée et réarmée, de participer à la libération de la France et à la victoire finale.

 

Informations pratiques

« Les combats oubliés des forces françaises libres : la campagne de Tunisie » à l’Historial Charles de Gaulle

Cette exposition est présentée en partenariat avec la Fondation de la France Libre (FFL) et avec la participation exceptionnelle du musée de l’Ordre de la Libération.

Du mardi 23 mai au dimanche 17 septembre 2023, accessible avec le billet du musée de l'Armée

Musée de l’Armée - Hôtel national des Invalides - 129, rue de Grenelle 75007 Paris

Plus de renseignements sur le site du musée 

Publié le 24 mai 2023

]]>
Bilan de la 19ème édition de la Nuit européenne des musées dans les musées de la Défense https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2990&titre=bilan-de-la-19eme-edition-de-la-nuit-europeenne-des-musees-dans-les-musees-de-la-defense https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2990&titre=bilan-de-la-19eme-edition-de-la-nuit-europeenne-des-musees-dans-les-musees-de-la-defense Mon, 03 Jul 2023 17:26:02 +0200 Samedi 13 mai dernier, 18 sites culturels du ministère des Armées ont participé à la Nuit européenne des musées, partout en France. Ils ont accueilli gratuitement 21 300 noctambules, soit 49% de plus que lors de l’édition précédente !

Une programmation riche et variée

Pour l’occasion, les équipes des musées et service d’archives du ministère des Armées participant à l’évènement se sont mobilisés. Ils avaient mis en place une programmation riche et variée composée de plus d’une cinquantaine d’activités. Petits et grands ont ainsi pu découvrir et redécouvrir les collections des musées du ministère en participant à des visites guidées et théâtralisées, des expositions temporaires, des ateliers, de la méditation, des concerts, des spectacles de danse….

 

Une fréquentation record sur l’ensemble de l’Hexagone

Cette année, les sites du ministère des Armées ont accueilli 21 300 visiteurs partout en France, dont plus des deux tiers en Île-de-France.

Parmi les musées ayant accueillis le plus de public cette Nuit-là, le Musée de l’Armée aux Invalides a accueilli près de 9 900 avec une Nuit spéciale « culture pop ». Pour l’occasion, dans les collections permanentes, les visiteurs ont découvert les sources historiques de la culture pop (cinéma, jeu-vidéo, bande dessinée…) accompagnés d’un médiateur. Au « coin pop », ils ont pu observer et manipuler des pièces des collections qui ont inspirées des réalisateurs, costumiers, producteurs, créateurs de jeu-vidéo…

Quant au Musée de l’Air et de l’Espace à l’aéroport Paris-Le Bourget, il a accueilli 1057 visiteurs pour sa première participation depuis 2019 grâce à une programmation originale. Le temps d’une nuit, les visiteurs ont pu profiter d’un ensemble d’ateliers, de projection et de médiations guidées adaptés à tous. Pour le jeune public, le musée organisait l’animation « Moon Jump », qui lui permettait d’expérimenter la sensation d’un pas sur la Lune à l’aide d’un casque de réalité virtuelle. A l’occasion d’une balade théâtralisée intitulée « sur les ailes de Saint-Exupéry », petits et grands ont pu découvrir l’histoire de l’aviation accompagnés d’Arthur, mécanicien d’Antoine de Saint-Exupéry.

Le public était également au rendez-vous au Musée des Transmissions à Cesson-Sévigné qui a accueilli 341 visiteurs pour sa première participation depuis 2019. Les activités proposées ont permis aux visiteurs de découvrir la collection autrement, en suivant un parcours commando, des visites flashs ou en assistant aux interventions proposées par des artistes locaux.

Sur le littoral, les musées du Musée national de la Marine (Port-Louis, Brest, Rochefort et Toulon) ont accueilli 2 956 visiteurs en nocturne. La rencontre organisée avec des élèves de sixième participant à l’opération « La classe, l’œuvre » à Brest a rencontré beaucoup de succès, tout comme les visites guidées proposées à Port-Louis et à Rochefort par les Amis du musée. Les spectacles de théâtre et les expériences immersives imaginés par le musée à Rochefort et Toulon ont également beaucoup plu.

A Grenoble, 458 visiteurs ont participé au week-end d’ouverture du Musée des Troupes de montagne. Plus de la moitié étaient venus assister à l’animation inédite réalisée par un groupe de reconstitution historique. Au Musée de l’ALAT et de l’hélicoptère, dans les Landes, ce sont 360 visiteurs qui sont venus admirer la mise en scène lumineuse du parcours permanent.

 

Les musées du ministère des Armées vous donnent rendez-vous l’année prochaine pour la 20ème édition de la Nuit européenne des musées !

 

Retrouvez l’infographie bilan de la fréquentation des musées de la Défense à la Nuit européenne des musées 2023 à télécharger.

Publié le 23 mai 2023

]]>
Financement d'un contrat doctoral en histoire par le ministère des Armées au titre de l'année 2023 #Recherche Historique https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2967&titre=financement-d-un-contrat-doctoral-en-histoire-par-le-ministere-des-armees-au-titre-de-l-annee-2023-recherche-historique https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2967&titre=financement-d-un-contrat-doctoral-en-histoire-par-le-ministere-des-armees-au-titre-de-l-annee-2023-recherche-historique Mon, 03 Jul 2023 17:26:02 +0200  

Dans le cadre de sa politique de soutien à la recherche en histoire, le ministère des Armées attribue en 2023 une allocation doctorale visant au financement d’un contrat doctoral en histoire militaire et de la défense gérés, pour une durée de trois ans (2023-2026) par des universités avec un salaire mensuel net de 1550 euros environ.

Cette allocation doctorale est ouverte à tout candidat sans distinction de nationalité qui s’inscrira en première année de thèse à la rentrée universitaire suivant le dépôt de candidature et à tout doctorant inscrit en première année de thèse pour l’année universitaire 2023-2026.

Ce dispositif a pour objectif d’accompagner un doctorant dont l’étude s’inscrit dans l’un des axes de recherche jugés prioritaires par le ministère des Armées, tout en offrant un cadre suffisamment large et souple aux candidats et aux écoles doctorales.

Les dossiers de candidature sont soumis à l’examen du conseil scientifique de la recherche historique de la défense (CSRHD). La Direction de la mémoire, de la culture et des archives (DMCA) et le Service historique de la Défense (SHD) participeront au suivi scientifique du candidat retenu en lien avec son directeur de thèse et son école doctorale de rattachement.

L’attention des candidats est attirée sur le fait qu’ils doivent s’être assurés, avant le dépôt de leur candidature, auprès de leur établissement que ce dernier remplit bien les conditions permettant la signature de la convention de financement.

Date limite de dépôt des candidatures : vendredi 19 mai 2023 (23h59)

La validation des dossiers de candidature est effective lorsque le candidat a reçu un accusé-réception par courriel.

Le dossier de candidature et un exemple de convention de financement sont à télécharger à la fin de la brève d'actualité.

 

 Publié le 27 avril

Mis à jour le 09 mai 2023

]]>
Venez (re)découvrir les musées du ministère des Armées à l'occastion de la Nuit européenne des musées ! https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2986&titre=venez-re-decouvrir-les-musees-du-ministere-des-armees-a-l-occastion-de-la-nuit-europeenne-des-musees- https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2986&titre=venez-re-decouvrir-les-musees-du-ministere-des-armees-a-l-occastion-de-la-nuit-europeenne-des-musees- Mon, 03 Jul 2023 17:26:02 +0200 Les musées du ministère des Armées vous donnent rendez-vous le samedi 13 mai 2023 pour profiter d’une programmation spéciale jusqu’au bout de la nuit ! Visites guidées, théâtralisés, spectacles de danse, concert, projection, ateliers artistiques, méditation… Partout en France, ces animations seront gratuites et accessibles à tous les noctambules et muséophiles.


Les musées de la Défense qui participent à l’évènement

Cette année, 19 sites culturels du ministère des Armées, deuxième acteur culturel de l'Etat, participent à la 19ème édition de la Nuit européenne des musées dirigée par le ministère de la Culture en en liaison avec les directions régionales des affaires culturelles (DRAC). Cet évènement bénéficie également du patronage de l’Unesco, du Conseil de l’Europe et de l’ICOM et de nombreux partenariats institutionnels et médias.

La Nuit européenne des musées mobilise cette année près de 3 400 musées en Europe. Ces établissements ouvrent gratuitement leurs portes aux curieux en soirée et invitent les visiteurs à redécouvrir leurs collections de manière ludique et inédite à travers une programmation originale.

Pour découvrir la programmation de l’ensemble des musées de la Défense qui participent à l’évènement, rendez-vous sur la carte interactive des musées et monuments de la Défense, sur le site Mémoire des Hommes

 

Idées de sorties culturelles en Île-de-France

Voici une courte sélection de quelques activités organisées par les musées du ministère des Armées en Ile-de-France à l’occasion de la Nuit européenne des musées cette année :

  • Au musée de l’Armée – Invalides Paris

La Nuit au musée de l’Armée sera pop ! Dans les collections permanentes, les visiteurs pourront découvrir les sources historiques de la culture pop (cinéma, jeu-vidéo, bande dessinée…) accompagnés d’un médiateur. « Le coin pop » sera également un lieu de présentation de pièces qui ont inspirées des réalisateurs, costumiers, producteurs, créateurs de jeu-vidéo… que les visiteurs seront éventuellement amenés à manipuler.

Retrouvez toute la programmation du musée de l’Armée pour la Nuit européenne des musées

  • Au musée de l’Air et de l’Espace – Aéroport Paris-Le Bourget

Au Bourget, le musée de l’Air et de l’Espace propose un ensemble d’ateliers, de projection et de médiations guidées adaptés à tous. Pour le jeune public, le musée organise l’animation « Moon Jump », qui lui permettra d’expérimenter la sensation d’un pas sur la Lune à l’aide d’un casque de réalité virtuelle. A l’occasion d’une balade théâtralisée intitulée « sur les ailes de Saint-Exupéry », petits et grands pourront découvrir l’histoire de l’aviation accompagnés d’Arthur, mécanicien d’Antoine de Saint-Exupéry.

Retrouvez toute la programmation du musée de l’Air et de l’Espace pour la Nuit européenne des musées

  • Au musée de l’Ordre de la Libération, à Paris

Toujours à Paris, au musée de l’Ordre de la Libération, une troupe de comédiens incarnera les grandes figures de la Résistante connues et inconnues à l’occasion de visites théâtralisées.

  • Au musée de Service de Santé des Armées, à Paris

Les visiteurs pourront déambuler librement dans le musée. Des points-paroles de 10-15 minutes sont proposés à heures fixes à différents moments de la visite afin de découvrir l'histoire du Service de santé des armées, les collections du musée et l'architecture de l'abbaye et de l'église du Val-de-Grâce.

  • Au Service historique de la Défense au château de Vincennes

A Vincennes, le Service historique de la Défense organise plusieurs représentations dansées et musicales dans la Cour Royale du Château de Vincennes. Les visiteurs pourront ainsi assister à une démonstration de quadrilles, de contredanse et seront invités à un voyage musical dans le temps par les musiques des Gardiens de la Paix en collaboration avec les élèves du lycée professionnel Gustave Ferrié.

Retrouvez toute la programmation du Service historique de la Défense au Château de Vincennes pour la Nuit européenne des musées

Idées de sorties culturelles ailleurs en France

  • Au musée national de la Marine à Port-Louis

Le musée national de la Marine à Port-Louis invite les noctambules à découvrir librement les collections permanentes du musée et ses différents espaces jusqu’à minuit.

  • Au musée de l’Artillerie à Draguignan

Venez jouer au musée de l’Artillerie à « Qui remportera la médaille ? » (à partir de 10 ans) et à la chasse aux trésors « Panique au musée ! » (à partir de 8 ans) et arpentez librement ou accompagnés d’un médiateur les collections permanentes et l’exposition temporaire.

Retrouvez toute la programmation du musée de l’Artillerie pour la Nuit européenne des musées

  • Au musée des Transmissions à Cesson-Sévigné

Un « parcours commando » permettra aux enfants de se glisser dans la peau des soldats de l’armée de terre au musée des Transmissions et petits et grands pourront profiter d’animation artistique et d’un moment convivial.

Retrouvez toute la programmation du musée des Transmissions pour la Nuit européenne des musées

  • Au musée de l’ALAT et de l’hélicoptère à Dax

Le musée de l’ALAT et de l’hélicoptère vous invite à déambuler parmi les appareils volants de ses collections et de découvrir pour la première fois de l’histoire du musée un tout nouvel espace d’exposition de 3000 m² où vous seront présentés des aéronefs de la Marine Nationale, de l'Armée de l'Air et de l'Espace, des forces aériennes de la Gendarmerie Nationale et bien d'autres trésors encore ...

  • Au musée de la Cavalerie à Saumur

Jusqu’à 22h00, visitez librement les écuries du manège de Saumur et découvrez un parcours vivant et coloré retraçant l'épopée de la Cavalerie Française de sa création par Charles VII en 1445 à aujourd'hui.

 

Informations pratiques

19ème édition de la Nuit européenne des musées

Samedi 13 mai 2023, de 19h00 à minuit (les horaires peuvent changer selon les établissements)

Entrée gratuite pour tous. Certaines activités nécessitent une inscription préalable.

En savoir plus sur la programmation et les musées de la Défense qui participent à l’évènement

En savoir plus sur la Nuit européenne des musées Publié le 5 mai 2023

 

  

]]>
Agenda culturel - mai 2023 https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2981&titre=agenda-culturel-mai-2023 https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2981&titre=agenda-culturel-mai-2023 Mon, 03 Jul 2023 17:26:02 +0200 L’arrivée du mois de mai est synonyme d’une nouvelle programmation culturelle dans les musées du ministère des Armées ! Venez-y nombreux et découvrez les projections, spectacles, concerts, expositions et évènements organisés ce mois-ci.

 

Le 5 mai à 19h30

Musée de l’Armée – Invalides, Paris

Cinéma : projection de La princesse de Montpensier de Bertrand Tavernier (2010)

La seconde moitié du XVIe siècle constitue la « part sombre » de la Renaissance, marquée par huit guerres de Religion qui vont bouleverser l’équilibre de la France. Au travers de cinq longs-métrages, dont certains mettent en lumière des femmes de pouvoir, ce cycle s’intéresse à la manière dont les cinéastes français ou étrangers ont mis en récit les guerres de Religion et ont fait de ce thème une toile de fond ou un point d’orgue à leur œuvre.

Accès gratuit, sur réservation en ligne sur le site du musée.

 

Le 7 mai à 17h30

Eglise du Val-de-Grâce, Paris

Concert : « à l’ombre de la Lune »

A l’occasion du tricentenaire de la naissance, en 1723, de Nicole-Reine Lepaute, calculatrice et astronome française avec Caroline Lupovici au piano, Hervé Désarbre à l’orgue et l’Ensemble Les Ephémérides avec Jean Thorel à la direction.

 

Le 8 mai

Musée du Génie, Angers

Ateliers commémorant le 8 mai 1945

Organisation d’ateliers pédagogiques à l’occasion de la commémoration de la fin de la guerre en Europe, signée le 8 mai 1945.

 

Le 10 mai

Musée des Transmissions, Cesson-Sévigné

Visite guidée et conférence à l’occasion de la commémoration du 8 mai 1945

Visite guidée portant sur les transmissions pendant la Seconde Guerre mondiale.

 

Du 13 mai au 22 juillet 2023

Service historique de la Défense, Vincennes

Exposition temporaire : « Sur les traces de l'Histoire. Mémoire de la Nation en armes »

Une exposition qui présente une sélection de documents et d’objets de symbolique militaire, emblématiques pour certains, inédits ou méconnus pour d'autres mais qui représentent une part de l'histoire et de la mémoire de la Nation en armes.

 

Le 11 mai

Musée de l’Armée – Invalides, Paris

Concert : Poulenc et Therry Escaich

L’écriture d’un dépouillement presque liturgique des Litanies à la Vierge noire de Rocamadour témoigne de l’aspiration de Poulenc à renouer avec la foi de son enfance, son concerto pour orgue s’inscrivant dans la même veine. Buxtehude et Bach sous les doigts du grand compositeur et organiste Thierry Escaich et Meyerbeer à l’orchestre se font, quant à eux, l’écho de l’héritage de Luther et Calvin, au sein de ce programme. Concert organisé dans le cadre de la Saison musicale des Invalides 2022-2023.

Achat des billets en ligne obligatoire.

 

Le 12 mai

Musée de l’Ordre de la Libération – Invalides, Paris

Visite théâtralisée « Mémoires vives »

Laissez-vous conduire dans le musée par cinq grandes figures de la Seconde Guerre mondiale. Vous serez plongés dans la clandestinité de la Résistance intérieure et le poids du système concentrationnaire mais aussi dans l’aventure incroyable des combats en Afrique et de la libération de la France. Ces exemples de courage et de bravoure sont à découvrir en famille, à partir de 8 ans.

Gratuit sur inscription : service.publics@ordredelaliberation.fr.

 

Les 13 et 14 mai

Rencontre généalogique et 50 ans de l’Association Généalogique de l’Anjou

Participation de Mémoire des Hommes à l’évènement organisé par l’Association Généalogie d’Anjou. Cette cinquième édition de la rencontre se fait sur le thème « Le Végétal et les Hommes en Anjou » et sera également l’occasion de fêter les 50 ans de l’Association. Des conférences et une exposition seront organisées pour l’ocassion sur le site des Greniers de St Jean d’Angers.

 

Le 13 mai     

Musées de la Défense, partout dans l’Hexagone

Evènement : 19ème édition de la Nuit européenne des musées

Sur l’ensemble du territoire, les musées de la Défense proposent une programmation spéciale à l’occasion de la Nuit européenne des musés. C’est le moment de découvrir ces musées de nuit et au travers d’animations inédites et originales à retrouver sur les sites et réseaux sociaux de chaque institution.

 

Le 16 mai

Musée de l’Armée – Invalides, Paris

Conférence : « La Ligue » de 13h45 à 15h

Cette conférence permettra de mesurer la dynamique de la Ligue, et d'en comprendre l'échec. Conférence donnée par Laurent Bourquin, professeur d’Histoire moderne, Université du Mans.

Evènement gratuit, réservation obligatoire.

Concert : « Tango avec Pascal Contet », 20h

Pascal Contet, unique accordéoniste lauréat aux Victoires de la Musique Classique, voyage en Argentine sur les traces du tango originel, cette « tristesse qui danse », avec un programme qui rend hommage à ses grands titres, en compagnie du Quatuor Strada et de Yann Dubost.

Réservation en ligne obligatoire.

 

Du 23 mai au 17 septembre

Musée de l’Armée – Invalides, Paris

Exposition temporaire : « Les combats oubliés des FFL : la campagne de Tunisie »

Dernière campagne de la guerre menée en Afrique du Nord contre les forces germano-italiennes, la campagne de Tunisie voit l’engagement au combat de différents éléments des Forces Françaises libres : les troupes du général Leclerc venues du Tchad et les unités ayant combattu précédemment aux cotés des Britanniques en Érythrée, Syrie et Libye. Exposition organisée à l’Historial Charles de Gaulle et réalisée en partenariat avec la Fondation de la France libre et avec le soutien du Musée de l’Ordre de la Libération.

 

Les 20 et 21 mai

Salon-de-Provence

Evènement : Meeting de l’année des 70 ans de la Patrouille de France

La Fondation des Œuvres Sociales de l’Air organise cette année un meeting de l’Air à l’occasion des 70 ans de la Patrouille de France à Salon-de-Provence. Participez à une manifestation aérienne majeure et venez découvrir une centaine d’appareils en vol et au sol.

Réservation en ligne obligatoire.

 

Le 22 mai de 13h45 à 15h

Musée de l’Armée – Invalides, Paris

Conférence : « Le parti huguenot »

Présentation des différentes étapes de la construction du « parti huguenot », son fonctionnement et les fruits principaux de son action au cours des quatre décennies de conflit. Conférence donnée par Hugues Daussy, professeur d’Histoire moderne, Université de Franche-Comté, Besançon.

Evènement gratuit, réservation obligatoire.

 

Le 23 mai de 13h45 à 15h

Musée de l’Armée – Invalides, Paris

Conférence : « La Saint Barthélémy n’est pas ce que vous croyez »

La Saint-Barthélemy, analysée aujourd’hui sous l’angle de nouvelles questions. Conférence donnée par Philippe Hamon, professeur d’Histoire moderne, Université de Rennes 2.

Evènement gratuit, réservation obligatoire.

 

Le 23 mai, 20h

Musée de l’Armée – Invalides, Paris

Concert : Luminarium de Mařatka

Le Chœur de l’Armée Française ouvre ce programme avec Josquin des Prés et la Réforme et Contre-Réforme étant successivement illustrées par De L’Estocart et Palestrina. Luminarium de Kryštof Mařatka est une poétique invitation au voyage, se faisant librement l’écho des musiques de tradition orale qui accompagnent rites et croyances de diverses contrées du monde.Concert organisé dans le cadre de la Saison musicale des Invalides 2022-2023 et de l’exposition « La haine des clans. Guerres de religion, 1559-1610 ».

Réservation en ligne obligatoire.

 

Le 25 mai

Musée de l’Ordre de la Libération – Invalides, Paris

Soirée culturelle : « L’année 1943 »

Conférence de Laurent Douzou. Gratuit - Salle de conférence du musée sur inscription obligatoire : contact@ordredelaliberation.fr / en direct ou différé sur la page Facebook de l'Ordre de la Libération ou en direct sur zoom.

 

Du 27 au 28 mai

Musée des Blindés, Saumur

Evènement : Concours International de Maquettes 2023

Le Concours International de Maquettes 2023 a lieu cette année encore au Musée des Blindés sut la thématique « 1980-1990 Guerre froide en Europe ». Venez découvrir 400 maquettes en lice pour le prix et visitez les réserves du musée ! Vous pourrez également y retrouver des commerçants spécialisés.

Prix d’entrée du musée.

 

De fin mai à décembre 2024

Musée de l’Armée – Invalides, Paris  

Spectacle « Aura »

A l'intérieur du Dôme des Invalides, spectacle multimédia immersif (lasers, vidéo mapping, musique orchestrale) qui sublime les qualités architecturales et patrimoniales du lieu. Spectacle unique à Paris d’une durée de 50 minutes.

Publié le 2 mai 2023

]]>
Nouvelle exposition " La Haine des clans. Guerres de Religion, 1559-1610 " au Musée de l'Armée – Invalides https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2977&titre= https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2977&titre= Mon, 03 Jul 2023 17:26:02 +0200 Du 5 avril au 30 juillet 2023, le Musée de l’Armée vous propose de (re)découvrir l’histoire troublée des années de guerres de religion en France à travers une exposition riche consacrée à cette histoire fascinante et excessive. 

La seconde moitié du XVIe siècle constitue la « part sombre » de la Renaissance, marquée en France par les querelles religieuses, les troubles civils et une profonde remise en cause du pouvoir royal : un âge de désordre et de déraison, qui, en quarante ans et huit guerres de Religion, va embraser le royaume en une succession d’affrontements, de répressions, de scandales et de massacres, bouleversant l’équilibre du pays de façon inédite.

C’est aussi un moment-clef de l’histoire nationale, peut-être la plus grave crise subie par l’Ancien Régime avant 1789 : elle a marqué de manière indélébile notre mémoire et l’imaginaire collectif, notamment par une frénésie nouvelle de violences, qui trouvent leur paroxysme dans l’épisode sanglant de la Saint-Barthélemy.

 

Troubles et régicides

Le musée de l’Armée consacre une exposition à l’histoire fascinante et excessive de ces guerres de Religion. Quels en sont les ressorts ? Les enjeux ? Les temps forts ? Les protagonistes ?

Le parcours retrace ainsi les troubles effrénés qui ont divisé le royaume entre la mort accidentelle d’Henri II, en 1559, et l’assassinat d’Henri IV, en 1610, signant la fin du règne d’un souverain pacificateur et promulgateur de l’Édit de Nantes, mais également victime, comme son prédécesseur, d’un régicide.

 

La haine des clans

L’un après l’autre sont convoqués tous les grands acteurs de l’époque, dont les armures sont conservées dans les collections du musée de l’Armée. De la Ligue, « ultra »-catholique, menée par les Guise au clan protestant conduit par les Condé, en passant par le parti plus modéré des Montmorency, les rivalités aristocratiques et politiques se mêlent aux conflits religieux.

Pièces d’équipements guerriers, portraits, documents d’archives et ouvrages anciens font revivre les destins et les cheminements individuels des grands courtisans, chefs de guerre et chefs de parti, qui ont tour à tour soutenu ou combattu le pouvoir monarchique. L’exposition évoque aussi l’écho international rencontré par ces guerres de Religion, de la Pologne aux Pays-Bas et jusqu’aux éphémères colonies du Nouveau Monde.

 

Échos contemporains

Par bien des aspects, ce moment exacerbé de l’Histoire entre singulièrement en résonance avec la réalité contemporaine, non seulement dans ses mécanismes sous-jacents mais aussi dans ses représentations, notamment à travers l’intense production d’images, de pamphlets, de placards qui en fait le premier conflit médiatique de l’Histoire.

L’exposition offre ainsi l’occasion de s’interroger sur la place de l’image et de la rhétorique dans les conflits, sur la marche de notre société en temps de guerre civile, sur les enjeux et les limites de l’action politique, ainsi que sur la longue maturation de l’État. Car c’est aussi au cours de cette période complexe que se sont inventés, douloureusement, la tolérance, le vivre-ensemble et nos formes modernes de gouvernement.

 

Autour de l’exposition

À l’occasion de l’exposition « La Haine des clans. Guerres de Religion, 1559-1610 », le musée de l’Armée présente une riche programmation faite de concerts, de projections, de visites et de conférences ainsi qu’un grand bal à la cour des Valois où vous pourrez revivre le faste de la Renaissance!

 

Informations pratiques

Exposition « La Haine des clans. Guerres de Religion, 1559-1610 »

Du mercredi 5 avril au 30 juillet 2023

Musée de l’Armée – Invalides, 29, rue de Grenelle - 75007 Paris

Plus de renseignements sur l’exposition et la programmation associée

 

 

]]>
Exposition temporaire " mA, l'air comme matière " au Musée de l'Air et de l'Espace https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2975&titre=exposition-temporaire-ma-l-air-comme-matiere-au-musee-de-l-air-et-de-l-espace https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2975&titre=exposition-temporaire-ma-l-air-comme-matiere-au-musee-de-l-air-et-de-l-espace Mon, 03 Jul 2023 17:26:02 +0200 Venez découvrir le travail de Charlotte Charbonnel et Olivier Sévère dans le cadre de l’exposition temporaire « mA, l’air comme matière » au Musée de l’Air et de l’Espace. Elle marque la fin des trois ans de résidence dont ont bénéficié les deux artistes.

 

L’exposition « mA, l’air comme matière » est l’exposition de restitution de la double résidence de trois mois de Charlotte Charbonnel et d’Olivier Sévère au sein du Musée de l’Air et de l’Espace. Elle réunit des productions inédites, communes mais aussi individuelles, des œuvres anciennes et également des objets provenant des collections du musée et choisis pour leur résonance avec le travail des artistes.

 

« mA, l’air comme matière »

Chacun à leur manière, ils explorent les strates de la matière, de l’immatériel et du temps. Naturellement l’air comme médium s’est imposé à eux. Un dialogue s’est également initié entre les artistes et quelques pièces des collections non visibles du public, et conservées dans les réserves du musée au bord des pistes de l’aéroport. Certaines, non répertoriées, comme par exemple des plans-reliefs utilisés par l’armée de l’air dans les années 1970 (à des fins d’amélioration de navigation à l’aveugle par les pilotes), les ont amenés à diriger une recherche en collaboration avec les équipes scientifiques et de médiation du musée.

 

Charlotte Charbonnel et Olivier Sévère

Charlotte Charbonnel (1980) vit et travaille à Paris. En 2003, elle sort diplômée de l’ESBAT (École Supérieure des Beaux-Arts de Tours) en 2004 et de l’ENSAD (École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs) en 2008. À l’écoute du monde, elle a exploré et transmis la vibration acoustique des lieux où elle a été invitée à exposer. Sa pratique pluridisciplinaire est liée à l’espace et se nourrit des sciences, de collaborations et d’enquêtes dans différents domaines et disciplines.

 

Diplômé de l’ENSBA (École Nationale Supérieure des Beaux-Arts) en 2002, Olivier Sévère (1978) vit et travaille à Paris. Sculpteur et vidéaste, Olivier Sévère s’intéresse à la matérialité de ce qui nous entoure, interrogeant les notions physiques de poids, de forme et de gravité. Du détournement d’objets manufacturés reproduits en roche à la taille de pierres précieuses, il sculpte la matière minérale pour en révéler le potentiel de singularité. Au seuil du naturel et de l’artificiel, ses œuvres jouent sur la collision entre processus physiques et imaginaires pour sortir le monde lapidaire de sa prétendue inertie.

 

Les résidences d’artistes au musée de l’Air et de l’Espace

Depuis plusieurs années, le musée de l’Air et de l’Espace ouvre ses portes à des artistes pour expérimenter autour du musée et de ses collections. En 2021, le musée de l'Air et de l'Espace avait accueilli le dessinateur Lapin, ainsi qu'une exposition « Bijoux de mécanique », qui mettait à l'honneur des pièces inédites du musée grâce au travail photographique de l'artiste Axel Ruhomaully.

 

 « mA, l’air comme matière »

Du 14 mars au 3 septembre 2023

Musée de l’Air et de l’Espace – Aéroport Paris-Le Bourget, 93350 Le Bourget

Le musée est ouvert du mardi au dimanche, de 10h00 à 18h00.

Plus d'informationsPublié le 18 avril 2023

]]>
Diffusion TV " La vraie histoire des Trois Mousquetaires " https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2972&titre=diffusion-tv-la-vraie-histoire-des-trois-mousquetaires- https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2972&titre=diffusion-tv-la-vraie-histoire-des-trois-mousquetaires- Mon, 03 Jul 2023 17:26:02 +0200 Le film documentaire « La vraie histoire des Trois Mousquetaires » réalisé par Katia Chapoutier est diffusé en première partie de soirée le lundi 3 avril 2023 sur RMC Story. Il a reçu le soutien du ministère des Armées dans le cadre de sa politique de soutien à l’audiovisuel portée par la direction de la mémoire, de la culture et des archives du secrétariat général pour l’administration du ministère des Armées.

Les Trois Mousquetaires est une œuvre mythique, qui a traversé les générations, déclinée au fil du temps au théâtre, en bande dessinée, en comédie musicale, mais aussi et surtout au cinéma, avec près de 80 adaptations, dans toutes les langues et à toutes les époques.

Dans notre imaginaire collectif, les mousquetaires sont ceux décrits par Dumas, qui passent leur temps à se battre en duel, à déjouer des complots et à sauver l’honneur de la Reine et du Roi de France.

Ces mousquetaires de fiction ont éclipsé les mousquetaires, les vrais, ceux qui formaient la compagnie royale qui a existé entre 1622 et 1775. Qui étaient ces hommes, et comment servaient-ils le Roi ? Ont-ils vraiment pris part aux affaires de la Couronne ? Athos, Porthos, Aramis et D’Artagnan ont-ils vraiment existé ?

Cette compagnie militaire rattachée à directement à la personne du Roi a joué un rôle clé, d’abord de protection du Roi, puis par extension en tant que bras armé de l’autorité royale. Véritable corps d’élite bénéficiant des technologies militaires les plus avancées de l’époque, ils étaient l’équivalent des forces d’interventions spéciales au cours des guerres et des sièges de Louis XIII et Louis XIV. Au fur et à mesure de l’instauration de la monarchie absolue, ils deviennent également un outil de maintien de l’ordre, arrêtant les nobles devenus trop puissants, réprimant les révoltes populaires des 17e et 18e siècles, loin des héros empanachés décrits par Dumas.

Grâce aux meilleurs historiens le film documentaire mène l’enquête pour démêler le vrai du faux, l’histoire de la fiction, et pour vous révéler la véritable histoire des Mousquetaires.

 

« La vraie histoire des Trois Mousquetaires »
Réalisé par Katia Chapoutier
Conseiller historique Julien Wilmart, docteur en Histoire, spécialiste des Mousquetaires
Produit par RMC Production
Durée de 52 mn
Diffusé sur RMC Story

 

La Direction de la mémoire, de la culture et des archives, au sein du Secrétariat général pour l'administration du ministère des armées met en place des actions de soutien financier aux productions audiovisuelles (documentaires historiques). Elles traitent essentiellement de l'histoire militaire de la France et de la mémoire des conflits du XXe siècle et permettent de valoriser le patrimoine du ministère ou participent au renforcement du lien armée-nation. Au cours de ces trois dernières années, plus de cent productions audiovisuelles ont été soutenues.

 

Publié le 3 avril 2023

]]>
L'Ordre de la Libération lance une collecte nationale d'archives de la médaille de la Résistance française https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2968&titre=l-ordre-de-la-liberation-lance-une-collecte-nationale-d-archives-de-la-medaille-de-la-resistance-francaise- https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2968&titre=l-ordre-de-la-liberation-lance-une-collecte-nationale-d-archives-de-la-medaille-de-la-resistance-francaise- Mon, 03 Jul 2023 17:26:02 +0200 À l’occasion du 80e anniversaire de la création de la médaille de la Résistance française, l’Ordre de la Libération lance une campagne nationale de collecte d’archives. Partenaire de « Mémoire des Hommes » pour la base des médaillés de la Résistance, il invite les personnes qui détiennent des documents sur ce pan de l’histoire, à en faire don sous forme de copie numérique. Les donateurs participent ainsi à la transmission de la mémoire et de l’histoire des médaillés.


La collecte nationale c’est quoi ?

Alors que s’achève « l’ère des témoins », les liens directs avec la Seconde Guerre mondiale et les médaillés de la Résistance s’estompent. Nous vivons un moment charnière où, plus que jamais, l’Ordre de la Libération doit être le garant de cet héritage.

Conservant aujourd’hui un dossier pour chacun des 65000 médaillés, il est important que ces derniers puissent être enrichis afin de pérenniser et de mieux connaître l’histoire et la mémoire de ces femmes et de ces hommes.

Les archives privées apportent un autre éclairage sur l’histoire. Donner une copie, c’est contribuer à la transmission, à la recherche et à l’étude de l’histoire des médaillés de la Résistance française, tout en garantissant la pérennité des documents confiés au musée.

Dans le cadre de cette collecte, l’Ordre de la Libération centre ses recherches uniquement sur les archives relatives au parcours individuel des médaillés de la Résistance française.

 

La collecte nationale, pourquoi ?

L’objectif de cette campagne est d’inviter les personnes détenant des documents relatifs aux titulaires de la médaille de la Résistance française, à en faire don sous forme de copie numérique. La sauvegarde de ces documents permet en effet d’aider l’Ordre dans sa mission de transmission et de sensibilisation à l’histoire des médaillés.

 

Comment participer à la collecte ?

-        Collecte en ligne

Les détenteurs d’archives ont la possibilité d’envoyer directement les copies numériques de leurs documents par mail, collectemrf@ordredelaliberation.fr. Les conditions de don sont fixées par un contrat.

-        Permanence à l’Ordre

Pour les personnes ayant la possibilité de se déplacer, la collecte a lieu en salle de lecture au 51bis boulevard de la Tour-Maubourg à Paris, tous les mardis de 9h à 12h et de 14h à 17h (sauf jours fériés et jours de fermeture exceptionnelle), sans rendez-vous préalable. Cette permanence offre la possibilité aux détenteurs d’archives de prêter leurs documents pour numérisation. Les conditions d’un prêt pour numérisation sont fixées par un contrat.

-        Collecte en province

Afin de venir à la rencontre directe des donateurs, l’Ordre de la Libération effectuera chaque année plusieurs déplacements en province. Les documents seront soit numérisés sur place et rendus immédiatement, soit déposés au musée, auquel cas un contrat sera établi dans les règles.

 

Pour toute question concernant la collecte :

Mme Roxane Ritter : 01 80 05 90 82 ou collectemrf@ordredelaliberation.fr

 

En savoir plus

Consulter la base des Médaillés de la Résistance française

Musée de l’Ordre de la Libération

Les archives numériques collectées seront, au même titre que les archives détenues par l’Ordre de la Libération, accessibles pour consultation, sur rendez-vous uniquement, au centre de documentation de l’Ordre de la Libération à Paris, du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00 et de 13h00 à 17h00. L'accès au centre de recherche se fait par le 51 bis boulevard de la Tour-Maubourg.

Publié le 28 mars 2023


]]>
Nouveau programme culturel 2023 : les grands rendez-vous de l'année ! https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2962&titre=nouveau-programme-culturel-2023-les-grands-rendez-vous-de-l-annee- https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2962&titre=nouveau-programme-culturel-2023-les-grands-rendez-vous-de-l-annee- Mon, 03 Jul 2023 17:26:02 +0200 Cette année 2023 est marquée par une offre exceptionnelle d'actions culturelles des plus intéressantes. Grandes expositions temporaires, expositions hors les murs, éditorialisation des collections, saison musicale, concerts, conférences et colloques, projections cinématographique, manifestations nationales, visites théâtralisées, soirées culturelles, salons et festivals, généalogie, prix littéraires, événements. Elle est aussi celle de la réouverture, en octobre prochain, du musée national de la Marine au sein du Palais de Chaillot, place du Trocadéro à Paris.

Répartis sur l’ensemble du territoire français, les musées, les services et centres d’archives et les musiques militaires du ministère des Armées vous invitent, une nouvelle fois, à découvrir leur riche programmation culturelle et scientifique.

Ces lieux de culture et de patrimoine ouverts sur le monde et la société présentent une offre culturelle variée, reflet des énergies déployées par les équipes pour nourrir votre envie de pousser leurs portes. C’est une mosaïque d’actions culturelles éphémères qui vous est livrée pour vivre en instantané des moments de partage tournés vers la connaissance, le savoir, l’histoire, la mémoire, à travers des expositions, des conférences et colloques, des jeux, de la musique, du théâtre, du cinéma, …

Pour cette nouvelle édition, le programme culturel se veut pratique et toujours plus proche de vous. Conçu sous la forme d’un agenda mensuel, il facilite la planification de vos visites tout au long de l’année, que ce soit à l’occasion d’un week-end ou pour vos vacances (Téléchargez l'agenda en bas de page).

Les temps forts de cette année 2023 

A partir du 5 avril, visitez l’exposition « La haine des clans. Guerres de Religion (1559-1610) » au sein du musée de l’Armée. Réalisée en partenariat avec le Service historique de la Défense (SHD) et avec la participation des archives nationales, l’exposition retrace l’histoire fascinante et excessive des guerres de Religion. La saison musicale des Invalides fait écho à l’exposition à travers un cycle de concerts qui ont lieu entre autre en la cathédrale Saint-Louis. Alors que les Jeux Olympiques se profilent à l’horizon 2024, le musée aborde, dans l’exposition « Victoire ! » qui ouvre le 11 octobre, la notion de Victoire et les différentes manières dont les femmes et les hommes l’ont vécue, célébrée et matérialisée à travers le monde et les âges.

Le musée de l’Air et de l’Espace a récemment inauguré sa nouvelle médiathèque-ludothèque d’une superficie de 415 m². Au cœur de l’aérogare historique du Bourget, les visiteurs voyagent et attisent leur curiosité de l’univers aéronautique. L’exposition « ma. L’air comme matière » qui a ouvert au printemps, dévoile le fruit de la double résidence d’artiste de Charlotte Charbonnel et Olivier Sévère. A l’été, le musée accueille du 19 au 25 juin le 54e salon international de l’Aéronautique et de l’Espace du Bourget et envoie le public en mission spatiale avec l’exposition temporaire « Up to Space ouverte jusqu’au 20 août prochain.

C’est un nouveau musée national de la Marine qui rouvrira ses portes à la mi-octobre au sein du Palais de Chaillot, place du Trocadéro à Paris. A Rochefort, le musée présente dès le 12 juillet une exposition consacrée à « Pierre Loti et la Marine au XIXe siècle ». La vie et l’œuvre de Pierre Loti, marin et écrivain, sont intimement liées, sa plume ayant été naturellement nourrie par ses navigations et campagnes militaires en mer.

A partir du mois d’avril et à l’occasion du 160e anniversaire de la bataille de Camerone, le musée de la Légion étrangère à Aubagne présente l’exposition « Monsieur légionnaire Les secrets de fabrication du légionnaire » du 30 avril 2023 au 3 janvier 2024. « La grande aventure de l’imagerie médicale », qui se tient au SHD à Brest, met en parallèle les planches anatomiques d'Eustache et l'imagerie médicale actuelle afin de montrer la très grande précision des planches réalisées au XVIe siècle.

A l’été, le musée de l’Artillerie à Draguignan met en lumière les différentes étapes de la réalisation des timbres à travers l’exposition « Le timbre colle à l’histoire militaire ». Le pôle muséal de Bourges avec le musée du Matériel et de la Maintenance inaugure la seconde partie du parcours d’exposition permanente rénové.

En fin d’année et dans le cadre des 70 ans de la bataille de Dien Bien Phu, le musée-mémorial des Parachutistes à Pau rend hommage aux combattants d’Indochine et de Dien Bien Phu. A Perpignan, l’Etablissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense réalise en partenariat avec le Centre international de photojournalisme l’exposition « Frapper l’imagination : la guerre d’Indochine dans l’objectif des reporters militaires français (1951-1954).

Tout au long de l’année, les visites théâtralisées, les conférences et les soirées culturelles composent l’essentiel des activités du musée de l’Ordre de la Libération.

Retrouvez la musique de l’Air et de l’Espace et le bagad de Lann-Bihoué pour une série de concerts partout en France et à l’étranger.

La programmation culturelle 2023 en chiffres

  • 29 sites culturels
  • 19 musées
  • 6 services et centres d’archives
  • Plus de 200 actions culturelles
  • 3 rénovations, réouvertures de musées, nouveaux parcours d’exposition permanente
  • 43 expositions
  • 66 conférences, festivals, salons et événements
  • 5 cycles cinéma et projections cinématographiques
  • 5 événements nationaux
  • 5 salons et festivals autour du livre
  • 85 concerts

 

 Publié le 15 mars 2023

]]>
Exposition évolutive " Le Tigre à coeur à coeur ouvert " https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2953&titre=exposition-evolutive-le-tigre-a-coeur-a-coeur-ouvert- https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2953&titre=exposition-evolutive-le-tigre-a-coeur-a-coeur-ouvert- Mon, 03 Jul 2023 17:26:02 +0200 En 2023, rendez-vous à Saumur pour suivre les étapes de restauration et découvrir les secrets du Tigre, ce char allemand emblématique de la Seconde Guerre mondiale, récupéré par l'armée française en 1944.

 

Le Tigre, un char mythique au Musée des Blindés

De ces géants de 56 tonnes d'acier lancés en 1942 sur les champs de bataille par le IIIe Reich, il ne reste aujourd'hui que 6 engins complets. Celui du musée des Blindés de Saumur est le seul à conserver encore toutes ses pièces d'origine. La réputation terrible du Tigre l'a consacré comme le char mythique de la Seconde Guerre mondiale, mais tout engin a ses faiblesses...

Déployé par les Allemands durant la bataille de Normandie, ce Tigre tombe en panne, est abandonné par son équipage allemand en 1944, puis récupéré et réparé par des résistants français et enfin engagé dans les combats pour la libération de la France, notamment la libération de Saint-Nazaire. Intégré à l'armée française en occupation en Allemagne, il fut ensuite versé dans une section d'études techniques puis a rejoint la collection du musée des Blindés dont il est une pièce maîtresse.

À la veille des commémorations des 80 ans de la Libération, le musée souhaite remettre en état ce char Tigre pour des expositions dynamiques, ce qui implique la remise en marche du véhicule avec sa motorisation d'origine et la remise en peinture extérieure dans les couleurs historiques du véhicule.

 

Le projet de restauration et d'exposition évolutive

Le musée des Blindés engage une campagne de restauration de près de deux ans. Le moteur du Tigre I est confié à une entreprise spécialisée, tout le reste du char sera restauré par les ateliers du musée. L'objectif est de présenter un char composé au maximum de ses pièces d'origine pour les commémorations des 80 ans de la Libération en 2024 et 2025.

Afin de permettre aux visiteurs de suivre cette restauration historique, certaines parties du char seront exposées au fur et à mesure de leur traitement ! Un espace protégé accueille les pièces détachées du Tigre pour son " opération à coeur ouvert ". L'exposition évoluera donc au gré du travail de restauration.

Cette campagne de restauration s'accompagne d'une campagne de financement participatif qui sera lancée en avril sur la plateforme www.ulule.com.

 

 

Informations pratiques

Exposition temporaire " Le Tigre à coeur ouvert ", du 4 février au 31 décembre 2023

Musée des Blindés, 1043 route de Fontevraud, 49400 Saumur

Le musée est ouvert du lundi au vendredi, de 10h à 17h et les week-ends et jours fériés, de 11h à 18h.

Pour plus de renseignements, consultez le site du musée

Publié le 6 février 2023

]]>
Réouverture de la médiathèque-ludothèque du Musée de l'Air et de l'Espace https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2949&titre=reouverture-de-la-mediatheque-ludotheque-du-musee-de-l-air-et-de-l-espace- https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2949&titre=reouverture-de-la-mediatheque-ludotheque-du-musee-de-l-air-et-de-l-espace- Mon, 03 Jul 2023 17:26:02 +0200 Après quelques mois de fermeture pour travaux, la médiathèque-ludothèque du Musée de l’Air et de l’Espace, nouveau haut-lieu de la connaissance aérospatiale en Ile-de-France, ouvre enfin ses portes au public !

 

Divisée en trois zones en libre accès pour les visiteurs du musée sur une superficie de 415 m², la médiathèque-ludothèque a pour vocation d’être un lieu de découverte et de partage, comme une invitation au voyage et à la curiosité.

 

Que faire à la médiathèque-ludothèque ?

  • Vivre une expérience « in flight » en consultant les ressources audiovisuelles du musée et de ses partenaires depuis un siège d’Airbus A380.
  • Accéder aux dernières publications de la presse spécialisée sur l’aéronautique et l’espace.
  • Retrouver toutes les ressources et les bases de données pour découvrir le riche patrimoine du musée ou s’orienter dans les métiers aéronautiques et spatiaux.
  • Déchiffrer un mot secret composé de lettres glanées en actionnant sept dispositifs ludiques
  • Exprimer sa perception de l’univers aéronautique sur un mur participatif et évolutif
  • Mener un travail de recherche, à partir du fonds documentaire exceptionnel sur l’histoire de l’aviation et la conquête de l’espace.

 

Informations pratiques

La médiathèque-ludothèque ouvrira au public le 1er février 2023. Elle est accessible aux visiteurs munis d’un billet d’entrée, aux horaires d’ouverture du musée, sauf pour la salle de lecture dont l’accès est réservé aux chercheurs dans un premier temps. La réservation d’un créneau de consultation des documents s’effectue auprès de l’équipe du Département Recherche et Documentation sur cette adresse : documentation@museeairespace.fr.

Attention : la réservation par ce biais ne donne pas accès à la visite du musée.

 

Médiathèque-ludothèque 

Musée de l’Air et de l’Espace, 3, esplanade de l’Air et de l’Espace, 93350 Le Bourget

La médiathèque est ouverte du mardi au dimanche, de 10h00 à 17h00.

Plus d'informations sur le site du musée

Publié le 31 janvier 2023

 

 

]]>
Programme de la saison musicale des Invalides https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2855&titre=programme-de-la-saison-musicale-des-invalides- https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2855&titre=programme-de-la-saison-musicale-des-invalides- Mon, 03 Jul 2023 17:26:02 +0200 Pour cette 29ème édition, le Musée de l’Armée vous propose une programmation musicale foisonnante et variée, de quoi attirer les curieux et les amoureux de la musique ! Venez écouter, découvrir et profiter de concerts uniques, ouverts à toutes et à tous, conjuguant références historiques et commémoratives, tout ça dans un cadre architectural d’exception. Une aventure humaine, artistique et culturelle à ne pas rater !

 

Au programme


Mardi 11 octobre 2022, 20h “Petite messe solennelle de Rossini“

Cette nouvelle saison débute par la Petite messe solennelle, avec, à la tête du Symphonique de Munich Lucie Leguay, cheffe assistante de Mikko Franck et de Valery Gergiev.

 

Mardi 15 novembre 2022, 20h “Musiques de films/ Orchestre symphonique de la Garde républicaine“

Le temps d’une soirée, venez écouter des œuvres musicales emblématiques et célèbres de films de guerre.

 

Jeudi 17 novembre 2022, 20h “Roberto Alagna/ Aleksandra Kurzak/ Andreas Scholl“

Un concert à ne pas rater. Une manifestation artistique singulière, avec des personnalités d’exceptions, qui réinterpréteront le Stabat Mater d’Arvo Pärt.

 

Lundi 21 novembre 2022, 12h15 “Guitaristes espagnols“

Une belle occasion, pendant votre pause déjeuner, pour écouter une interprétation musicale des compositions de Fernando Sor, lieutenant de l’armée espagnole rallié à la cause française au début du XIXème siècle.

 

Lundi 21 novembre 2022, 20h “Quatuor Zaïde et Pierre Génisson“

Violons, alto, violoncelle, clarinette et guitare rythmeront, dans une parfaite harmonie, votre soirée. Savourez cette prestation musicale du Quatuor Zaïde, accompagné de Pierre Génisson et Benjamin Valette.

 

Jeudi 24 novembre 2022, 20h “Ophélie Gaillard“

Un concert dédié à la Sixième symphonie du célèbre compositeur Beethoven, interprétée par l’orchestre de Picardie, avec à sa tête Johanna Malangré. L’événement sera clôturé par le concerto pour violoncelle de Robert Schumann interprété par Ophélie Gaillard.

 

Lundi 28 novembre 2022, 20h “Le piano d’Imogen Cooper“

Une prestation unique de la pianiste Imogen Cooper, qui interprétera certaines œuvres de Beethoven.

 

Jeudi 1er décembre 2022, 20h “Prélude de la joie“

Les compositions de Debussy, Copland, Brodlne et Piazzolla seront mises en avant, dans la cathédrale Saint-Louis, par les musiciens d’Ensemble K sous la direction de Simone Menezes.

 

Lundi 5 décembre 2022, 12h15 “Trio Zeliha“

Un concert rythmé par la complicité d’un trio de musiciens, violoniste, violoncelliste et pianiste, qui interpréteront certaines œuvres de Chostakovitch.

 

Lundi 5 décembre 2022, 20h “Paul Meyer/François Salque/ Eric Le Sage“

Une expérience musicale à ne pas rater avec Paul Meyer, François Salque et Eric Le Sage.

 

Jeudi 8 décembre 2022, 20h “Forces spéciales“

Une programmation qui fera rêver les amoureux des musiques militaires, avec des œuvres rendant hommage aux trois armées Terre, Marine et Air, mais aussi à la Direction du Service de Santé.

 

Lundi 12 décembre 2022, 12h15 “Harmoniemusik“

Le Conservatoire de Paris, sous la direction artistique d’Antoine Torunczyk, jouera dans le Grand Salon. Une occasion pour découvrir un genre musical singulier du XIXème siècle, l’Harmoniemusik.  

 

Lundi 12 décembre 2022, 20h “Emmanuelle Bertrand et Quatuor Parisii“

Le Quatuor Parisii accompagné du violoncelle d’Emmanuelle Bertrand reprend, le temps d’une soirée, des compositions de Beethoven et de Schubert.

 

Jeudi 15 décembre 2022, 20h “Soirée opéra : hommage à Maria Callas“

Un spectacle narratif d’exception, dédié à la légende Maria Callas sur un texte original d’Olivier Bellamy, avec la célèbre chanteuse d’opéra Cristina Pasaroiu.

 

Lundi 30 janvier 2023, 20h “La sève musicale de Beethoven“

Musiciens et solistes interpréteront, de façon harmonieuse, des morceaux de musique de chambre avec notamment l’Andante de Fauré.

 

Lundi 6 février 2023, 20h “Joutes instrumentales“

Violoncelles, clarinette, violon, hautbois, pianos, etc. s’associeront pour vous offrir une expérience musicale singulière.

 

Jeudi 9 février 2023, 20h “Vents d’hiver“

Venez découvrir l’orchestre à vent du Conservatoire de Paris, les musiciens joueront sous la direction de Philippe Ferro.

 

Jeudi 2 mars 2023, 20h “Claire Lefilliâtre/ Marie Perbost“

Les sopranos Marie Perbost et Claire Lefilliâtre, interpréteront, dans la cathédrale Saint-Louis, des œuvres de talentueuses compositrices  françaises  écrites au XVIIème siècle sous le règne de Louis XIV. 

 

Lundi 6 mars 2023, 20h “Quator Danel et Dana Ciocarlie“

Venez écouter une réinterprétation, par le Quatuor Danel et la pianiste Dana Ciocarlie, du quatuor de la compositrice Fanny Mendelssohn.

 

Jeudi 9 mars 2023, 20h “Requiem de Mozart“

Solistes, chœur et orchestre des Petits Mains Symphoniques, sous la direction d’Eric du Faÿ, joueront la Messe de Requiem de Mozart. Une formation unique et inédite avec des jeunes artistes âgés de 6 à 17 ans.

 

Lundi 13 mars 2023, 12h15 “Saxophone au féminin“

Un concert musical qui met à l’honneur le saxophone, avec Duo Lupinus et Miho Hakamada.

 

Lundi 13 mars 2023, 20h “Emmanuelle Bertrand et Pascal Amoyel“

Le duo, Emmanuelle Bertrand et Pascal Amoyel, joueront le temps d’une soirée différentes œuvres musicales aux styles et aux sonorités variées.

 

Jeudi 16 mars 2023, 20h “La clarinette de Sharon Kam“

L’Orchestre de la Musique de l’Air, sous la direction de Claude Kesmaecker, jouera avec la célèbre clarinettiste Sharon Kam.

 

Lundi 20 mars 2023, 20h “Marie-Laure Garnier/ Tristan Raës“

Pour cette soirée inédite, la chanteuse Marie-Laure Garnier et le pianiste Tristan Raës reprendront certaines œuvres de compositrices célèbres, autour de Clara Schumann.

 

Jeudi 23 mars 2023, 20H “Adam Laloum et Claire Gibault“

En première partie le pianiste français Adam Laloum interprétera des œuvres de Mozart, qui sera également au cœur de la seconde partie par le Paris Mozart Orchestra.

 

Lundi 27 mars 2023, 20h “Julie Depardieu/ Juliette Hurel/ Hélène Couvert“

Un concert exclusivement féminin avec Julie Depardieu à la narration et Hélène Couvert au piano. Les artistes seront accompagnées, à la flûte, par Juliette Hurel.

 

Jeudi 30 mars 2023, 20h “Eva Zaïcik et Justin Taylor“

Les compositions de Vivaldi, Leonarda, Strozzi, Reai, Agnesi et Bach rythmeront votre soirée.

 

Lundi 3 avril 2023, 12h15 “Liszt et Bach au piano”

Sur scène, le pianiste Thom Poirier jouera certaines œuvres de Bach et de Liszt.

 

Jeudi 13 avril 2023, 20h “Stabat Mater de Pergolese“

Les compositions d’Heinrich Schütz, de Bach et de Giovanni Pergolesi seront jouées par l’Ensemble Stradivaria et les solistes Maylis de Viloutreys et Paul Figuler.

 

Jeudi 11 mai 2023, 20h “Poulenc et Thierry Escaich“

L’organiste Thierry Escaich jouera Poulenc avec l’Orchestre et Chœur de Paris Sciences et Lettres.

 

Mardi 16 mai 2023, 20h “Tango avec Pascal Contet“

Le tango sera sublimé, le temps d’un concert, par l’accordéoniste Pascal Contet. Un moment unique en compagnie du Quatuor Strada et Yann Dubost.

 

Mardi 23 mai 2023, 20h “Luminarium de Mařatka“

Le Chœur de l’Armée française et l’Orchestre symphonique de la Garde républicaine joueront ensemble dans la cathédrale Saint-Louis, une expérience à ne surtout pas rater !

 

Jeudi 1er juin 2023, 20h “La légende des siècles de Marc-Olivier Dupin“

Une composition de Marc-Olivier Dupin, inspirée de La Légende des Siècles de Victor Hugo, sera jouée par l’Orchestre d’harmonie de la Garde républicaine.

 

Lundi 5 juin 2023, 20h “Ensemble Clément Janequin“

Un concert dédié au compositeur, prêtre et chantre français Clément Janequin.

 

Jeudi 8 juin 2023, 20h “Duel entre Jean-François Zygel et André Manoukian“

Les deux pianistes s’affronteront à coups d’improvisations et jeux musicaux tout au long de la soirée.

 

Jeudi 12 juin 2023, 20h “La rêveuse et Benjamin Lazar“

Des poèmes, psaumes et chansons de différents auteurs du XVIème siècle, seront récités par Benjamin Lazar, accompagné par l’ensemble la Rêveuse.

 

Jeudi 15 juin 2023, 20h “Concerte des révélations 2023“

Cette saison musicale se clôture par le concert de six jeunes artistes nommés aux Victoires de la Musique.

 

Cette programmation musicale du musée de l’Armée est payante. Les tarifs varient en fonction des séances et du lieu. Il est conseillé de réserver vos places au plus tôt en ligne ou sur place.

 

Liens utiles :

Billetterie en ligne

Le programme en détails

Publié le 10 octobre 2022

]]>
Fermeture du Musée du Sous-officier Saint-Maixent-l'École https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2825&titre=fermeture-du-musee-du-sous-officier-saint-maixent-l-ecole https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2825&titre=fermeture-du-musee-du-sous-officier-saint-maixent-l-ecole Mon, 03 Jul 2023 17:26:02 +0200 Depuis le 5 septembre le Musée du Sous-officier, à Saint-Maixent-l'École, est fermé au public. Les travaux, d'extension et de modernisation, sont estimés à quinze mois.

Musée du Sous-Officier

Lieu de culture et de savoir, le musée du Sous-officier retrace l’histoire du corps des sous-officiers de l’Armée de Terre, de l’Ancien Régime à nos jours, mais aussi celle des écoles militaires de Saint Maixent. Ouvert à tous, l’établissement entretient et restitue la mémoire de ces militaires, leurs engagements pour la nation française, leurs valeurs et traditions, en exposant des objets uniques (uniformes, reliquaires, etc.) et des peintures. Pour dépoussiérer et maintenir ce patrimoine mémoriel exceptionnel, le musée ferme ses portes en vue de travaux de rénovation.

 

Travaux

Financé en partie par le ministère des Armées et de l’autre par le mécénat, le Musée du Sous-officier sera agrandi, passant de 400 à 800 m², et son agencement repensé. Trois salles thématiques seront créées : salle du Souvenir, salle de la Médaille-Militaire et une salle crypte. L’objectif de ces travaux est de revoir la muséographie, mettre en place plusieurs espaces d’exposition et un parcours permanent pour les visiteurs. En vue de rénover profondément le lieu et de le moderniser, un ascenseur, une salle de projection et une boutique seront aussi créés.

 

 ⚠️ N’hésitez pas à regarder l’avancée des travaux via leurs réseaux sociaux. ⚠️

 Instagram https://www.instagram.com/museedusousofficier/ Facebook https://www.facebook.com/museedusousofficier.ensoa/

 

]]>
" Up to Space " la mission spatiale du musée de l'Air et de l'Espace https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2746&titre=-up-to-space-la-mission-spatiale-du-musee-de-l-air-et-de-l-espace https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=2746&titre=-up-to-space-la-mission-spatiale-du-musee-de-l-air-et-de-l-espace Mon, 03 Jul 2023 17:26:02 +0200 À partir du 05 juillet 2022, le musée de l’Air et de l’Espace envoie le public en mission spatiale avec l’exposition temporaire Up to Space !

Caractérisée par sa forte dimension expérientielle, l’exposition Up to Space invite petits et grands à se mettre dans la peau d’un astronaute grâce aux nombreux dispositifs interactifs qui la composent : simulateur de gravité zéro, toucher de roches lunaire et martienne, miroir déformant reflétant les transformations du visage dans l’espace, etc.

De nombreux objets sont également présentés afin de mieux comprendre le déroulement d’une mission spatiale. Combinaisons, nourriture spatiale, moteurs en tout genre – et même un exemplaire du roman de Jules Verne, Cinq semaines en ballon, emporté par Thomas Pesquet lors de la mission Proxima – illustrent ce dont est fait le quotidien des astronautes, de l’entraînement jusqu’à leur retour sur Terre.

Dans la peau d’un astronaute, le public débute son parcours par un entraînement avant de monter à bord d’une fusée direction la Lune, Mars puis la Station spatiale internationale (ISS). Au cœur de cette dernière, les projets de recherche spatiale et la vie quotidienne dans l’espace se dévoilent tour à tour. Des astronautes expliquent comment ils mangent, dorment ou vont aux toilettes, et comment ils parviennent à surmonter le mal de l’espace …

Plus loin, d’impressionnantes images satellites de la Terre donnent une toute autre perspective du monde. L’occasion de comprendre notamment comment les données des images satellitaires sont générées et transmises. À la fin du voyage, le public revient sur Terre et découvre l’influence de la recherche spatiale sur notre planète. 

Plus qu’un simple exposé sur la vie extraterrestre, c’est une véritable aventure à laquelle sont conviés les visiteurs.


En savoir plus

Exposition temporaire « Up to Space »
Du 05 juillet 2022 au 20 août 2023
Musée de l’Air et de l’Espace - Le Bourget - Paris

 

Publié le 27 juin 2022

]]>