Flux RSS du site Mémoire des hommes https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/ fr Thu, 25 Jul 2024 06:47:51 +0200 Thu, 25 Jul 2024 06:47:51 +0200 1ère édition du prix de la création musicale des armées https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3491&titre=1ere-edition-du-prix-de-la-creation-musicale-des-armees https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3491&titre=1ere-edition-du-prix-de-la-creation-musicale-des-armees Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 Le ministère des armées lance la première édition du prix de la création musicale des armées. Ce prix constitue une nouvelle étape de la valorisation du riche patrimoine culturel des armées, en offrant la possibilité à tous les compositeurs, civils comme militaires, de participer à la création d’une œuvre musicale. La direction de la mémoire, de la culture et des archives (DMCA), responsable de la politique culturelle du ministère des armées, est chargée de l’organisation de ce prix.

La forme de l’œuvre pour cette première édition est la marche militaire, sans restriction de genre et sous une forme libre. La thématique privilégiée est l’anniversaire des 80 ans de la Libération du territoire national et de la Victoire. La durée de la composition doit être comprise entre 4 et 6 minutes et l’œuvre doit avoir été créée dans les cinq années précédant la date limite d’envoi des candidatures.

Le prix de la création musicale des armées se décline en trois mentions :

-        le grand prix, doté de 7 000 euros ;

-        le prix du jury, doté de 5 000 euros ;

-        la mention spéciale, dotée de 2 000 euros.

 

Le candidat doit être âgé d’au moins 18 ans à la date du dépôt de sa candidature et transmettre le formulaire d'inscription accompagné des pièces demandées, notamment la partition de l’œuvre et son interprétation au format MP3.

Le dossier dûment complété doit être envoyé avant la date limite fixée au 30 septembre 2024 à l’adresse suivante : dmca.charge-etude.fct@intradef.gouv.fr

Une cérémonie de remise des prix sera organisée en décembre 2024, à laquelle seront conviés les lauréats.

Télécharger le règlement du prix de la création musicale des armées et le formulaire d'inscription en fin d’article.

Rattachée au secrétariat général pour l’administration du ministère des Armées, la direction de la mémoire, de la culture, et des archives (DMCA) a en charge la politique culturelle du ministère. Elle détermine et finance les actions nécessaires à la gestion et à la valorisation de ce riche patrimoine. Elle s’est vu confier l’organisation du prix de la création musicale des armées 

 

Publié le 3 juillet 2024.

]]>
À la découverte des expositions du musée de l'Artillerie https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3498&titre=a-la-decouverte-des-expositions-du-musee-de-l-artillerie https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3498&titre=a-la-decouverte-des-expositions-du-musee-de-l-artillerie Tue, 09 Jul 2024 09:02:12 +0200 Exposition commémorative « L’Artillerie au combat ! Campagne d’Italie, Débarquement de Provence, Libération de la France ; Indochine, 70e anniversaire des combats de Diên Biên Phu »

Dans le cadre des commémorations des 80 ans du débarquement de Provence, et du 70e anniversaire de la des combats de Diên Biên Phu, le musée de l’Artillerie réalise une exposition temporaire qui mettra en avant les artilleurs au combat, les femmes combattantes, la résistance dans le Var. Elle se déroulera du 14 juillet 2024 au 31 mai 2025.

 

A partir de témoignages, d’objets, de films, de photographies, l’exposition met à l’honneur le débarquement de Provence tout en revenant en amont sur les combats de la campagne d’Italie et se poursuit sur les combats de la libération de la France. Elle aborde aussi les actions de la Résistance dans le Var et l’engagement des femmes combattant dans les unités françaises. Enfin, elle évoque aussi la fin des combats de Diên Biên Phu en Indochine, en 1954.

 

La plupart des canons d’artillerie de la période seront exposés à l’extérieur sur le parking du musée.

 

L’événement est labellisé par le GIP « 80e anniversaire des débarquements » et par département du Var « Routes varoises de la liberté », un circuit mémoriel qui permet de visiter tous les sites importants de l’opération Dragoon, le nom de code du débarquement de Provence en août 1944.

 

Exposition anniversaire « L’art de protéger » 70 ans de la Convention de La Haye pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé, réalisée par la DELPAT

L’objectif de cette exposition est de retracer l’histoire récente de la protection des biens culturels et de mettre en lumière les enjeux contemporains de leur sauvegarde en zones de conflit armé. Elle souligne également le rôle de la France dans ce domaine, de la Première Guerre mondiale à nos jours.

 

L'exposition est divisée en quatre sections, chacune abordant un aspect crucial de ce sujet. La première section traite de l'historique des destructions et de la protection du patrimoine culturel en cas de conflit armé, offrant un aperçu des événements passés et des efforts de préservation. La seconde section se concentre sur les dispositions juridiques et présente des exemples concrets de la mise en œuvre de la Convention de La Haye, illustrant comment les lois internationales protègent les biens culturels.

 

Les enjeux contemporains de la protection du patrimoine en cas de conflit armé sont explorés dans la troisième section, soulignant les défis actuels et les mesures prises pour y faire face. Enfin, la quatrième section met en avant le rôle joué par la France dans ce domaine.

 

L’exposition se tiendra du 14 juillet 2024 au 30 septembre 2024. À cette occasion, le Bouclier bleu sera apposé sur le frontispice du musée.

 

À découvrir aussi

L’exposition « Opération Dragoon. 1944, le Débarquement de Provence en photographies »

L'agenda culturel 2024

Les musicales

Les diffusions et replay de films documentaires historiques

Les dernières coéditions et publications d'ouvrages

 

Informations pratiques

Exposition commémorative « L’Artillerie au combat ! Campagne d’Italie, Débarquement de Provence, Libération de la France ; Indochine, 70e anniversaire des combats de Diên Biên Phu »

Du 14 juillet 2024 au 31 mai 2025

Exposition anniversaire « L’art de protéger »

Du 14 juillet au 30 septembre 2024

Musée de l’Artillerie

1580 Av. de la Grande Armée, 83300 Draguignan

 

Publié le 09 juillet 2024.

]]>
" Bras de fer ", la nouvelle bande dessinée historique proposée par l'ECPAD https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3496&titre=-bras-de-fer-la-nouvelle-bande-dessinee-historique-proposee-par-l-ecpad https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3496&titre=-bras-de-fer-la-nouvelle-bande-dessinee-historique-proposee-par-l-ecpad Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 L’Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense (ECPAD) publie « Le Bras de fer », une fiction documentaire sous forme de bande dessinée numérique enrichie pour les mobiles. Une heure de lecture sur écran en accès libre et gratuit.


Une enquête dans les coulisses du pouvoir

Le lecteur suivra l’enquête d’Edward Murton, de Londres à Alger, sur le front de Sicile et d’Italie. Au fil de l’actualité politique et militaire, le reporter de guerre américain lève un coin du voile sur les relations entre de Gaulle, Churchill et Roosevelt, un bras de fer, dont va dépendre le sort de la France libérée. Tenu à l’écart des combats, Edward tente de contourner sa hiérarchie pour se rapprocher du front. Entre censure et propagande, points presse et informateurs anonymes, l’idéaliste désabusé se confronte aux faux-semblants du pouvoir.

 

Une bande dessinée numérique pour smartphones

Écrit et réalisé par Pascal Roussel et mis en image par Jean Dytar, Le Bras de fer s’adresse aux jeunes adultes et aux férus d’Histoire. La lecture se fait dans un format vertical, l’écran étant la case de bande dessinée. La navigation par swipe vertical permet une prise en main simple qui rassurera les utilisateurs les moins aguerris aux nouvelles technologies.

 

Les archives au cœur du récit

Photographies, images filmées et enregistrements sonores issus des fonds de l’ECPAD, les archives sont convoquées et imbriquées dans la continuité du récit. Entièrement développé et édité par l’ECPAD à l’occasion du 80e anniversaire de la Libération et s’inscrivant dans l’évolution des pratiques mémorielles, Le Bras de fer a obtenu le label « Mission Libération » de l’État.

 

En savoir plus

 

À découvrir aussi

L’agenda culturel 2024

Les musicales

Les diffusions et replay de films documentaires historiques

Les dernières coéditions et publications d’ouvrages

 

Informations pratiques

 « Bras de fer »

Ecrit et réalisé : Pascal Roussel

Mis en image : Jean Dytar

Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense (ECPAD)

 

Publié le 8 juillet.


]]>
Les fêtes maritimes de Brest https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3488&titre=les-fetes-maritimes-de-brest- https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3488&titre=les-fetes-maritimes-de-brest- Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 Huit ans après leur dernière édition, les fêtes maritimes sont enfin de retour à Brest cette année ! Elles auront lieu du 12 au 17 juillet 2024. Rassemblant des bateaux traditionnels venant du monde entier, les fêtes maritimes internationales de Brest sont une occasion exceptionnelle de découvrir la richesse du patrimoine culturel maritime et de savoir-faire anciens. Pour cette édition tant attendue, le musée national de la marine vous réserve des ateliers et évènements sans précédent.

 

panorama unique et exceptionnel sur le rassemblement et les manœuvres des grands voiliers présents pour l’évènement. Ses collections embarquent les visiteurs dans la découverte de notre histoire maritime du XVIIe siècle à nos jours et se renouvèlent le temps des festivités, afin de proposer des animations dans le thème.

 

Remontez le temps avec la présence de reconstituants et d’animations historiques nouvelles chaque jour ! Au château, aux Capucins et sur les quais, le musée vous invite à vous immerger dans le quotidien d’hommes et de femmes qui ont fait l’histoire : combats, artisanat et navigation. Découvrez les garnisons militaires de différentes époques, les évolutions du matériel de combat et d’abordage du 5ème siècle au second empire aux côtés de reconstituants professionnels qui sauront captiver petits et grands. Apprenez à fabriquer des embarcations en peau ou visitez un chantier de voilerie. Le musée national de la marine a de quoi vous surprendre pour cette édition 2024 des fêtes internationales de Brest !

 

En savoir plus

 

Informations pratiques

Fêtes maritimes de Brest

Du 12 juillet au 17 juillet 2024

Au Château de Brest

Aux Ateliers des Capucins

Sur le stand du musée au village Patrimoine Maritime

 

Publié le 05 juillet 2024.


]]>
Exposition " Opération Dragoon. 1944, le Débarquement de Provence en photographies " https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3467&titre=exposition-operation-dragoon-1944-le-debarquement-de-provence-en-photographies- https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3467&titre=exposition-operation-dragoon-1944-le-debarquement-de-provence-en-photographies- Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 À l’occasion des commémorations du 80e anniversaire de la Libération de la France, le Département du Var et le musée national de la Marine de Toulon s’associent pour mettre en lumière le débarquement du 15 août 1944 sur les côtes varoises. L’exposition est labellisée nationalement au titre du 80e anniversaire du débarquement et de la Libération en Provence.

 

L’exposition « Opération Dragoon. 1944, le débarquement de Provence en photographies » présente de nombreux clichés provenant aussi bien d'institutions françaises que britanniques et américaines, illustrant la préparation et le déroulement de cet évènement majeur et pourtant méconnu de la Seconde Guerre mondiale.

 

Le parcours

L’importance stratégique de ce second débarquement sur le territoire français est révélée au fil du parcours, de l’ampleur des campagnes de reconnaissance aérienne au rôle clé de l’armée française, reconstituée en Afrique du Nord, dans la récupération de Toulon et Marseille. L’exposition a reçu le label national « 80 ans de la Libération ».

 

Autour de l’exposition

Pendant toute la durée de l’exposition, le musée national de la Marine de Toulon proposera des visites guidées, des visites flashs, des ateliers pour les familles ainsi qu’un cycle de conférences.

 

En clôturant ce parcours, les visiteurs pourront réfléchir sur l'importance de la mémoire collective et la nécessité de commémorer les sacrifices et les exploits des générations passées, tout en tirant des leçons pour les défis contemporains. L'exposition « Opération Dragoon. 1944, le Débarquement de Provence en photographies » est un rendez-vous pour les passionnés d'histoire, les familles et tous ceux désireux de comprendre le passé pour mieux appréhender l'avenir.

 

En savoir plus

 

À découvrir aussi

L'agenda culturel 2024

Les musicales

Les diffusions et replay de films documentaires historiques

Les dernières coéditions et publications d'ouvrages

 

Informations pratiques

Exposition « Opération Dragoon. 1944, le Débarquement de Provence en photographies »

Du 6 juillet 2024 au 5 janvier 2025

Musée national de la Marine, Toulon

Place Monsenergue, Quai de Norfolk – 83000 Toulon. 

 

Publié le 4 juillet 2024.


]]>
Parution de l'ouvrage " Histoire contemporaine du Mali " #Édition https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3469&titre=parution-de-l-ouvrage-histoire-contemporaine-du-mali-edition https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3469&titre=parution-de-l-ouvrage-histoire-contemporaine-du-mali-edition Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 La nouvelle coédition entre la maison d’édition Perrin et le ministère des Armées intitulée « Histoire contemporaine du Mali » offre une exploration approfondie de l’assujettissement du Mali à la France, débutant par la conquête du pays dans les années 1880.

 

L’assujettissement du Mali à la France commence à partir de la conquête du pays dans les années 1880. Cette conquête est longue (elle dure plus de vingt ans) et violente. La colonisation « invente » le Soudan, qui deviendra le Mali indépendant, encadré de frontières et découpé en circonscriptions administratives.

 

L’édifice, fragile, connaît de rudes révoltes au cours de la Première Guerre mondiale. L’entre-deux-guerres est marqué par le véritable lancement de l’exploitation économique du pays, ainsi que par l’émergence d’une élite indigène nouvelle, laquelle rompt avec les hiérarchies traditionnelles et cherche sa place dans la société coloniale.

 

Ce sont ces hommes et ces femmes qui deviennent les acteurs de la vie politique et syndicale désormais autorisée après 1945. Certes, le mot indépendance n’est plus un tabou, mais il ne s’impose pas avant 1956. Pour les responsables qui prennent progressivement en main les affaires du pays, l’horizon est alors celui de l’unité africaine.

 

Après la fin de l’Afrique occidentale française, l’échec de la Fédération du Mali (qui rassemblait le Soudan, le Sénégal, la Haute-Volta et le Dahomey) en août 1960 les conduit à repenser le pays comme un État-nation dans ses frontières héritées de la colonisation.

 

L’auteur

Vincent Joly est professeur émérite à l’université Rennes 2. Ses recherches portent sur les colonisations et les décolonisations en Afrique. Il a notamment publié Guerres d’Afrique, 130 ans de guerres coloniales. L’expérience française et Le Soudan français 1939-1945. Une colonie dans la guerre.

 

En savoir plus

 

À découvrir aussi

Les dernières coéditions et publications d’ouvrages

L’agenda culturel 2024

Les musicales

Les diffusions et replay de films documentaires historiques

 

Informations pratiques

Titre : « Histoire contemporaine du Mali »

Auteur : Vincent Joly

Coédition : Perrin et le ministère des Armées

Date de parution : 20 juin 2024

EAN : 9782262074722

 

En partenariat avec des maisons d’édition privées, la direction de la mémoire, de la culture et des archives (DMCA) mène une politique de publication active. Elle crédite une quinzaine d’ouvrages par an, autour de cinq axes : valoriser le patrimoine du ministère des armées, soutenir la recherche en histoire militaire, accompagner l’actualité commémorative, s’intéresser à l’histoire européenne et mondiale des conflits, s’adresser à la jeunesse.

 

Publié le 3 juillet 2024.

 

]]>
Exposition "La Jeanne, fille de Brest (1964-2010)" https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3465&titre=exposition-la-jeanne-fille-de-brest-1964-2010- https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3465&titre=exposition-la-jeanne-fille-de-brest-1964-2010- Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 À l’occasion du 60e anniversaire de la première campagne de ce navire légendaire et emblème du patrimoine naval français, La Jeanne d’Arc (1964-2024), une exposition co-conçue par le Musée national de la Marine, la Marine nationale, le Service historique de la Défense, la Ville de Brest, les Ateliers des Capucins, l’École Navale et Naval Group est présentée au grand public.

 

Navire de légende dont l’histoire a marqué le patrimoine naval français, le porte-hélicoptères Jeanne d’Arc demeure un souvenir fort dans le cœur des Brestois et Brestoises. Une exposition à voir à la salle d’exposition de la médiathèque François Mitterrand – Les Capucins, à l’occasion du 60e anniversaire de la 1ère campagne de la Jeanne (1964-2024). L’exposition éclaire les liens tissés entre ce navire emblématique de la Marine nationale et Brest, lieu de construction et port d’attache.

 

À travers un parcours scénarisé, découvrez la vie de ce mythique navire-école et ambassadeur de la France qui, durant ses 46 années de service, a parcouru plus de 3 millions de km, réalisé 44 campagnes autour du monde et formé 6 400 officiers. Explorez le rapport intime liant la Jeanne et Brest à travers des témoignages et des documents inédits.

 

Le choix des Ateliers des Capucins pour héberger cette rétrospective est symbolique du lien qui unit la ville de Brest à ce navire de légende. C'est dans ce haut lieu des constructions navales brestoises qu'ont été fabriqués et entretenus de nombreux éléments de la Jeanne, comme l'arbre d’hélice et l'hélice qui y sont aujourd’hui conservés et visibles de tous et toutes place des machines.

 

Pour enrichir cette expérience, plusieurs créneaux sont consacrés à des visites guidées d’une durée d’1h30, permettant aux visiteurs d’approfondir leurs connaissances et d'apprécier pleinement les récits et les artefacts présentés.

 

Cette exposition est le fruit d’une collaboration exceptionnelle entre le musée national de la Marine, la Marine nationale, la Ville de Brest, le Service historique de la Défense, Les Ateliers des Capucins, l’École Navale et Naval Group.

 

En savoir plus

 

À découvrir aussi

Jeux Olympiques et Paralympiques Paris

L'agenda culturel 2024

Les musicales

Les diffusions et replay de films documentaires historiques

Les dernières coéditions et publications d'ouvrages

 

Informations pratiques

Exposition « La Jeanne, fille de Brest (1964-2010) »

Du 15 juin au 22 novembre 2024

Salle d’exposition de la médiathèque François Mitterrand – Les Capucins

25 Rue de Pontaniou, 29200 Brest

 

Publié le 2 juillet 2024.


]]>
Agenda culturel des musées – Juillet 2024 https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3482&titre= https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3482&titre= Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 À la recherche d'une expérience culturelle enrichissante ? Les musées, services d’archives et directions du ministère des Armées proposent une diversité d’activités pour le mois de juillet. Visitez les expositions, participez aux conférences, écoutez les concerts et découvrez bien d’autres évènements, comme des salons, tout au long du mois.

 

Ce mois de juillet est riche en expositions ! Découvrez les différentes expositions qui ouvrent leur porte tout au long du mois comme l'exposition « Officiers et Uniformes » au musée de l'Officier. Assistez également à des concerts et des événements comme les fêtes maritimes de Brest ou vous pourrez retrouver des animations du musée national de la marine de Brest. Suivez les actualités culturelles directement liées aux Jeux olympiques avec deux expositions temporaires au musée de l’Armée. Observez également le passage de la flamme olympique à Vincennes où vous pourrez découvrir l’exposition du Service historique de la Défense disponible jusqu'au 10 octobre.

 

Exposition « Jeux sur l’eau, en quête de victoire »

Du 5 juillet 2024 au 10 mars 2025

Musée national de la marine, Brest

 

L'année olympique Paris 2024 est l'occasion de mettre en lumière le volet nautique des jeux au musée national de la Marine à Brest, et ses cinq disciplines majeures porteuses de nombreuses médailles : voile, aviron, motonautisme, canoë-kayak, surf.

 

En savoir plus

 

Exposition « Opération Dragoon. 1944, le débarquement de Provence en photographie »

Du 6 juillet 2024 au 5 janvier 2025

Musée national de la Marine, Toulon

 

À l’occasion des commémorations du 80e anniversaire de la Libération de la France, le Département du Var et le musée national de la Marine de Toulon s’associent pour mettre en lumière le débarquement du 15 août 1944 sur les côtes varoises.

 

En savoir plus

 

 

Musique de l’orchestre d’harmonie : Concert Abbaye de Silvacane

Dimanche 7 juillet 2024 à Lorient

Musique de la Marine nationale

 

Premier big band créé au sein des armées au début des années 70, cette formation s'inspire des grands orchestres américains de jazz de la période de "swing". Le concert tournera autour d'un programme "Libération".

 

Exposition « Officiers et Uniformes »

Du 8 juillet au 1er octobre 2024

Musée de l’Officier

 

De l'Ancien Régime jusqu'à aujourd'hui, l'officier a toujours cherché à se distinguer par son uniforme. Au gré des époques, celui-ci a connu des évolutions, s'enrichissant et se dépouillant tour à tour, s'adaptant à la fois aux modes et aux combats. À travers cette exposition, le Musée de l'Officier vous propose d'en apprendre plus sur ces uniformes, les objets qui les composent et les symboles qu'ils transmettent.

 

Fêtes maritime de Brest

Du 12 juillet au 19 juillet 2024

Musée national de la marine, Brest

 

Situé au coeur des fêtes maritimes, le château offre un panorama unique et exceptionnel sur le rassemblement et les manoeuvres des grands voiliers. Ses collections embarquent les visiteurs dans la découverte de notre histoire maritime du XVIIe siècle à nos jours.
Avec la présence de reconstituants et des animations historiques quotidiennes au château, aux Capucins et sur les quais, le musée immerge les visiteurs le quotidien des hommes et des femmes qui ont fait l’histoire : combats, artisanat et navigation.

 

En savoir plus

 

Les après-midi du Carrousel

Les 13 et 14 juillet 2024

Ecoles militaires de Saumur

 

La 174ème édition des Après-midi du Carrousel de Saumur est de retour les 13 et 14 juillet 2024 ! À l’occasion des 80 ans du Débarquement, les Écoles Militaires de Saumur proposent une succession de tableaux plus exceptionnels les uns que les autres !

 

En savoir plus

 

 

Exposition « Militaires et sportifs. Ça match ! »

Du 14 juillet 2024 au 31 mai 2025

Musée de l’Armée, Invalides

 

À l’occasion des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, le musée de l’Armée décrypte les liens profonds qui unissent l’institution militaire et le domaine sportif, chacun puisant dans l’autre pour mieux s’élever.

 

En savoir plus

 

 

Exposition « Sport et culture au Jeux de 1968 : l’œuvre de jean Dewasne »

Du 14 juillet au 20 octobre 2024

Musée de l’Armée, Invalides

 

Présentée à l’occasion des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, cette éditorialisation met en avant la politique sportive et culturelle initiée par De Gaulle.

 

En savoir plus

 

 

Lundis de l’Arsenal

Du 15 juillet au 26 août 2024

Musée national de la Marine, Rochefort

 

Dans le cadre des Lundis de l’Arsenal, un évènement hebdomadaire qui se déroule en soirée sur le site de l’Arsenal des Mers, le musée propose ses Escape Games « Dans la cale de la Méduse » à 18h30 et « Loti en quête de Viaud » à 19h30 à l’Hôtel de Cheusses/Arsenal.

 

Les lundis soirs à partir du 15 juillet et jusqu’au 26 août inclusivement.

 

Passage de la flamme Olympique

Dimanche 21 juillet 2024

Service historique de la Défense

 

La flamme olympique passera au château de Vincennes le dimanche 21 juillet 2024. Des points d’animations sont prévus à cette occasion.

 

 

Ça se poursuit…

Exposition « Duels. L'art du combat »

Jusqu’au 18 août 2024

Musée de l'Armée – Invalides, Paris

 

En savoir plus

Podiums équestres, l'équitation militaire aux Jeux Olympiques

Jusqu’au 18 août 2024 à Fontainebleau et du 2 septembre au 11 novembre 2024 à Saumur

Délégation du patrimoine de l'armée de Terre
 

Exposition « Diên Biên Phu : Hommage aux combattants »

Jusqu’au 31 août 2024

Musée-mémorial des Parachutistes, Pau

 

En savoir plus
 

Exposition « Sport et Marine »

Jusqu’au 22 septembre 2024

Service historique de la Défense, division Sud-Est de Toulon

 

En savoir plus

 

Exposition « De la forêt à la mer, histoire du bois de marine »

Jusqu’au 27 septembre 2024

Service historique de la Défense à Rochefort

 

En savoir plus

 

Exposition « Qu’est-ce que l’uniforme ? Histoire, Définitions, Symboliques »

Jusqu’au 29 septembre 2024

Musée de l’Officier, Guer

 

En savoir plus

 

Exposition « Saint-Exupéry, fragments d’histoire »

Jusqu’au 29 septembre 2024

Musée de l’Air et de l’Espace, Aéroport Paris-Le Bourget

 

En savoir plus

 

Exposition « A stadio ad bellum »

Jusqu’au 29 septembre 2024

Musée du Train et des équipages militaires et musée du Matériel et de la maintenance

 

En savoir plus

 

 

Exposition « Virginie Hériot. Une navigatrice au sommet de l’Olympe »

Jusqu’au 30 septembre 2024

Musée national de la Marine, Port-Louis

 

En savoir plus

Exposition « Officiers et Uniformes »

Jusqu’au 1er octobre 2024

Musée de l’Officier

 

Exposition « Une Armée de champions. Le sport sous les drapeaux »

Jusqu’au 10 octobre 2024

Service historique de la Défense

 

En savoir plus

 

Exposition « Sport et culture au Jeux de 1968 : l’œuvre de jean Dewasne »

Jusqu’au 20 octobre 2024

Musée de l’Armée, Invalides

 

En savoir plus

 

Exposition « Le sport dans l'armée de Terre »

Jusqu’au 31 octobre 2024

Musée des Transmissions, Cesson-Sévigné

 

 

En savoir plus

 

Exposition « Opération Dragoon. 1944, le débarquement de Provence en photographie »

Jusqu’au 5 janvier 2025

Musée national de la Marine, Toulon

 

En savoir plus

 

Exposition « Dragons - Légion, quand le mythe rencontre la légende »

Jusqu’au 30 janvier 2025

Musée de la Légion étrangère, Aubagne

 

Exposition « Jeux sur l’eau, en quête de victoire »

Jusqu’au 10 mars 2025

Musée national de la marine, Brest

 

En savoir plus

 

Exposition « L’Odyssée des mines »

Jusqu’au 15 avril 2025

Musée du Génie


 

Exposition « Militaires et sportifs. Ça match ! »

Jusqu’au 31 mai 2025

Musée de l’Armée, Invalides

 

En savoir plus

 

Exposition virtuelle

Service historique de la Défense

 

En savoir plus

 

Exposition « Tigre à cœur ouvert »

Musée des Blindés, Saumur

 

En savoir plus

 

Expérience immersive « AURA INVALIDES »

Dôme des Invalides, Paris

 

En savoir plus

 

 

 

Ce programme culturel est une liste non exhaustive des événements culturels des musées, directions et services du ministère des Armées.

 

Publié le 1er juillet 2024.


]]>
Exposition " 1944, ces officiers qui ont libéré la France " https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3478&titre=exposition-1944-ces-officiers-qui-ont-libere-la-france- https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3478&titre=exposition-1944-ces-officiers-qui-ont-libere-la-france- Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 Le musée de l'Officier vous accueille jusqu'au 21 juillet pour découvrir son exposition " 1944, ces officiers qui ont libéré la France ". A l'occasion des 80 ans de la Libération, sept nouvelles figures d'officiers se mêlent aux collections permanentes du musée pour vous proposer un nouveau parcours.

 

Sept nouvelles figures d’officiers viennent enrichir le parcours permanent du Musée de l’Officier à l’occasion des 80 ans de la Libération. Cette exposition temporaire vise à mettre en lumière l’implication des Résistants qui ont pris les armes dès 1944 dans le but d’aider les alliés à débarquer.

 

A travers les histoires des 7 individus inclus dans la visite du musée, l’exposition éclaire plus largement l’histoire de bataillons restés méconnus du grand public comme les Forces Françaises de l’Intérieur (FFI) ou encore les commandos Kieffer. Photos, tenues et objets témoignent de l’engagement passé et décisif de ces 200 000 hommes qui ont marqué l’Histoire et nous invite à leur rendre hommage.

 

En savoir plus

 

À découvrir aussi

L'agenda culturel 2024

Les musicales

Les actualités du livre

Les diffusions et replay de films documentaires historiques

Les dernières coéditions et publications d'ouvrages

 

Informations pratiques

Exposition « 1944, ces officiers qui ont libéré la France »

Du 4 juin au 21 juillet 2024

Musée de l’Officier

Académie Militaire Saint-Cyr Coëtquidan 56380 – GUER

 

Horaires d'ouverture

Du mardi au vendredi de 10h00 à 12h00 et de 13h30 à 17h30.

Les samedis et dimanche de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00.

 

L'accès au camp de Coëtquidan est sécurisé, chaque personne majeure doit avoir une pièce d'identité sur elle.

 

Publié le 28 juin 2024.

 

]]>
Les musicales, l'agenda trimestriel des concerts ! https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3477&titre=les-musicales-l-agenda-trimestriel-des-concerts- https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3477&titre=les-musicales-l-agenda-trimestriel-des-concerts- Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 Les formations musicales des armées rythment l'été à travers toute la France. A l'occasion de diverses commémorations et évènements culturels, les musiques de l'armée vous invitent à assister à plusieurs concerts aux répertoires variés. Amateur de jazz ou de pièces plus classiques, il y en a pour tous les goûts, dans des cadres parfois atypiques. 

Rendez-vous en Bretagne pour le début des festivités avec des prestations de la musique de la marine nationale. Les musiciens professionnels de cette formation seront d’abord à Lorient en vue de commémorer le 80ème anniversaire de la Libération puis à Brest à l’occasion des fêtes maritimes. Le Maine et Loire ne sera pas en reste avec un concert organisé par la musique des transmissions dans le carrousel de la ville de Saumur le 12 juillet. Le mois d’aout se fera plus calme avec un concert commémorant le débarquement de Provence avant de reprendre sur les chapeaux de roue à la rentrée ! Cérémonies commémoratives, concerts de rayonnement, journées du patrimoine, la musique de la marine nationale et le commandement des musiques de l’armée de terre vous proposent des évènements aux quatre coins de la France pour bien finir l’été. Pour en savoir davantage, consultez notre programme.

 

Cette programmation musicale axée autour d’évènements commémoratifs ou culturels divers vous offre l’opportunité de découvrir les formations musicales militaires sous un œil neuf et dans des endroits exceptionnels.

 

Par ailleurs, cette programmation musicale propose une véritable immersion dans l’univers des formations musicales du ministère des Armées. Elle met en valeur leur talent, leur diversité et leur contribution à la richesse culturelle de la nation. Le répertoire varié et riche des différentes formations musicales promet de plaire à un public large et de satisfaire les amateurs de musique classique comme les amateurs de jazz. Profitez de cette saison estivale animée pour apprécier des concerts d’exception et découvrir l’excellence et la passion des musiciens au service de la mémoire et de la culture.

 

Dimanche 7 juillet 2024

Abbaye de Silvacane

Musique de la Marine nationale

 

Concert avec le Big Band des armées

Embarquez pour un voyage musical au Japon aux côtés de la musique de la marine nationale. Cette formation au répertoire éclectique propose une soirée sous le signe du pays du soleil levant, alternant entre les pièces originales écrites pour les orchestres à vent par des compositeurs japonais, notamment « Hymn to the sun » de Satoshi Yagisawa, « Booksmarsks from Japan » de Julie Giroux ou encore les mélodies enchantées du célèbre Miyazaki.

 

Vendredi 12 juillet 2024

20h30-22h30 - Carrousel de Saumur - Saumur

Commandement des musiques de l'armée de Terre

 

Concert « Unisson » de la musique des Transmissions

La musique des transmissions de Rennes vous propose un voyage poétique et musical animé sur la thématique des "épopées". Découvrez des instruments celtiques représentatifs de la région comme la cornemuse et la bombarde.

 

En savoir plus

 

 

Samedi 13 juillet 2024

12h30-13h30 - Fêtes maritimes de Brest - Brest

Musique de la Marine nationale

 

Les fêtes maritimes de Brest

Après l'annulation de celles de 2020, puis de 2021, les fêtes maritimes reprennent leur quartier à Brest. Retrouvez la musique de la marine nationale sur la scène Atlantique, au cœur d’une programmation allant du traditionnel breton au rock celte déroulée sur 6 jours de festivités !

 

En savoir plus

Samedi 21 septembre 2024

19h30 – Parvis de la médiathèque – Toulon

Musique de la Marine nationale


Premier big band créé au sein des armées au début des années 1970, cette formation s'inspire des grands orchestres américains de jazz de la période du « swing ». Son répertoire varié allie des compositions classiques et des créations plus modernes ; ainsi les standards de Count Basie, Duke Ellington ou Thad Jones côtoient les pièces de Bob Brook Meyer et Bob Florence.

 

En savoir plus

 Mercredi 4 septembre 2024

10h30 – Route de Tournus – Sennecy-le-Grand

Commandement des musiques de l'armée de Terre

 

Cérémonie, aubade et concert au profit des blessés de l’armée de terre

Assistez à la 80ème commémoration de la libération de la commune de Sennecy-le-Grand par le Special Air Service (SAS). Le commandement des musiques de l’armée de terre sera présent pour rythmer les cérémonies auxquelles assisteront également les derniers SAS survivants.

 

En savoir plus

 Dimanche 15 septembre 2024

Grasse

Musique de la Marine nationale

 

Hommage à François Joseph Paul de Grasse

La journée franco-américaine de la Marine « Amiral de Grasse » occasionne des cérémonies officielles en l’honneur d’une des plus grandes figures de la guerre d’indépendance des Etats-Unis : l’amiral François Joseph Paul de Grasse. Commandant de l’escadre française ayant remporté la victoire de la baie de Chesapeake (Etats-Unis) en 1781, la municipalité tient à commémorer le souvenir de ce militaire français. 

 

 NB : Cette liste se veut suggestive et ne prétend nullement être exhaustive

 

 

Publié le 26 juin 2024

]]>
Diffusion du film documentaire " Suzanne Jannin. Femme de l'air, femme de l'ombre " https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3456&titre=diffusion-du-film-documentaire-suzanne-jannin-femme-de-l-air-femme-de-l-ombre- https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3456&titre=diffusion-du-film-documentaire-suzanne-jannin-femme-de-l-air-femme-de-l-ombre- Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 Ce film documentaire, soutenu par la Direction de la mémoire, de la culture et des archives au sein du Secrétariat général pour l'administration du ministère des Armées, réalisé par Olivier Sarrazin et produit par Real Productions, met en lumière la mémoire du capitaine Jannin. Grâce à des archives cinématographiques et sonores inédites, le film nous éclaire sur l'engagement courageux de cette femme exceptionnelle.

 

Quatorze décorations prestigieuses, un rôle clé sous l’Occupation dans la Résistance, des missions de guerre en Indochine, les prémisses de ce qui deviendra plus tard “Médecins sans frontières”… Enfin une retraite discrète dans la banlieue de Lille, trop discrète peut-être : Le souvenir du capitaine Jannin est absent de l’Histoire.

 

Est-ce parce que le capitaine Jannin était une femme ?

Il s’en est fallu d’un cheveu pour que sa mémoire ne s’estompe dans les plis du XXème siècle. Quelques bobines de films miraculeusement sauvées, un enregistrement sonore retrouvé dans les archives de la Défense et la passion d’une poignée de femmes pilotes qui partagent le même rêve, sont autant de trésors que (re)découvre ce film.

 

« Suzanne Jannin. Femme de l’air, femme de l’ombre »

Réalisateur : Olivier Sarrazin

Productions : Real Productions et soutenu par la Direction de la mémoire, de la culture et des archives au sein du Secrétariat général pour l'administration du ministère des Armées

Durée : 52 minutes

 

À découvrir aussi

Les actualités du livre

L'agenda culturel 2024

Les musicales

Les diffusions et replay de films documentaires historiques

Les dernières coéditions et publications d'ouvrages

 

La Direction de la mémoire, de la culture et des archives, au sein du Secrétariat général pour l'administration du ministère des armées met en place des actions de soutien financier aux productions audiovisuelles (documentaires historiques). Elles traitent essentiellement de l'histoire militaire de la France et de la mémoire des conflits du XXe siècle et permettent de valoriser le patrimoine du ministère ou participent au renforcement du lien armée-nation. Au cours de ces trois dernières années, plus de cent productions audiovisuelles ont été soutenues.

 

Publié le 25 juin 2024.

]]>
Parution de l'ouvrage " La Jeanne d'Arc. La grande aventure maritime " #Édition https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3462&titre=parution-de-l-ouvrage-la-jeanne-d-arc-la-grande-aventure-maritime-edition https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3462&titre=parution-de-l-ouvrage-la-jeanne-d-arc-la-grande-aventure-maritime-edition Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 Écrit par un collectif d’auteurs spécialistes de sujets maritimes, cette nouvelle coédition entre la maison d’édition Locus Solus et le ministère des Armées est un retour en images et en témoignages sur la construction, la vie à bord et les missions de ce bâtiment-école devenu mythique.

 

Pendant presque 50 ans, le porte-hélicoptères Jeanne d’Arc a porté sur toutes les mers du monde les couleurs de la France, tout en formant les futurs officiers. Retour en images et en témoignages sur la construction, la vie à bord et les missions de ce bâtiment-école devenu mythique. Symbole d’excellence, il a relayé notre diplomatie maritime, que les « missions Jeanne » perpétuent désormais sur d’autres navires de la Marine. La ville de Brest fut son port d’attache depuis sa naissance à l’arsenal, et poursuivit à son bord des missions d’attractivité à l’international qui font aussi partie de la grande histoire de la Jeanne.

 

Par un collectif d’auteurs référents, réunis par le comité de Bretagne Occidentale de l’Institut français de la mer (IFM), et avec le concours de grandes institutions maritimes : SHD, musée national de la Marine, École navale, Océanopolis, etc. Mais aussi historiens, marins, ingénieurs, sans oublier les femmes embarquées.

 

En savoir plus

 

« La Jeanne d'Arc. La grande aventure maritime »

Collectif de plus de 15 auteurs spécialistes de sujets maritimes : Jean-Yves Besselièvre, Musée de la Marine de Brest ; Alain Boulaire, Olivier Corre et Jean-Jacques Grall, historiens ; Gilles Chatry, archiviste Ifremer ; Anne Choquet, juriste ; Xavier Laubie, Service Historique de la Défense…

Coédition : Locus Solus et le ministère des Armées

Date de parution : 07 juin 2024

ISBN : 978-2-36833-481-2

 

À découvrir aussi

Les actualités du livre

L'agenda culturel 2024

Les musicales

Les diffusions et replay de films documentaires historiques

Les dernières coéditions et publications d'ouvrages

 

En partenariat avec des maisons d'édition privées, la direction de la mémoire, de la culture et des archives (DMCA) mène une politique de publication active. Elle crédite une quinzaine d'ouvrages par an, autour de cinq axes : valoriser le patrimoine du ministère des armées, soutenir la recherche en histoire militaire, accompagner l'actualité commémorative, s'intéresser à l'histoire européenne et mondiale des conflits, s'adresser à la jeunesse.

 

Publié le 24 juin 2024.


]]>
Diffusion du film documentaire " Le bataillon du Pacifique " https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3431&titre=diffusion-du-film-documentaire-le-bataillon-du-pacifique- https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3431&titre=diffusion-du-film-documentaire-le-bataillon-du-pacifique- Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 À l'occasion du 80e anniversaire des débarquements et de la Libération de la France, la Direction de la mémoire, de la culture et des archives du ministère des Armées a apporté son soutien à la production du film documentaire « Le bataillon du Pacifique ». Réalisé par Sandra Rude et produit par Médiatika, il est diffusé le dimanche 23 juin sur France 5. Il dévoile l'histoire des volontaires originaires des colonies françaises du Pacifique, qui ont traversé l'océan pour rejoindre la France Libre. Plongez dans leur parcours héroïque et leur rôle crucial lors du débarquement de Provence en 1944. Une saga marquée par le courage et le dévouement !

 

Le 17 août 1944, deux jours après le début du débarquement en Provence, le Bataillon du Pacifique foule à son tour le sol métropolitain à Cavalaire dans le Var. Tous ces engagés volontaires sont nés aux antipodes de l’Hexagone, dans les colonies françaises du Pacifique. Quand ces soldats débarquent en Provence, cela fait plus de trois ans qu’ils ont quitté leur terre natale. Ensemble, ils forment depuis 1941 le Bataillon du Pacifique. Le Bataillon regroupe des volontaires des Établissements Français de l’Océanie (EFO, actuelle Polynésie), de Nouvelle- Calédonie et des Nouvelles Hébrides – un condominium franco-britannique, aujourd’hui Vanuatu.

Dès 1940, ces territoires français du Pacifique ont fait le bon choix. Celui de la France Libre de De Gaulle. Ils vont payer le prix fort de cet engagement, mais aussi vivre une expérience hors du commun.

Ces volontaires embarquent pour une aventure qui va durer cinq ans et les conduire à parcourir le monde. Ils découvrent l’Australie, puis le Proche-Orient, l’Égypte et la Libye – où ils s’illustrent face au général allemand Rommel –, la Tunisie, l’Italie, avant d’atteindre – pour ceux qui ont survécu – le sol français. Le Bataillon du Pacifique est de toutes les batailles terrestres de la France libre.

 

Jeunes, idéalistes, courageux, curieux de découvrir le monde, ils prennent tous les risques pour libérer la France du joug nazi et de la collaboration. Célébrés dans leurs territoires qui conservent précieusement leur mémoire, ces combattants n’ont suscité que très peu d’intérêt de la part de la métropole. Certes, ils n’étaient pas majoritaires, une poignée de 600 hommes à combattre pour la France libre, mais suffisamment vaillants pour être considérés comme un bataillon d’élite. Quelles étaient leurs motivations ? Pourquoi s’engager pour une « mère patrie » si lointaine et souvent si injuste ? Quand la Seconde Guerre mondiale éclate, le code de l’indigénat est encore en vigueur en Nouvelle-Calédonie, privant les Kanak de leurs droits. En Polynésie, seuls quelques atolls accordent la citoyenneté pleine et entière à ses concitoyens.

 

Pourtant ces hommes n’hésitent pas à prendre les armes pour continuer le combat auprès de De Gaulle et rendre son honneur à la France. Aujourd’hui, ces combattants ont tous disparu mais leur mémoire reste vivace grâce aux journaux de bord qu’ils ont rédigés. À partir de précieux témoignages, le film retrace l'incroyable épopée du Bataillon du Pacifique et fait résonner les voix aujourd’hui disparues des hommes qui l’ont vécue.

 

C’est cette aventure extraordinaire que raconte ce film.

 

En savoir plus

 

Date de diffusion : Dimanche 23 juin 2024 à 22h57 sur France 5

Durée : 52 min

Réalisateur : Sandra Rude

Production : Médiatika et avec le soutien de Direction de la mémoire, de la culture et des archives, au sein du Secrétariat général pour l'administration du ministère des Armées.

 

À découvrir aussi

L’actualité du soutien à l’audiovisuel du ministère des Armées

Programme culturel du 80ème anniversaire des débarquements, de la libération de la France, et de la Victoire

L’agenda culturel 2024

Les musicales

Les diffusions et replay de films documentaires historiques

Les dernières coéditions et publications d’ouvrages

 

La Direction de la mémoire, de la culture et des archives, au sein du Secrétariat général pour l'administration du ministère des armées met en place des actions de soutien financier aux productions audiovisuelles (documentaires historiques). Elles traitent essentiellement de l'histoire militaire de la France et de la mémoire des conflits du XXe siècle et permettent de valoriser le patrimoine du ministère ou participent au renforcement du lien armée-nation. Au cours de ces trois dernières années, plus de cent productions audiovisuelles ont été soutenues.

 

Publié le 21 juin 2024.


]]>
Le Prix d'histoire militaire 2024 https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3463&titre=le-prix-d-histoire-militaire-2024 https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3463&titre=le-prix-d-histoire-militaire-2024 Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 Le ministère des Armées lance l’appel à candidatures pour l’édition 2024 du Prix d’histoire militaire. Étroitement lié au monde de la recherche historique, le ministère des Armées porte une attention toute particulière à valoriser et à encourager les travaux universitaires dédiés à l’histoire militaire et à la Défense. C’est dans ce cadre qu’il attribue, depuis 1997, le Prix d’histoire militaire à une thèse de doctorat et à un mémoire de master de deuxième année.

 

Le Prix d’histoire militaire comporte deux catégories

-          La catégorie « thèse de doctorat » ;

-          La catégorie « master de 2e année ».

 

Sont éligibles les mémoires de master 2e année soutenus lors de l’année universitaire 2022-2023 et les thèses de doctorat soutenues au cours de l’année civile 2023.

Seuls les mémoires de master 2e année ayant obtenu la mention "très bien" et les thèses de doctorat accompagnées impérativement d’une lettre de recommandation de leur(s)directeur(s) peuvent postuler au prix.

 

Les candidats étrangers et/ou titulaires d'un doctorat d'une université étrangère peuvent également présenter leurs candidatures. Les travaux sont obligatoirement rédigés en français.

Les dossiers de candidature sont soumis à l’évaluation du conseil scientifique de la recherche historique de la défense (CSRHD) qui décide de l’attribution des prix.

 

La date de clôture des candidatures est fixée au vendredi 28 juin 2024 (23h59)

 

En 2023, le prix a été attribué à madame Agathe Courderc pour sa thèse intitulée « Sous le sceau du secret. Les coopérations internationales des Chiffres britannique et français, militaires et navals pendant la Première Guerre mondiale » soutenue à Sorbonne-Université sous la direction du professeur Olivier Forcade.

 

Pour le master 2, le prix a été décerné à monsieur Robinson Gouhier pour son mémoire intitulé « "Ils étaient partout et nulle part ! " Les Spahis algériens dans la guerre franco-allemande de 1870-1871 » soutenue à Sorbonne-Université sous la direction du professeur Olivier Forcade.

 

Télécharger le règlement du prix d’histoire militaire 2024 à la fin de l’article.

 

Aller plus loin

Prix d'histoire militaire : rencontre avec Monsieur Paul Lenormand, lauréat 2020

Prix d'histoire militaire : rencontre avec Monsieur François-Olivier Corman, lauréat 2021

Prix d’histoire militaire : rencontre avec Monsieur Alexandre Longer, lauréat 2022


À découvrir aussi

L’agenda culturel 2024

Les musicales

Les diffusions et replay de films documentaires historiques

Les dernières coéditions et publications d’ouvrages

 

 Rattachée au secrétariat général pour l’administration du ministère des Armées, la direction de la mémoire, de la culture et des archives (DMCA) a pour mission d’entretenir le lien avec le monde la recherche historique et d’assurer sa cohérence au sein du ministère des Armées. Elle assure aussi le secrétariat du conseil scientifique de la recherche historique de la défense (CSRHD) qui attribue annuellement des aides à la recherche à l’attention de doctorants et le prix d’histoire militaire (master 2 et doctorat).

 

Publié le 20 juin 2024.


]]>
Parution de l'ouvrage " Constantinople 1453 " #Édition https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3459&titre=parution-de-l-ouvrage-constantinople-1453-edition https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3459&titre=parution-de-l-ouvrage-constantinople-1453-edition Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 Cette coédition entre la maison d'édition Perrin et le ministère des Armées, de la collection Champs de bataille, souligne les impressionnantes péripéties de ce siège hors normes. Au-delà des combats homériques, le lecteur découvrira l'inexorable et impressionnante progression des conquêtes ottomanes et la lente agonie de l'Empire grec, miné par ses crises internes, proie des puissances européennes, oublié de la chrétienté.


La chute de Constantinople, la fin de l'Empire romain d'Orient.

 

29 mai 1453, un mardi, jour du dieu de la Guerre, Constantinople, la seconde Rome, capitale millénaire de l'Empire byzantin,  tombe aux mains des Turcs. L'empereur Constantin XI disparut ce jour-là dans la mêlée, les armes à la main. 7 000 hommes avaient résisté cinquante-cinq jours durant à plus de 100 000. Mise à sac, " la Ville " fut dépeuplée et 50 000 esclaves partirent pour le monde ottoman.


Le sultan Mehmed II avait mérité son surnom de " conquérant " ; il venait d'accomplir les prophéties appuyées sur le Coran qui promettaient la Ville à l'islam. " Agia Sophia ", Sainte-Sophie, la plus grande église chrétienne, fut transformée en mosquée. Istanbul naissait.
Ce livre retrace avec minutie les impressionnantes péripéties de ce siège hors normes : on se battit sur terre, sous terre, sur mer ; des navires franchirent des collines ; d'énormes canons frappèrent jour et nuit, sans relâche, les plus impressionnantes murailles d'Europe ; des hommes et des femmes luttèrent jusqu'aux dernières extrémités ; d'autres trahirent.


Au-delà des combats homériques, le lecteur découvrira l'inexorable et impressionnante progression des conquêtes ottomanes et la lente agonie de l'Empire grec, miné par ses crises internes, proie des puissances européennes, oublié de la chrétienté.


Le récit prend appui sur les travaux les plus récents (historiens, archéologues) et sur l'ensemble des sources grecques, turques, latines, rédigées par des participants, ou des témoins des combats, qui en ont laissé des relations poignantes.

 

L'auteur

Professeur d'histoire médiévale à l'ENS-LSH de Lyon, Sylvain Gouguenheim, spécialiste des chevaliers Teutoniques, a notamment dirigé, chez Perrin, le volume Les Empires médiévaux.

 

" Constantinople 1453 "

Auteur : Sylvain Gouguenheim

Coédition : Perrin et le ministère des Armées

EAN : 9782262101145

Date de parution : 23/05/2024

Nombre de pages : 368

Format : 155 x 215 mm

 

À découvrir aussi

Les actualités du livre

L'agenda culturel 2024

Les musicales

Les diffusions et replay de films documentaires historiques

Les dernières coéditions et publications d'ouvrages

 

En partenariat avec des maisons d'édition privées, la direction de la mémoire, de la culture et des archives (DMCA) mène une politique de publication active. Elle crédite une quinzaine d'ouvrages par an, autour de cinq axes : valoriser le patrimoine du ministère des armées, soutenir la recherche en histoire militaire, accompagner l'actualité commémorative, s'intéresser à l'histoire européenne et mondiale des conflits, s'adresser à la jeunesse.

 

Publié le 19 juin 2024.


]]>
Le 21 juin, les formations musicales militaires fêtent la musique ! https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3470&titre=le-21-juin-les-formations-musicales-militaires-fetent-la-musique- https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3470&titre=le-21-juin-les-formations-musicales-militaires-fetent-la-musique- Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 Cette année, le ministère des Armées s'associe à la Fête de la musique organisée chaque 21 juin depuis 1982 par le ministère de la Culture. Ne manquez pas les nombreux concerts organisés par les formations musicales militaires partout en France !

Incontournable de l'été, la Fête de la musique est une manifestation nationale qui mobilise massivement le public autour d'événements musicaux dans de nombreux lieux. Une partie des formations musicales de chaque armée accompagne la fête populaire afin de faire rayonner localement et nationalement les musiques militaires françaises. Outre leur rôle au sein de l'institution et de leur armée, elles permettent de renforcer le lien Armées-Nation et sont vecteur de communication à l'occasion de concerts et événements publics.

Venez découvrir ou redécouvrir la musique des Transmissions à Rennes ! Forte de ses 55 musiciens professionnels, la musique des Transmissions s’allie à de nouveaux partenaires à l’occasion de la Fête de la musique. Son ensemble de cuivres et les étudiants de la classe d'art dramatique du conservatoire de Rennes proposent pour l’occasion de faire rencontrer le théâtre antique de Sénèque et la musique pour ensemble de cuivres du 20ème siècle au CRR de Rennes, place Jean Normand, de 20h00 à 22h00. Le petit ensemble accompagnera quant à lui les élèves du collège Anne de Bretagne de Rennes et du collège du Chêne vert de Bain-de -Bretagne dans leur interprétation du voyage de Niamba, véritable conte musical. Ce mélange des générations et des genres musicaux est à retrouver au Triangle (Boulevard de Yougoslavie à Rennes), de 20h00 à 22h00.

A Paris, l’Hôtel de Brienne ouvrira ses portes au public ce 21 juin pour vous faire profiter d’une animation musicale proposée par l’orchestre variétés des musiques Troupes de Marine. Quand elle ne représente pas l’armée de terre française lors de festivals internationaux ou de cérémonies à caractère patriotique, la musique Troupes de Marine anime des concerts au répertoire varié et accessibles à tous les publics. L’animation aura lieu dans la cour de l’Hôtel de Brienne, entre 18h et 22h.

Si vous êtes en Corrèze, ne manquez pas les prestations de la musique des Parachutistes ce 21 juin ! Deux groupes de ces professionnels de la musique quittent les cérémonies militaires pour venir animer cette soirée festive et faire découvrir leur répertoire alliant tradition et modernité au plus grand nombre. La mairie d’Objat ouvrira ses portes au rythme du quintette de cuivres tandis que le quatuor de clarinettes animera la première partie de la soirée à la préfecture de Tulle, de 18h30 jusqu’à 19h00.

A Lille, la musique de l’infanterie proposera une animation musicale à destination des plus jeunes dans l’enceinte de l’école primaire Notre-Dame de la Paix entre 13h00 et 15h00. Un quintette de cuivres se chargera de faire découvrir aux plus jeunes l’étendue du répertoire éclectique de ce « brass-band » iconique allant des pièces classiques au rock, sans oublier le jazz. L’après-midi promet d’être riche en mélodies !

 

Informations pratiques

Fête de la musique

Vendredi 21 juin 2023

Dans toute la France.

 

Evènement gratuit et ouvert à tous, sauf exception.

Cette liste de concerts se veut suggestive et ne prétend nullement être exhaustive.

 

Publié le 18 juin 2024.

]]>
Exposition " L'odyssée des mines " au musée du Génie https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3457&titre=exposition-l-odyssee-des-mines-au-musee-du-genie- https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3457&titre=exposition-l-odyssee-des-mines-au-musee-du-genie- Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 Explorez la toute nouvelle exposition du Musée du Génie, intitulée « L'Odyssée des Mines ». Plongez dans les multiples significations du terme "mine" à travers cette exposition captivante. Des dispositifs de médiation spécialement conçus pour les jeunes visiteurs accompagneront le parcours de l'exposition, offrant ainsi une expérience enrichissante pour tous les âges.

 

Plongez dans l'univers de la terminologie militaire avec l'exposition « L'Odyssée des mines », présentée au Musée du Génie à Angers. Le terme « mine » revêt des significations multiples pour le sapeur militaire, variant selon le contexte, le lieu et l'époque de son engagement. Cette exposition offre une exploration chronologique de l'évolution de cette technique, à la fois technique, tactique et stratégique.

 

Découvrez avec nous cette sémantique militaire plurielle pour mieux appréhender le concept de « mine » dans le génie militaire contemporain ! Cette exposition basée sur les collections du Musée du Génie, ainsi que sur les collections de travail du Pôle interarmées Munex (PIAM) et du cours Munex de l'École du Génie, retrace fidèlement l'apparition de cette méthode ancestrale et moderne du génie militaire, de la période médiévale à nos jours, avec le généreux prêt de la Bibliothèque nationale de France.

 

Pour la première fois, cette exposition sera accessible au jeune public grâce à des explications adaptées tout au long du parcours.

 

En savoir plus

 

À découvrir aussi

À la découverte des expositions dans les musées de l'armée de Terre

L'agenda culturel 2024

Les musicales

Les diffusions et replay de films documentaires historiques

Les dernières coéditions et publications d'ouvrages

 

Informations pratiques

Exposition « L’odyssée des mines »

Du 14 juin 2024 au 30 avril 2025

Musée du génie Militaire d’Angers

106 rue Eblé, 49000 Angers

 

Publie le 17 juin 2024.


]]>
Nouvelle exposition au Service historique de la Défense à Vincennes https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3452&titre=nouvelle-exposition-au-service-historique-de-la-defense-a-vincennes https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3452&titre=nouvelle-exposition-au-service-historique-de-la-defense-a-vincennes Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 À l’occasion des Jeux olympiques d’été se déroulant à Paris à l’été 2024, le Service historique de la Défense (SHD) organise du 13 juin 2024 au 31 octobre 2024 une exposition gratuite et tous publics, intitulée « Une Armée de champions. Le sport sous les drapeaux ». Plongez dans deux siècles d’activités physiques et sportives pratiquées par les militaires et découvrez comment le sport est devenu une discipline à part entière, affranchi de sa finalité combattante, lors de l’essor de la société des loisirs.

 

L’exposition met en avant des iconographie, documents d’archives et de bibliothèque originaux, tenues, insignes et trophées en partie inédites, issues des fonds et collections du Service historique de la Défense et d’institutions partenaires (Institut national du sport, de l’expertise et de la performance, Centre national des sports de la Défense, Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense) sont présentées dans le cadre majestueux du château de Vincennes au sein du pavillon du Roi.

 

Grâce à une scénographie mettant en valeur la diversité des pièces présentées, le visiteur se verra présenter un aperçu de la naissance et de l’essor des pratiques d’éducation physique au sein des armées ainsi que de l’évolution de leurs finalités selon les contextes sociopolitiques. Les liens réciproques avec la diffusion d’une société de loisirs, la démocratisation de l’instruction et les relations internationales seront ainsi soulignés.

 

Une attention particulière sera portée à quelques figures significatives et à des célébrités passées sous les drapeaux, sans oublier la reconstruction des blessés par le sport. Si ce dernier a d’abord eu pour vocation de préparer les combattants à la guerre, l’activité physique a désormais aussi pour fin de les soulager et de leur permettre de se réinsérer dans la paix.

 

Parcours de visite

Le parcours de l’exposition se divise en trois grandes étapes. La première étape, « Être fort pour être utile », revient sur la condition physique indispensable à chaque militaire pour remplir ses missions en temps de paix et de guerre. Quel que soit son grade, chaque soldat doit "être fort pour être utile", selon la devise du lieutenant de vaisseau Georges Hébert. L'entrée dans l'armée requiert une bonne condition physique et la réussite d'épreuves, avec une pratique sportive centrale dans la vie des militaires, accompagnée de tests réguliers.

La deuxième étape, « La pratique sportive dans les armées : entre cohésion, divertissement et dépassement de soi », souligne l'importance du sport pour renforcer l’esprit de corps des soldats. Pendant la Première Guerre mondiale, le football et le rugby occupaient les troupes durant les périodes de repos et leur permettaient d’affronter les équipes alliées.

Enfin, la dernière partie de l’exposition, « L’Armée des champions », met en lumière les soldats qui ont participé et remporté des épreuves lors des Jeux olympiques et paralympiques. L’exposition souligne également la participation de l’armée à l’organisation des Jeux, comme en 1968, lorsque l'armée a apporté une aide massive au comité d’organisation des Jeux olympiques d’hiver de Grenoble.

 

Autour de l’exposition

Afin d'enrichir l'expérience de l'exposition, des visites guidées par un commissaire de l’exposition sont programmées les 16 juin, 7 juillet, 6 octobre et 27 octobre à 14h30. Des visites guidées destinées aux familles, ludiques et adaptées aux enfants, sont également organisées le samedi 22 juin à 10h30 et 15h00 ainsi que le dimanche 8 septembre à 10h30 et 15h00. Les visites guidées sont sur réservation.

 

En savoir plus

 

À découvrir aussi

Jeux Olympiques et Paralympiques Paris

L'agenda culturel 2024

Les musicales

Les diffusions et replay de films documentaires historiques

Les dernières coéditions et publications d'ouvrages

 

Informations pratiques

Exposition « Une Armée de champions. Le sport sous les drapeaux »

Du 13 juin 2024 au 31 octobre 2024

Service historique de la Défense, Vincennes

Château de Vincennes, Pavillon du Roi

 

Publié le 13 juin 2024.

]]>
Exposition " Résistantes ! France, 1940-1944 " au musée de l'Ordre de la Libération https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3429&titre=exposition-resistantes-france-1940-1944-au-musee-de-l-ordre-de-la-liberation https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3429&titre=exposition-resistantes-france-1940-1944-au-musee-de-l-ordre-de-la-liberation Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 À l’occasion du 80e anniversaire du droit de vote des femmes, instauré par l’ordonnance du 21 avril 1944, le musée de l’Ordre de la Libération consacre une exposition aux femmes en Résistance. Au-delà des panthéonisations récentes de Germaine Tillion, Geneviève de Gaulle-Anthonioz ou encore Joséphine Baker, l’engagement des femmes dans la Résistance en France mais aussi à Londres mérite d’être mis en lumière.

 

Il y a 80 ans, les Françaises devenaient électrices et éligibles « dans les mêmes conditions que les hommes ». Cette entrée de plain-pied dans la citoyenneté par une ordonnance signée du général de Gaulle était alors présentée comme une reconnaissance officielle du rôle majeur joué par les femmes dans la Résistance.

Quatre-vingts ans plus tard, les noms et les itinéraires de certaines d’entre elles, parfois consacrées par leur entrée au Panthéon, sont bien connus. Mais, au-delà de ces figures exceptionnelles, comment rendre visible une activité résistante féminine qui s’effectue le plus souvent dans l’ombre des combattants de l’ombre ? Une action éloignée de la sphère du combat armé, largement inscrite dans le quotidien et dans le cadre du foyer, et qui laisse par nature très peu - moins encore que pour les hommes- de traces matérielles ?

C’est ce que l’exposition « Résistantes ! France 1940-1944 » s’efforce de montrer, à travers des exemples incarnés, en partant de la position occupée par les femmes dans la société et en interrogeant les cercles de sociabilité qui sont les leurs. Ce faisant elle dévoile un engagement spontané, le plus souvent précoce et ancré dans le quotidien et l’ordinaire des femmes, mais qui emprunte parfois la voie de la rupture. Cet engagement multiforme, mené en toute indépendance ou au sein de la famille, est, à l’égal de celui des hommes, éminemment risqué.

 

Une riche collection

Plus de 150 objets, documents, faux-papiers, lettres – dont celle écrite par Geneviève de Gaulle-Anthonioz à son oncle – vêtements, armes, objets personnels, dispositifs clandestins, mais aussi souvenirs de déportation et témoignages vidéo illustrent l’engagement de plus de 50 femmes, dont 16 sont particulièrement mises en lumière.

Le foyer familial, témoin de la position qu’occupent les femmes dans la société, en tant que « gardiennes du foyer », est le lieu d’une première forme de résistance. Dans un contexte d’occupation, ce foyer devient refuge, mais aussi lieu de réunion, de cache et même centre logistique pour initier un combat auquel les femmes participent dès le départ, ne serait-ce qu’en ouvrant les portes de leur maison.

 

La diversité de condition, d’âge, ou encore de milieux d’appartenance de cette population résistante féminine signale en creux la pluralité des motivations comme des creusets de l’engagement. Parmi les cercles qui ont favorisé la mobilisation des femmes dans la Résistance, se trouvent notamment les milieux militant, étudiant, professionnel, ou encore confessionnel. Outre les sociabilités, les typologies d’actions sont elles aussi nombreuses. Toutes imposent de franchir des lignes et d’abord celles du genre, qu’il s’agisse de la part prise au sauvetage des juifs, du service de la France libre ou dans les réseaux, jusqu’à la participation à la lutte armée.

 

Dans cette double transgression qu’elles opèrent, à la fois contre l’ordre allemand et celui de Vichy mais aussi contre l’ordre social des sexes, les femmes sont pleinement conscientes des risques qu’elles prennent. « Les joueuses d’un terrible jeu », comme les appelait André Malraux, sont frappées par la répression (internement, déportation, exécution), selon des modalités qui ne sont pas indifférentes au genre. Érigées en icones d’un sacrifice consenti pour la France, elles deviennent, il y a 80 ans cette année, citoyennes à l’égal des hommes. Le droit de vote pour toutes consacre un engagement résistant féminin qui, à l’égal de celui des hommes, a été le fait d’un infime minorité.

 

En savoir plus

 

À découvrir aussi

Une sélection littéraire : une histoire féminine de la seconde guerre mondiale

L’agenda culturel 2024

Les musicales

Les diffusions et replay de films documentaires historiques

Les dernières coéditions et publications d’ouvrages

 

Informations pratiques

Exposition « Résistantes ! France, 1940-1944 »

Du 13 juin au 13 octobre 2024

Musée de l’Ordre de la Libération

Le musée de l'Ordre de la Libération est accessible depuis l'entrée principale des Invalides (entrée Nord - 129 rue de Grenelle 75007 Paris) et depuis l'entrée de la place Vauban (entrée Sud).

 

Publié le 11 juin 2024.


]]>
L'exposition " A stadio ad bellum " au musée des Écoles militaires de Bourges https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3446&titre=l-exposition-a-stadio-ad-bellum-au-musee-des-ecoles-militaires-de-bourges https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3446&titre=l-exposition-a-stadio-ad-bellum-au-musee-des-ecoles-militaires-de-bourges Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 À l'occasion de l'année des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, le lien historique entre sport et militaire est mis à l'honneur avec l'exposition " A stadio ad bellum " au musée des Écoles militaires de Bourges. Cette exposition, qui se tiendra jusqu'au 29 septembre 2024, explore les prémices de l'enseignement sportif au sein de l'Armée française.


Organisée par les musées des Écoles militaires de Bourges - le musée du Train et des équipages militaires ainsi que le musée du Matériel et de la maintenance - cette exposition offre une immersion fascinante dans l'histoire du sport au sein de l'armée de Terre. À travers une riche collection d'objets, tenues, trophées, journaux, photos et portraits, les visiteurs sont invités à découvrir comment le sport a toujours joué un rôle crucial dans la préparation et l'entraînement des militaires.

L'exposition met en lumière les hommes et les femmes qui, par leur engagement sportif, ont contribué au rayonnement de la France. Elle retrace l'évolution de l'enseignement sportif dans l'armée, démontrant comment les compétences athlétiques et les valeurs sportives ont été intégrées dans la formation militaire.

En parcourant cette exposition, les visiteurs pourront apprécier l'impact durable du sport dans la préparation des soldats et son importance dans la culture militaire française.

 

En savoir plus

 

À découvrir aussi

À la découverte des expositions dans les musées de l'armée de Terre

Jeux Olympiques et Paralympiques Paris

L'agenda culturel 2024

Les musicales

Les diffusions et replay de films documentaires historiques

Les dernières coéditions et publications d'ouvrages

 

Informations pratiques

Exposition " A stadio ad bellum "

Du au 29 septembre 2024

Musée du Train et des équipages militaires

Avenue du Dun, 18 000 Bourges

 

Le musée ouvre ses portes de mars à novembre, du mercredi au dimanche de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00.

 

Publié le 7 juin 2024.

]]>
Portrait de Robinson Gouhier, lauréat du Prix d'histoire militaire de la catégorie Master 2 de 2023 financé par le ministère des Armées #interview 2 https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3411&titre=portrait-de-robinson-gouhier-laureat-du-prix-d-histoire-militaire-de-la-categorie-master-2-de-2023-finance-par-le-ministere-des-armees-interview-2 https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3411&titre=portrait-de-robinson-gouhier-laureat-du-prix-d-histoire-militaire-de-la-categorie-master-2-de-2023-finance-par-le-ministere-des-armees-interview-2 Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 À l’occasion de la campagne de candidature pour le Prix d’histoire mlitaire2024, le ministère des Armées a rencontré Monsieur Robinson Gouhier, lauréat du Prix d’Histoire militaire de l’édition 2023 pour son mémoire intitulé « Ils étaient partout et nulle part: Les Spahis algériens dans la guerre franco-allemande de 1870-1871 » sous la direction de Monsieur Olivier Forcade à Sorbonne Université.

 

1.Pouvez-vous présenter votre parcours académique ?

Après deux années de classe préparatoire au concours de l'Ecole nationale des Chartes au Lycée Henri IV, j'ai suivi une 3e année de licence d'histoire à l'université Paris-IV Sorbonne. Ensuite, j'ai eu la chance de pouvoir enseigner un an comme contractuel, avant d'effectuer un master de recherche en histoire militaire à Sorbonne Université sous la direction de Monsieur Olivier Forcade, durant deux ans, avant de préparer le CAPES d'histoire-géographie que j'ai obtenu en 2023.

 

2.Qui étaient les Spahis algériens ? Comment avez-vous été amené à choisir cette thématique de recherche ?

Les Spahis algériens sont un corps de cavalerie indigène créé par la France dans les années qui ont suivi la prise d'Alger en 1830, afin de faciliter l'action militaire sur un terrain encore inconnu des troupes françaises et de s'appuyer sur les tribus favorables à son action. Ils ont ensuite été créés en Tunisie, au Maroc ou encore au Sénégal.

Admiratif de ces corps de troupes depuis de longues années, j'ai moi-même entamé en 2019 une carrière de militaire de réserve au 1er régiment de Spahis - seul héritier des traditions des Spahis - comme militaire du rang, sous-officier et aujourd'hui officier de réserve et chef de peloton. L'intérêt pour leur histoire a donc également débouché sur une activité très concrète et passionnante.

 

3.Pourquoi avez-vous décidé de vous pencher plus particulièrement sur leur implication durant la guerre franco-allemande de 1870-1871 ? En quoi votre travail apporte-t-il un éclairage nouveau sur ce conflit ?

Après avoir réalisé un premier mémoire de recherche sur la création des Spahis en Algérie, je cherchais un second sujet et j’ai réalisé que des Spahis avaient participé à la guerre de 1870. Le peu d'informations disponibles à ce sujet, et l'intérêt évident qu'il présentait - la première venue de corps de Spahis sur le territoire métropolitain au sein d'un conflit - m'ont rapidement convaincu de poursuivre dans cette voie. Mon travail a peut-être ainsi eu le mérite de mettre en avant une unité peu présente dans la mémoire collective de ce conflit, ainsi que sur une période moins mise en avant que celle des défaites de l'armée impériale : l'action désespérée des armées de secours jusqu'à l'armistice du 26 janvier 1871.

 

4.Comment avez-vous mené vos recherches dans les archives ? Vous êtes-vous appuyé sur les fonds d’archives issus des services d’archives du ministère des Armées ? Comment vous êtes-vous emparé des témoignages d’époque recueillis au sein de ces troupes pour construire votre travail ?

J'ai passé beaucoup de temps au Service historique de la Défense de Vincennes qui abrite l'essentiel des archives disponibles de l'Armée de la Loire et du corps des Éclaireurs algériens. Après une première recherche de témoignages infructueuse, je suis tombé sur le récit de la campagne écrit par le médecin du corps et publié après la guerre. S'il renseigne peu sur l'aspect tactique du sujet, il apporte un regard à la fois intérieur à l'unité et extérieur à la chose militaire très appréciable.

 

5. Quelles sont les opportunités ouvertes par l’obtention du Prix d’histoire militaire qui vous a été remis en décembre 202 ? Quels sont vos futurs projets en termes de recherches ? Souhaitez-vous conduire une thèse dont le sujet s’intéresserait à nouveau aux Spahis algériens ?

Je souhaiterais effectivement profiter des opportunités offertes par le Prix pour publier mon mémoire, sous une forme ou une autre ; bien que je sois actuellement lancé sur un travail de recherche à propos d'une certaine unité de Spahis durant la Seconde Guerre mondiale. Une thèse pourrait s'envisager à long terme sur ce sujet ou encore un autre, bien que je sois actuellement assez occupé par mes premières années d'enseignement.

 

Campagne 2024 du Prix d’histoire militaire

 

À découvrir

Les actualités de la recherche historique au ministère des Armées

 

Rattachée au secrétariat général pour l’administration du ministère des Armées, la direction de la mémoire, de la culture et des archives (DMCA) a pour mission d’entretenir le lien avec le monde la recherche historique et d’assurer sa cohérence au sein du ministère des Armées. Elle assure aussi le secrétariat du conseil scientifique de la recherche historique de la défense (CSRHD) qui attribue annuellement des aides à la recherche à l’attention de doctorants et le Prix d’histoire militaire (master 2 et doctorat).

 

Publié le 5 juin 2024.


]]>
Agenda culturel des musées – Juin 2024 https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3440&titre= https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3440&titre= Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 À la recherche d'une expérience culturelle enrichissante ? Les musées, services d’archives et directions du ministère des Armées proposent une diversité d’activités pour le mois de juin. Visitez les expositions, participez aux conférences, écoutez les concerts et découvrez bien d’autres évènements, comme des salons, tout au long du mois.


Le mois de juin offre une riche variété d'actions culturelles au sein des établissements du ministère des Armées. Ce mois est marqué par les journées des fonds d’archives, la fête de la mer et des littoraux, ainsi que les fêtes maritimes de La Rochelle. Par ailleurs, le 6 juin deux films documentaires sur le thème des débarquements seront diffusés à l’occasion du 80ème anniversaire des débarquements, de la Libération et de la Victoire. Retrouvez également divers concerts donnés par les différentes formations musicales du ministère des Armées tout au long du mois. Enfin, ne manquez pas les événements liés aux Jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024, notamment « Perche aux étoiles » au musée de l’Air et de l’Espace.

 

Concert de la musique des Transmissions

Samedi 1er juin à 20h00 à Rennes

Commandement des musiques de l'armée de Terre

 

Dans l'auditorium du Conservatoire à Rayonnement Régional, situé sur le site du Blosne à Rennes, assistez au concert de la musique des Transmissions en collaboration avec la classe de direction du Conservatoire à Rayonnement Régional. Sous la houlette du professeur de direction Gonzalo Bustos, la classe de direction du Conservatoire et l'Orchestre d'Harmonie de la musique des Transmissions se réunissent pour une expérience musicale exceptionnelle, pour la quatrième année consécutive. C'est une occasion unique pour de jeunes chefs de prendre la baguette et de diriger un ensemble de musiciens professionnels de haut niveau.

 

En savoir plus

Concert de Gala

Samedi 1er juin à 20h30 au théâtre de Somain

Musique de la Marine nationale

 

Au théâtre de Somain, assistez au concert d’orchestre d’Harmonie de la musique de la Marine nationale. Ce grand orchestre à vent est un élément essentiel et prestigieux du rayonnement de la Marine Nationale. Sa notoriété s’exporte au-delà des frontières ; seul, ou aux côtés de solistes internationaux comme Maurice André, Guy Touvron ou Jacques Mauger. Il participe activement à la création musicale et enregistre régulièrement des œuvres recouvrant tous les styles.

 

 

 

 

Conférence « Histoire de la gendarmerie dans le département de la Vienne »

Samedi 1er juin à 14h30 à Châtellerault (CAAPC)

Service historique de la Défense

 

Afin de marquer l’arrivée sur le site de Châtellerault des archives territoriales de la gendarmerie nationale, le Centre des archives de l’armement et du personnel civil vous propose d’assister le samedi 1er juin à 14h30 à une conférence sur l’histoire de la gendarmerie dans le département de la Vienne, qui sera animée par Anthony Gourdeau, historien de la gendarmerie et commandant de la brigade de gendarmerie de Montmorillon.

 

En savoir plus

« 80 ans du débarquement de Normandie »

Du 1er juin au 5 juin 2024, puis du 6 juin au 10 juin 2024

Musée des Blindés

 

Exposition et démonstration, hors les murs, de 4 blindés allemands ayant participé aux combats en 1944 en Normandie (Tigre II ; Panther ; Panzer IV ; Panzer II Luchs).

 

Ces expositions et démonstrations sont mises en place à l’occasion 80e anniversaire des débarquements, de la Libération de la France et de la Victoire. Du 1er juin au 6 juin cela se déroulera au Overlord Museum. Puis du 6 juin au 10 juin Normandy Victory Museum.

 

 

Exposition « 1944, ces officiers qui ont libéré la France »

À partir du 3 juin 2024

Musée de l’Officier

 

Le Musée de l'Officier vous accueille à partir du 3 juin pour découvrir sa nouvelle exposition : "1944, ces officiers qui ont libéré la France". A l’occasion des 80 ans de la Libération, sept nouvelles figures d'officiers se mêlent aux collections permanentes du musée pour vous proposer un nouveau parcours.

 

Conférence « Se reconstruire par le sport, le parcours des blessés militaires »

Mardi 4 juin 2024 à 17h30

Musée national de la Marine, Toulon

 

Djamel Mastouri, sergent-chef de l’Armée de terre, est un athlète handisport, nombreuses fois médaillé. Au cours de son intervention, il reviendra sur son parcours, mais également sur son investissement auprès des blessés de guerre à travers son rôle de Référent Blessés Militaires et Sport.

 

En savoir plus

Journées des archives

Du 5 au 8 juin 2024

Service historique de la Défense, Rochefort

 

À l'occasion de la semaine internationale des archives, 5 acteurs du patrimoine écrit Rochefortais, avec la collaboration du Conseil de développement, s'associent pour proposer à tous des temps de découverte, afin de tordre le cou à l'image poussiéreuse des archives.

 

En savoir plus

 

Journées des archives à Rochefort

Du 5 au 8 juin 2024

Musée national de la Marine, Rochefort

 

À l’occasion de la semaine internationale des archives, le musée national de la Marine s’associe à quatre acteurs du patrimoine écrit rochefortais (Archives Rochefort Océan, Service historique de la Défense, fonds patrimonial de la médiathèque et Société de Géographie), avec la collaboration du Conseil de développement, pour proposer à tous des temps de découvertes.

 

En savoir plus

Concert « Paris libéré ! »

Jeudi 6 juin à 17h30

École du Val-de-Grâce 

 

Il y a 80 ans, le vendredi 25 août 1944, à 15h 30, le général Philippe Leclerc de Hauteclocque reçoit à Paris, devant la gare Montparnasse, la capitulation des troupes d'occupation de la capitale. Musique de la Garde républicaine, dirigée par le capitaine Frédéric Foulquier. Hervé Désarbre à l'orgue.

 

 

 

Exposition « Du château au musée : visages de l’Hôtel de Cheusses »

À partir du mercredi 5 juin 2024

Musée national de la Marine, Rochefort

 

Le musée présente dans son parcours permanent des reproductions de documents issus des fonds d’archives du Service historique de la Défense à Rochefort. À partir du 5 juin 2024, les documents exposés mettent en lumière l’Hôtel de Cheusses qui abrite aujourd’hui les collections du musée national de la Marine et qui témoigne de plus de 400 ans d’histoire.

 

 

En savoir plus

Concert des Révélations 2024 [COMPLET]

Mardi 4 juin à 20h00

Musée de l'Armée – Invalides


Nommés aux Victoire de la Musique 2024, six jeunes artistes, parmi les plus doués de leur génération, nous proposent un concert mêlant pièces instrumentales et airs d’opéras. Étoiles de demain, les Révélations Soliste instrumental et Révélations Artiste lyrique 2023 vous convient à une soirée musicale brillante et pétillante.

 

 

En savoir plus

 

Conférence " D’un débarquement à l’autre "  

Jeudi 6 juin 2024 à 15h00

Service historique de la Défense, Toulon

 

Prochaine conférence au Service historique de la Défense à Toulon : « D’un débarquement à l’autre » par le Capitaine de vaisseau (H) Jean Fossati. Rendez-vous le jeudi 06 juin 2024 à 15h00 à la bibliothèque de la Corderie (accès par l’extérieur de la base navale – passage de la Corderie face au parking de la place d’armes). 

 

En savoir plus

Diffusion TV « Berry 1944, une victoire volée ? »

Jeudi 6 juin à 23h57 sur France 3 Centre Val-de-Loire

Avec le soutien du ministère des Armées, secrétariat général pour l’administration, direction de la mémoire, de la culture et des archives

 

Ce film plonge au cœur de l'été 1944, période cruciale de la Libération de la France, où la résistance française, particulièrement active dans le pays berrichon, cherche à entraver l'avancée des colonnes allemandes. C'est dans ce contexte que se déroule le plus grand succès militaire de la résistance, lorsqu'elle affronte la Colonne Elster en plein repli tactique vers l’Allemagne.

 

En savoir plus

 

 

Diffusion TV « D-Day, 100 jours pour la liberté : La campagne de Normandie »

Jeudi 6 juin à 21h10 sur TF1

Avec le soutien du ministère des Armées, secrétariat général pour l’administration, direction de la mémoire, de la culture et des archives

 

Juin 1944, les Alliés débarquent en Normandie. Pour le 80e anniversaire du Débarquement, ce documentaire événement fait revivre les cent jours qu'il a fallu aux Alliés pour libérer la Normandie, pour briser la résistance allemande et ouvrir la voie à la victoire. Cent jours décisifs, tragiques et héroïques, qui ont écrit l'Histoire. "Les hommes libres du monde marchent vers la victoire !", tels sont les mots du commandant Eisenhower adressés aux troupes alliées, ce 6 juin 1944. Quelques heures plus tard, ils sont près de 150 000 à débarquer sur la côte normande. L'opération "Overlord" est lancée, l'une des plus grandes opérations militaires du XXe siècle.

Concert « Diva contre Diva »

Jeudi 6 juin 2024 à 20h00

Musée de l'Armée – Invalides

 

La jalousie entre les deux artistes atteignant son paroxysme, elles s’insultent et s’affrontent sauvagement sur scène, en présence d’un public s’employant à attiser leur haine, lors d’une représentation aussi houleuse que mémorable de l’Astianatte de Bononcini.

Claire Lefilliâtre et Marie Perbost, nos deux divas, et Les Épopées nous restituent, avec autant de virtuosité que d’impétuosité et d’humour, le climat survolté de ces duels à l’opéra.

 

En savoir plus

 

 

 

Fête de la mer et des littoraux

Du 7 juin au 7 juillet 2024

Musée national de la Marine, Rochefort

 

Le musée s’associe à la Fête de la mer et des littoraux afin de sensibiliser le public au patrimoine maritime et aux enjeux de protection du littoral.

A cette occasion, le musée propose des visites flash de 15 minutes.

Les mercredis 12, 19 et 26 juin à 15h30, notre médiatrice effectue une visite axée sur l’architecture de l'Hôtel de Cheusses. La déambulation débute dans la cour du musée et se termine dans les étages, ainsi est abordée aussi bien l'architecture extérieur qu'intérieur.

De la même manière, les vendredis 14, 21 et 28 juin à 15h30, elle propose un zoom sur la sculpture navale. Venez découvrir l'évolution des fonctions, significations et superstitions des décors des navires de guerre.

Fête de la mer et des littoraux

Du 7 juin au 7 juillet 2024

Musée national de la Marine, Toulon

 

À l’occasion de la Fête de la mer et des littoraux du 7 juin au 7 juillet 2024, le musée vous propose une programmation exceptionnelle autour de la protection de notre patrimoine marin et du littoral.

 

En savoir plus

« Mémoires vives »

Dimanche 9 juin

Musée de l'Ordre de la Libération

 

Laissez-vous conduire dans le musée par cinq grandes figures de la Seconde Guerre mondiale. Vous serez plongés dans la clandestinité de la Résistance intérieure et le poids du système concentrationnaire mais aussi dans l’aventure incroyable des combats en Afrique et de la libération de la France.

 

En savoir plus

Anniversaire des 90 ans du musée

Vendredi 10 juin

Musée de la Légion étrangère

 

À l’occasion des 90 ans du musée, une cérémonie de dévoilement de plaques est organisée (Musée de France, Monument historique, Délégation au patrimoine de l'armée de Terre).

 

Concert « Joutes instrumentales »

Lundi 10 juin

Musée de l'Armée – Invalides

 

Fondateur de l’Académie-Festival MusicAlp mais aussi du Seoul Spring festival de Corée, le violoniste Dong-Suk Kang partage avec le violoncelliste Philippe Muller la direction artistique de MusicAlp.

 

En savoir plus

 

Théâtre « En ce temps-là, l'amour »

Mardi 11 juin

Mémorial des martyrs de la Déportation

 

Deux représentations de « En ce temps-là, l'amour », spectacle qui met en scène un père et son fils dans un convoi de déportation pour Auschwitz sont organisées, la première à destination des scolaires, la seconde est ouverte au grand public.

 

 

 

 

 

 

 

« Résistantes ! France 1940-1944 »

Du 13 juin 2024 au 13 octobre 2024

Musée de l'Ordre de la Libération


À l’occasion du 80e anniversaire du droit de vote des femmes, le musée de l’Ordre de la Libération consacre, du 13 juin au 13 octobre 2024, une exposition sur le thème des Femmes en Résistance.

Il y a 80 ans, les Françaises devenaient électrices et éligibles « dans les mêmes conditions que les hommes ». Cette entrée de plain-pied dans la citoyenneté par une ordonnance signée du général de Gaulle était alors présentée comme une reconnaissance officielle du rôle majeur joué par les femmes dans la Résistance.

 

En savoir plus

 

Conférence du général Jean-Paul Michel, président de la Fondation Maréchal Leclerc

Jeudi 13 juin  

Musée de l'Ordre de la Libération


Le 13 juin 2024, le général Jean-Paul Michel, président de la Fondation Maréchal Leclerc, retracera l’épopée du général Dio, Compagnon de la Libération, suite à la parution de son ouvrage « Le général Dio : le connétable de Leclerc, 1940-1946 » publié aux éditions B. Giovanangeli.

S'appuyant sur des témoignages et des documents d'archives, ce récit de l'épopée de la 2e DB est centré sur le personnage de Louis Dio, colonel commandant le régiment de marche du Tchad et chef de tous les fantassins. Il met en lumière les dimensions tactique et humaine de ce proche du maréchal Leclerc tout en évoquant ses nombreux compagnons d'armes.

 

En savoir plus

 

Concert « Le violoncelle d'Edgar Moreau »

Jeudi 13 juin

Musée de l'Armée – Invalides

 

C’est aussi par un duel à l’issue fatale que se conclut l’opéra de Mascagni, Cavalleria Rusticana, l’envoûtante Bacchanale de Saint-Saëns faisant suite à un duel amoureux. Dans le Grand concerto militaire d’Offenbach, lui-même violoncelliste virtuose, Edgar Moreau est le soliste conquérant et même triomphant d’un duel l’opposant à la Musique de l’Air. Ce duel se prolonge, avec la complicité de François Salque, au sein d’irrésistibles duos pour deux violoncelles du même compositeur.

 

En savoir plus

 

 

 

 

Concert de l'orchestre d'harmonie

Vendredi 14 juin, à Gruisssan

Musique de la Marine nationale

 

Assistez au concert d’orchestre d’harmonie à Gruissan, donné par la musique de la Marine nationale. Ce grand orchestre à vent est un élément essentiel et prestigieux du rayonnement de la Marine Nationale. Sa notoriété s’exporte au-delà des frontières ; seul, ou aux côtés de solistes internationaux comme Maurice André, Guy Touvron ou Jacques Mauger, il participe activement à la création musicale et enregistre régulièrement des œuvres recouvrant tous les styles.

 

Concert de la musique des Parachutistes

Vendredi 14 juin, Montpellier

Commandement des musiques de l'armée de Terre

 

La musique des parachutistes participe au concert « avec nos Blessés », avec le conservatoire de Montpellier. La musique militaire de Toulouse est héritière de la musique de l’école d’artillerie dont les origines, d’après certains manuscrits ou copies musicales, remontent à 1888. Et depuis le 1er janvier 2011, la musique militaire de Toulouse prend le nom de musique des Parachutistes qui met en avant son rôle d’ambassadrice des troupes aéroportées.

 

Perche aux étoiles

Samedi 15 juin de 10h00 à 20h00

Musée de l'Air et de l'Espace, Aéroport de Paris-Le Bourget

 

En lien avec les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, le musée de l’Air et de l’Espace propose un meeting sportif pour prendre de la hauteur le samedi 15 juin. Le saut à la perche sera ainsi à l’honneur. L’évènement, pensé en collaboration avec l’entreprise Perfe’o, co-fondée par deux anciennes athlètes olympiques, et avec le Dynamic Aulnay Club, reposera sur l’organisation inédite d’une compétition sportive homologuée par la Fédération française d’athlétisme. L’occasion pour les visiteurs de découvrir ce sport au plus près des athlètes et, pour les fans d’athlétisme, de s’offrir un spectacle avant les JOP.

 

En savoir plus

 

Peintres de l’armée

Samedi 15 juin et dimanche 16 juin

Délégation du patrimoine de l'armée de Terre

 

Du 15 au 16 juin seront exposées une vingtaine d’œuvres au Château d’Angers pour l’anniversaire de la libération d’Angers.

 

En savoir plus

 

 

 

 

 

 

 

Concert « Duo Berlinskaïa-Ancelle »

Lundi 17 juin à 20h00

Musée de l'Armée – Invalides

 

Commanditaire de La Valse, auprès de Ravel, Diaghilev ne s’en estima pas satisfait et renonça. Blessé par ce refus, Ravel ne pardonna pas non plus à Stravinski son absence de soutien à La Valse, alors même qu’il avait encouragé la programmation de son Petrouchka, avec Nijinski dans le rôle principal ; Nijinski, dont la première chorégraphie assortie du rôle-titre, fut L’Après-midi d’un faune, créé à Paris, par les Ballets Russes, sur la musique de Debussy.

 

En savoir plus

 

Jean-François Zygel - Duels d'improvisation

Lundi 17 juin à 12h15

Musée de l'Armée – Invalides

 

Les duels musicaux sont une tradition ancienne et brillante. On peut ainsi citer Haendel contre Scarlatti, Mozart contre Clémenti, Beethoven contre Steibelt ou encore le fameux duel pianistique parisien qui eut lieu, en 1837, entre Liszt et Thalberg. Professeur d’improvisation au Conservatoire de Paris, Jean-François Zygel transmet le flambeau de cette riche tradition à ses élèves : armés de rythmes, de bémols et de dièses, se laissant porter par une déferlante d’imagination, ils s’affrontent en combat singulier. Une joute qui s’annonce follement virtuose et pleine de fantaisie.

 

En savoir plus

 

Concert de la musique des Troupes de marine

Mercredi 19 juin à La Crèche (79)

Commandement des musiques de l'armée de Terre

 

La musique des Troupes de marine participe au concert caritatif au profit du musée du Sous-officier, couplé avec une cérémonie de remise de galons. La musique des Troupes de marine (MTDM) est l'une des six formations professionnelles de l'armée de Terre française placées sous l'autorité du commandement des musiques de l'armée de Terre. Elle est basée à Versailles sur le camp de Satory.

 

Concert de la musique des Transmissions

Jeudi 20 juin 2024

Commandement des musiques de l'armée de Terre

 

La musique des Transmissions participe à au concert « Classes de Défense » avec les collèges de Rennes, Romillé et Vern-sur-Seiche.

 

 

 

Fêtes maritimes de La Rochelle

Du 20 au 23 juin 2024

Musée national de la Marine, Rochefort

 

Les Fêtes maritimes est un évènement gratuit qui se déroule sur quatre jours au cœur de ville de La Rochelle. Populaire, familial, culturel, pédagogique et festif, cet évènement propose un accès libre aux pontons et aux villages exposants. Le musée de la Marine de Rochefort est présent sur le stand de l’Arsenal des Mers aux côtés de la Corderie royale, l’Accro-Mâts et la Fabrique de l’Arsenal. Des animations pour petits et grands sont au programme.   

 

 

Concert de la musique de l'Artillerie

Vendredi 21 juin

Commandement des musiques de l'armée de Terre

 

La musique de l'Artillerie, l'une des six musiques de l'armée de Terre, est prête à enchanter le public lors d'un concert à l’hôtel du gouverneur militaire de Lyon, pour la fête de la musique. Remontant à 1757 sous le nom initial de Royal Deux Ponts, la musique de l’Artillerie a traversé les époques avec agilité et adaptabilité, évoluant à travers diverses appellations et réorganisations. En septembre 2016, elle intègre le commandement des musiques de l’armée de Terre et prend son appellation actuelle, la musique de l'Artillerie.

Concert de la musique des Transmissions

Vendredi 21 juin

Commandement des musiques de l'armée de Terre

 

La musique des Transmissions participe à au concert « Classes de Défense » avec les collèges de Rennes et de Bain de Bretagne le 21 juin, à Rennes dans la salle Le Triangle.

 

 

 

 

Diffusion TV « Le bataillon du Pacifique »

Dimanche 23 juin sur France 5, réalisé par Sandra Rude et produit par Médiatika

Avec le soutien du ministère des Armées, secrétariat général pour l’administration, direction de la mémoire, de la culture et des archives

 

Ce film documentaire dévoile l'histoire des volontaires originaires des colonies françaises du Pacifique, qui ont traversé l'océan pour rejoindre la France Libre. Plongez dans leur parcours héroïque et leur rôle crucial lors du débarquement de Provence en 1944. Une saga marquée par le courage et le dévouement !

 

L'armée des ombres : l'escape game

Mardi 25 juin

Musée de l'Ordre de la Libération

 

Vous êtes les membres d’un réseau de résistance qui a élu domicile au pied du dôme de l’Hôtel national des Invalides. Son nom : l’Armée des Ombres. Votre mission est de venir en aide à quatre résistants qui luttent en Europe et en Afrique. La réussite de leurs missions respectives est primordiale pour venir à bout de l’occupant et donner l’avantage aux forces alliées. À l’heure qu’il est, la Gestapo est déjà à vos trousses. Vous avez une heure pour entrer en contact avec eux et les aider.

 

En savoir plus

Diffusion TV « Suzanne Janin, femme de l’air, femme de l’ombre »

Dimanche 30 juin en simultané sur Canal 32, visages TV et Moselle TV, réalisé par Olivier Sarrazin et produit par REAL PRODUCTIONS

Avec le soutien du ministère des Armées, secrétariat général pour l’administration, direction de la mémoire, de la culture et des archives 

 

Oubliée dans les plis de l’histoire, la mémoire du capitaine Jannin reprend vie grâce à des archives cinématographiques et sonores inédites, qui nous éclairent sur l’engagement courageux de cette femme exceptionnelle.

 

Ça se poursuit...

Exposition « 70 ans de l'Aviation légère de l'Armée de Terre »

Jusqu’au 30 juin 2024

Service historique de la Défense, Lorient

 

Exposition « Champions sportifs décorés de la Croix de Guerre »

Jusqu’au 22 juin 2024

Service historique de la Défense, Vincennes


 

Exposition « Duels. L'art du combat »

Jusqu’au 18 août 2024

Musée de l'Armée – Invalides, Paris

 

En savoir plus

 

Podiums équestres, l'équitation militaire aux Jeux Olympiques

Jusqu’au 18 août 2024 à Fontainebleau et du 2 septembre au 11 novembre 2024 à Saumur

Délégation du patrimoine de l'armée de Terre

 

Exposition « Diên Biên Phu : Hommage aux combattants »

Jusqu’au 31 août 2024

Musée-mémorial des Parachutistes, Pau

 

En savoir plus
 

Exposition « Sport et Marine »

Jusqu’au 22 septembre 2024

Service historique de la Défense, division Sud-Est de Toulon

 

En savoir plus

 

Exposition « De la forêt à la mer, histoire du bois de marine »

Jusqu’au 27 septembre 2024

Service historique de la Défense à Rochefort

 

En savoir plus

 

Exposition « Qu’est-ce que l’uniforme ? Histoire, Définitions, Symboliques »

Jusqu’au 29 septembre 2024

Musée de l’Officier, Guer

 

En savoir plus

 

Exposition « Saint-Exupéry, fragments d’histoire »

Jusqu’au 29 septembre 2024

Musée de l’Air et de l’Espace, Aéroport Paris-Le Bourget

 

En savoir plus

 

Exposition « A stadio ad bellum »

Jusqu’au 29 septembre 2024

Musée du Train et des équipages militaires et musée du Matériel et de la maintenance

 

En savoir plus

 

Exposition « Virginie Hériot. Une navigatrice au sommet de l’Olympe »

Jusqu’au 30 septembre 2024

Musée national de la Marine, Port-Louis

 

En savoir plus

 

Exposition « Le sport dans l'armée de Terre »

Jusqu’au 31 octobre 2024

Musée des Transmissions, Cesson-Sévigné

 

En savoir plus

 

Exposition « Dragons - Légion, quand le mythe rencontre la légende »

Jusqu’au 30 janvier 2025

Musée de la Légion étrangère, Aubagne

 

Exposition virtuelle

Service historique de la Défense

 

En savoir plus

 

Exposition « Tigre à cœur ouvert »

Musée des Blindés, Saumur

 

En savoir plus

Expérience immersive « AURA INVALIDES »

Dôme des Invalides, Paris

 

En savoir plus

 

Ce programme culturel est une liste non exhaustive des événements culturels des musées, directions et services du ministère des Armées.

 

Publié le 3 juin 2024.


]]>
Bilan de la 20ème édition de la Nuit européenne des musées dans les musées de la Défense https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3437&titre=bilan-de-la-20eme-edition-de-la-nuit-europeenne-des-musees-dans-les-musees-de-la-defense https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3437&titre=bilan-de-la-20eme-edition-de-la-nuit-europeenne-des-musees-dans-les-musees-de-la-defense Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 Rendez-vous culturel et succès populaire depuis 2005, la Nuit européenne des musées permet de vivre gratuitement une expérience du musée inédite et ludique. Dès la tombée de la nuit et jusqu’à minuit, 3 400 musées partout en France et en Europe proposent une programmation spéciale pour faire découvrir ou redécouvrir leurs riches collections. Retour et bilan sur l’édition 2024 de la Nuit européenne des musées au sein des musées et services d’archives de la Défense.

 

Une programmation riche et variée

Pour l’occasion, les équipes des musées et service d’archives du ministère des Armées participant à l’évènement se sont mobilisées afin d’offrir au public une programmation culturelle aussi éclectique qu’originale. Les collections ont ainsi pu prendre vie au travers de visites guidées et théâtralisées, de spectacles d’art vivant ou encore d’activités pédagogiques et ludiques pour les petits, comme pour les plus grands. C’est en tout une cinquantaine d’événements qui ont été organisés par les musées de la Défense sur l’ensemble du territoire métropolitain.

Certains musées se sont pris au jeu de l’événement et ont proposé une visite à la lampe torche de leurs collections ; c’est notamment le cas du musée national de la Marine à Toulon, du musée du Génie ou encore du musée de l’Air et de l’Espace.

La Nuit européenne des musées permet de découvrir autrement les collections, mais aussi les espaces. Certains musées ont accueilli le samedi 18 mai des spectacles de danse ainsi que des concerts. Le musée national de la Marine à Brest, en collaboration avec le Conservatoire de Brest métropole, a ainsi permis à plusieurs formations musicales d’élèves de se produire au Château de Brest. Le musée du Génie, quant à lui, a proposé un concert du quintette de la Fanfare du 6ème Régiment du Génie en début de soirée.

L’édition 2024 a été particulièrement marquée par l’organisation d’événements en lien avec l’actualité mémorielle. Le musée des Troupes de marine de Fréjus proposait notamment au public de découvrir sa nouvelle exposition temporaire « Provence 1944 : L’autre débarquement », programmée dans le cadre des célébrations du 80e anniversaire des débarquements, de la Libération et de la Victoire. L’année olympique a également été célébrée au travers de compétitions de break dance organisées au musée de l’Armée ainsi que par des visites de l’exposition « Les champions sportifs décorés de la Croix de guerre » au Service historique de la Défense de Vincennes.

Des initiatives innovantes ont également vu le jour, à l’image d’une expérience de réalité virtuelle proposée au public du musée des Transmissions qui a eu l’occasion de faire un voyage dans le temps, intégrant le monde des transmissions au cœur de la Seconde Guerre mondiale.

 

De bons résultats de fréquentation qui se maintiennent

La fréquentation globale de l'édition 2024 représente 21 116 visiteurs à l'échelle du territoire métropolitain ; un résultat similaire à la fréquentation de l’édition 2023 qui comptait quant à elle 21 300 visiteurs. Les musées conservent ainsi leurs très bons résultats de fréquentation qui étaient inégalés depuis 2015. Il s’agit d’une hausse significative à la vue des résultats de l'année 2021 (+ 76 %) et 2022 (+ 48 %).

Les trois grands établissements du ministère des Armées cumulent à eux seuls 16 890 visiteurs : 10 698 visiteurs pour le musée de l'Armée, 4 272 visiteurs pour l'ensemble des antennes du musée national de la Marine et 1 920 visiteurs pour le musée de l'Air et de l'Espace.

Certains musées enregistrent des hausses de fréquentation records. À titre d'illustration, le musée de l’Artillerie enregistre une hausse de 467 % lors de la Nuit européenne des musées 2024 par rapport à l'édition 2023. Cette hausse est de l'ordre de 120 % pour le musée-mémorial des Parachutistes et de 82 % pour le musée de l'Air et de l'Espace.

 

L’opération « La classe, l’œuvre ! »

Cette année encore et ce depuis 2013, dans le cadre de l’opération « La classe, l’œuvre ! », les élèves ont eu l’opportunité de présenter leurs créations autour d'une œuvre ou d'un objet conservé dans les collections des musées participant à l’opération. Mené en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, ce dispositif permet aux élèves de devenir, le temps d’une nuit, des médiateurs culturels et de partager le travail artistique et culturel mené tout au long de l’année avec leurs enseignants.

Cette année, le musée de l’Armée a reconduit sa participation à ce projet en accompagnant trois classes scolaires dans la rédaction d’une vingtaine de cartels destinés aux jeunes publics. Ces cartels ont été présentés par les élèves lors de la Nuit européenne des musées dans les collections consacrées aux deux guerres mondiales. Le musée national de la Marine à Brest à lui aussi présenté les créations de deux établissements scolaires ; des créations liées à la thématique des vaisseaux et des sous-marins au cours de la même soirée.

 

Les musées du ministère des Armées vous donnent rendez-vous l’année prochaine pour la 21ème édition de la Nuit européenne des musées !

Retrouvez l’infographie bilan de la fréquentation des musées de la Défense à la Nuit européenne des musées 2024 à télécharger.

 

À découvrir aussi

Programme 2024 de la Nuit européenne des musées au sein des musées de la Défense

Agenda culturel – Mai 2024

 

Publié le 31 mai 2024.

]]>
Escapade Culturelle en Bretagne #Épisode 3 https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3424&titre=escapade-culturelle-en-bretagne-episode-3 https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3424&titre=escapade-culturelle-en-bretagne-episode-3 Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 Ce troisième épisode des escapades culturelles vous emmène à la découverte des établissements culturels du ministère des Armées en Bretagne. Reconnue pour son littoral, la région Bretagne est également composée des divers sites culturels du ministère des Armées. Sur la côte littorale, découvrez le musée national de la Marine, à Brest et à Port-Louis, ainsi que le Service historique de la Défense à Brest et à Lorient. Continuez votre route à l’intérieur des terres, pour découvrir le musée de l’Officier à Guer et le musée des Transmissions à Cesson-Sévigné.


Découvrez la richesse culturelle du ministère des Armées en Bretagne à travers ses divers établissements emblématiques. Visitez le musée national de la Marine à Brest, situé dans un château-fort de dix-sept siècles, et à Port-Louis, dans une citadelle historique. Par la suite aventurez-vous à Guer pour visiter le musée de l’Officier, le plus ancien musée de l’armée de Terre, qui retrace l'histoire des officiers français. À Cesson-Sévigné, le musée des Transmissions offre un voyage interactif dans l'histoire des technologies de communication. Enfin, plongez dans les archives du Service historique de la Défense à Brest et à Lorient pour découvrir des documents uniques sur l'histoire maritime et militaire de la région. La Bretagne, avec ses paysages magnifiques et ses institutions culturelles, vous promet une escapade enrichissante et mémorable !

 

Musée national de la Marine, Brest

Le musée national de la Marine est abrité dans un imposant château-fort de dix-sept siècles d’histoire. La visite associe intérieur et extérieur, permettant d’apprécier la richesse des collections et les panoramas sur la rade, les ports, le fleuve et la ville. Le parcours évoque la construction navale, le bagne de Brest, l’apogée du port pendant la guerre d’indépendance américaine, les chefs-d’œuvre de la décoration navale, l’Académie de marine et l’expédition Lapérouse, les navires emblématiques de l’après-guerre, les sous-marins et la course au large.

 

Informations pratiques

Le musée est ouvert tous les jours d’avril à septembre de 10h00 à 18h30 (dernier accès à 17h30). Puis d’octobre à mars il est ouvert de 13h30 à 18h30 tous les jours sauf le mardi (hors vacances scolaires). Le musée ferme s’est porte annuellement du 8 janvier au 8 février 2024.

 

Prochainement

À partir du 5 juillet 2024, retrouvez « Jeux sur l’eau, en quête de victoires », une exposition mettant en lumière les jeux olympiques et paralympiques 2024 et cinq disciplines majeurs porteuses de nombreuses médailles : voiles, aviron, motonautisme, canoë-kayak, surf.

 

En savoir plus

 

Musée national de la Marine, Port-Louis

Située sur un escarpement rocheux et offrant un panorama exceptionnel sur l’Île de Groix, la citadelle de Port-Louis est riche de 400 ans d’histoire. Edifiée puis rapidement détruite pendant les guerres de Religion, elle est reconstruite sous l’impulsion de Louis XIII, conscient de l’intérêt stratégique de la rade.

Affectée à la surveillance du chenal, la citadelle connaît au fil des siècles maintes transformations, les dernières datant de la dernière guerre, comme en témoigne le blockhaus recoupant le rempart.

C’est dans cet écrin exceptionnel que le musée national de la Marine déploie ses collections consacrées au sauvetage en mer et à la navigation sur l’ancienne route des Indes. Maquettes, tableaux, objets d’art et instruments de navigation jalonnent un parcours enrichi de nombreuses vidéos.

 

En ce moment, retrouvez l’exposition « Virginie Hériot. Une navigatrice au sommet de l’olympe » disponible jusqu’au 30 septembre 2024. Cette exposition met en lumière la première navigatrice médaillée olympique aux JO de 1928 à Amsterdam. En trente-deux ans de navigation, Virginie Hériot aura parcouru 143 232 milles nautiques à bord de ses navires de croisière, soit l’équivalent de six fois et demi le tour de la Terre.


Informations pratiques

Le musée est ouvert tous les jours sauf le mardi. En septembre, les horaires sont de 10h00 à 18h00. D'octobre à avril, il est accessible de 13h30 à 18h00. De mai à juin, le musée est ouvert tous les jours de 10h00 à 18h00. En juillet et août, les portes du musée s'ouvrent à 10h00 et la fermeture est à 19h00.

 

En savoir plus

 

Musée de l’Officier, Guer

Inauguré le 24 juillet 1912 par le président de la République Armand Fallières, le musée de l’Officier – initialement appelé musée du Souvenir – est reconnu comme le plus ancien musée de l’armée de Terre. On doit sa création à monsieur Edmond Henry, archiviste-documentaliste de l’École spéciale militaire, et à l’abbé Lanusse, aumônier militaire de l’École de 1871 à 1905.

 

Aujourd’hui, le visiteur est invité à parcourir un espace mémoriel au rez-de-chaussée qui rappelle le sacrifice des officiers de toutes origines tombés au champ d’honneur, avant de découvrir, à l’étage, les riches collections du musée. Présentées de façon chronologique, elles illustrent la lente maturation qui a conduit à la création d’écoles dédiées à la formation des officiers en France dès le XVIIIème siècle, et met en exergue les grands personnages militaires et les figures de légende qu’elles ont formés.

 

Le musée de l’Officier séduira l’amateur d’art et d’histoire, le passionné de la culture militaire, tout comme le visiteur de passage désireux de ressentir « l’esprit de l’Académie militaire de Saint-Cyr Coëtquidan » et de mieux comprendre les valeurs qui fédèrent le monde militaire.

 

Informations pratiques

Le musée est ouvert du mardi au vendredi de 10h00 à 12h00 et de 13h30 à 17h30. Le samedi et le dimanche, les horaires d'ouverture sont de 14h00 à 18h00. Pendant les vacances scolaires, le musée étend ses horaires d'ouverture le week-end, de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00.

 

Prochainement

À partir du 3 juin 2024 retrouvez l’exposition « 1944, ces officiers qui ont libéré la France ». À l’occasion des 80 ans de la Libération, sept nouvelles figures d'officiers se mêlent aux collections permanentes du musée pour vous proposer un nouveau parcours.

 

En savoir plus

 

Musée des Transmissions, Cesson-Sévigné

Accolé à l’école des Transmissions, maison mère de tous les transmetteurs, le musée des Transmissions a ouvert ses portes au public le 12 janvier 2005. Il s’adresse aux civils comme aux militaires de toutes origines et accueille l’ensemble des stagiaires en formation de cursus de 1er niveau à l’école, mais aussi régulièrement des unités de transmissions, notamment les jeunes engagés volontaires en formation générale initiale.

 

Il est l’héritier de différents lieux de mémoire et de tradition, du musée du 8e régiment de Transmissions au Mont-Valérien, de la salle d’honneur de l’école d’application des transmissions de Montargis (EAT) et des collections de la direction centrale des télécommunications et de l’informatique (DCTEI). Il est aujourd’hui un espace unique regroupant les matériels, la documentation et l’expertise sur l’histoire des tech­nologies de l’information et des communications, qu’elles soient civiles ou militaires.

 

Il est conçu comme un véritable centre pédagogique de diffusion, de réflexion et de culture, moderne et vivant, auquel s’ajoutent la dimension historique, la partie traditions et le volet mémoire propres à l’arme des transmissions. Une présentation pédagogique, animée par de nombreuses maquettes, rend le musée attrayant pour tous, enfants comme visiteurs sans connaissance du monde militaire et avides de la découverte des technologies qui rythment notre quotidien.

 

En plus de l’exposition permanente répartie sur 2 étages, des expositions temporaires y sont régulièrement organisées.

 

Le musée des Transmissions, c’est aussi son annexe du Mont-Valérien à Suresnes, qui expose une riche collection de matériels remontant au début du XXe siècle ainsi que le musée de la Colombophilie qui retrace la vie et l’utilisation du pigeon par l’homme et celle du pigeon voyageur au sein des armées.

 

Informations pratiques

Le musée des Transmissions est ouvert du mardi au vendredi de 10h à 18h00, du samedi et dimanche de 14h à 18h00.

 

Prochainement

Dans le cadre des Journées européennes du patrimoine, les 21 et 22 septembre 2024, le musée des Transmissions proposera des jeux, des activités, des visites et des conférences au public.

Le musée des Transmissions organise, à l'occasion d'Halloween, une visite thématique le 31 octobre.

Pour les vacances de Noël, des visites guidées ainsi que des jeux seront proposés à destination du jeune public.

 

En savoir plus

 

Service historique de la Défense, Brest

Le Service historique de la Défense (SHD) implanté au Port de Commerce de Brest est chargé de la collecte, de la conservation, de la communication et de la valorisation des fonds d’archives de la Marine nationale. 

 

Informations pratiques

Le Service historique de la Défense à Brest est ouvert du mardi au jeudi de 8h30 à 17h00.

 

Prochainement

Une nouvelle exposition, intitulée « La Jeanne d'Arc : fille de Brest », se tiendra du 15 juin au 22 novembre 2024. Cette exposition commémore la première campagne de la Jeanne d'Arc (1964-2024) en retraçant la construction et la carrière de l'ex-porte-hélicoptères Jeanne d'Arc, ainsi que ses liens étroits avec Brest, sa ville natale.

 

Service historique de la Défense, Lorient

Le Service historique de la Défense (SHD) à Lorient (56) est l'un des centres du Service historique de la Défense dont la direction est à Vincennes (94). Sa mission est de collecter, classer, conserver et communiquer les archives de l'ensemble des armées (zone de Bretagne-sud). Ses locaux du quai des Indes abritent 4,5 km d'archives militaires (Arsenal, base des sous-marins, Fusiliers-Marins et Commandos, Lann-Bihoué, Travaux Maritimes) et civils (Compagnie des Indes, Inscription Maritime) ainsi qu'une bibliothèque de 32.000 ouvrages, essentiellement axée sur le fait maritime. Le SHD est ouvert à tous, près de 37 heures par semaine. L'inscription est gratuite.

 

Informations pratiques

Le Service historique de la Défense à Lorient est ouvert du lundi au jeudi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h00.

 

À découvrir aussi

Escapade culturelle #1 Pays-de-la-Loire

Escapade culturelle #2 Centre-Val de Loire

Jeux Olympiques et Paralympiques Paris

L’agenda culturel 2024

Les musicales

Les diffusions et replay de films documentaires historiques

Les dernières coéditions et publications d’ouvrages

 

Publié le 29 mai 2024.


]]>
Nouvelle exposition " Podiums équestres " https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3422&titre=nouvelle-exposition-podiums-equestres- https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3422&titre=nouvelle-exposition-podiums-equestres- Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 À l’occasion de l’année olympique Paris 2024, une exposition labélisée « Olympiade culturelle » sur le thème de l’équitation française aux Jeux olympiques est présentée pour la première fois au public. Deux grandes villes du monde de l’équitation, Fontainebleau et Saumur, accueillent successivement cet événement culturel, présentant exceptionnellement les collections consacrées au cheval militaire patiemment réunies par l’Ecole militaire d’équitation et des prêts concédés par de grands cavaliers français ou leurs familles.

 

Un parcours scénographique complet

Après une présentation de la naissance des épreuves équestres aux Jeux olympiques, les différentes disciplines seront abordées, mettant en valeur le palmarès français au cours des différentes olympiades. Le dressage, le saut d’obstacles et le concours d’équitation complet (CCE) seront ainsi à l’honneur ; le handisport, l’épreuve d’équitation du pentathlon et le polo, discipline olympique à cinq reprises, seront également évoqués.

 

Un éclairage particulier sera porté sur l’ensemble des hommes et des femmes qui contribuent à la légende olympique : les dynasties familiales de cavaliers français, les entraineurs, les vétérinaires, les Français dans l’organisation (Comité International Olympiques, juges). Cette exposition mettra ainsi en valeur la participation française dans l’histoire de l’équitation olympique moderne.

 

Deux lieux pour une exposition

L’exposition prendra place à la Charité royale de la ville de Fontainebleau du 1er juin au 10 août 2024. Puis du 2 septembre au 11 novembre 2024, l’exposition se tiendra au sein des Ecoles militaires de Saumur au musée de la Cavalerie.

 

Un prolongement de l’exposition

À l’occasion du Festival de l’histoire de l’art, des reprises de dressage et des démonstrations de saut d’obstacles par les cavaliers de l’École militaire d’équitation de Fontainebleau sont proposées aux visiteurs dans ce lieu exceptionnel. Elles serviront de point de départ à une médiation libre des élèves de l’École du Louvre autour de l’histoire du lieu, mais aussi de la pratique équestre, entre art et sport. Également, autour d’un atelier de restauration des matériels d’équitation en cuir, des élèves restaurateurs et des élèves conservateurs de l’Institut national du patrimoine (Inp) proposeront des démonstrations de restauration d’objets issus du patrimoine de l’École militaire d’équitation.

 

En savoir plus

 

Une exposition virtuelle

À l'occasion du chantier-école de traitement des collections du musée du cheval militaire de Fontainebleau, mené par les élèves-restaurateurs de l'Institut national du patrimoine en lien avec l'actualité des JO, une exposition en ligne présentant cette prestation sera diffusée auprès des centres équestres et du grand public sur le portail Art et patrimoine Terre. Cette exposition virtuelle intitulée « Conserver et restaurer le patrimoine équestre de l’armée de Terre » est organisée par la Délégation au patrimoine de l'armée de Terre en lien avec le Conservatoire du cheval militaire, l'Ecole militaire d'équitation, l’Institut national du patrimoine et le Festival d'histoire de l'art de Fontainebleau.

 

Un projet de nouveau musée de l’armée de Terre

Ces œuvres bientôt exposées au public sont une avant-première d’une partie du futur musée du cheval militaire projeté au sein du cadre magnifique du manège de Sénarmont à Fontainebleau. Plus de 5000 objets actuellement conservés dans plusieurs salles d’exposition de l’Ecole militaire d’équitation sont en attente de la création du musée retraçant l’histoire du cheval militaire et à travers lui l’équitation moderne.

 

Pour aller plus loin, consulter l’article sur Le Monde.

 

À découvrir aussi

Expositions dans les musées de l’armée de Terre

L'agenda culturel 2024

Les musicales

Les diffusions et replay de films documentaires historiques

Les dernières coéditions et publications d'ouvrages

 

Informations pratiques

Exposition « Podiums équestres »

Du 1er juin au 10 août 2024

Fontainebleau

Médiathèque, 15 rue royale

Du 2 septembre au 11 novembre

Saumur

Musée de la Cavalerie, Place Charles de Foucauld

 

Exposition labellisée « Olympiade culturelle » organisée par l’École militaire d’équitation de Fontainebleau, le musée de la Cavalerie de Saumur, la Délégation au patrimoine de l’armée de Terre, l’Institut français du cheval et de l’équitation, ainsi que les Villes de Fontainebleau et de Saumur. Médiation en partenariat avec l’École du Louvre.


Publié le 30 mai 2024.

]]>
Exposition-dossier " Saint-Exupéry, fragments d'histoire " au musée de l'Air et de l'Espace https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3395&titre=exposition-dossier-saint-exupery-fragments-d-histoire-au-musee-de-l-air-et-de-l-espace https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3395&titre=exposition-dossier-saint-exupery-fragments-d-histoire-au-musee-de-l-air-et-de-l-espace Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 À l'occasion de la commémoration des 80 ans de la Libération et de la disparition en mer Méditerranée du commandant Antoine de Saint-Exupéry le 31 juillet 1944, le musée de l'Air et de l'Espace dédie une exposition-dossier consacrée au pilote et écrivain célèbre. Les visiteurs de tous les âges sont invités à découvrir la diversité du parcours de pilote d'Antoine de Saint-Exupéry, l'impact de ses expériences aéronautiques dans son œuvre littéraire, les intersections de l'histoire de l'aviateur-écrivain avec celle de la Seconde Guerre mondiale, et les sciences mobilisées au XXIe siècle pour l'étude, la conservation et la transmission aux générations futures des traces matérielles de son histoire.


La première grande partie de l’exposition est consacrée à la double vocation de pilote et d'écrivain d'Antoine de Saint-Exupéry, et à l'influence de ses expériences diversifiées de pilote sur son œuvre littéraire.

Les visiteurs découvrent son début de carrière dans l'Aéropostale ayant inspiré toute la première partie de son œuvre dans les années 1920 et 1930, puis la tentative de raid Paris-Saïgon soldée par une marche pour la survie dans le désert qui marqua profondément la manière dont Saint-Exupéry décrivit le désert par la suite dans ses œuvres telles que Terre des Hommes. Ensuite, est abordée la période militaire de la carrière de pilote durant la Seconde Guerre mondiale d’Antoine de Saint-Exupéry, au sein du Groupe de Reconnaissance II/33, durant la campagne de France de 1939-40 puis à nouveau dans la même unité en 1944, sous l’égide des Forces Aériennes Françaises Libres, jusqu’à sa disparition en Méditerranée le 31 juillet 1944.

 

La seconde partie présente l’histoire de la découverte, de l’identification et de l’étude des fragments du P-38, à bord duquel il a disparu lors de sa dernière mission dont l'épave se trouve au large de Marseille, confiés au musée de l’Air et de l’Espace par le Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (DRASSM).

Les principes communicables des travaux scientifiques d’analyse et de protection des pièces effectués par le musée avec le Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF) et l’Université de Lorraine sont présentés de manière pédagogique avec des fragments traités et du matériel d’analyse physico-chimique. Plusieurs fragments sont présentés au public, dont certaines pièces inédites : la jambe du train d'atterrissage, le turbocompresseur ainsi que le berceau du turbocompresseur qui avait permis l'identification de l'avion.

 

Un espace de projection dans l’exposition permet également la diffusion d’un documentaire en cours de création sur ces coulisses scientifiques.

 

En savoir plus

 

À découvrir aussi

80e anniversaire des débarquements, de la Libération et de la Victoire

L’agenda culturel 2024

Les musicales

Les diffusions et replay de films documentaires historiques

Les dernières coéditions et publications d’ouvrages

 

Informations pratiques

Exposition « Saint-Exupéry, fragments d’histoire »

Du 29 mai au 29 septembre 2024

Musée de l’Air et de l’Espace

Aéroport Paris-Le Bourget

 

Publié le 24 mai 2024.

]]>
Portrait de Agathe Couderc, lauréate du Prix d'histoire militaire 2023 de la catégorie thèse financé par le ministère des Armées #interview 1 https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3410&titre=portrait-de-agathe-couderc-laureate-du-prix-d-histoire-militaire-2023-de-la-categorie-these-finance-par-le-ministere-des-armees-interview-1 https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3410&titre=portrait-de-agathe-couderc-laureate-du-prix-d-histoire-militaire-2023-de-la-categorie-these-finance-par-le-ministere-des-armees-interview-1 Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 À l’occasion de la campagne pour le Prix d’histoire militaire 2024, le ministère des Armées a rencontré Madame Agathe Couderc, lauréate du Prix d’histoire militaire de l’édition 2023 pour sa thèse intitulée « Sous le sceau du secret. Les coopérations internationales des Chiffres britannique et français, militaires et navals pendant la Première Guerre mondiale » sous la direction de Monsieur Olivier Forcade à Sorbonne Université.

 

1.Pouvez-vous présenter votre parcours académique ?

J’ai commencé mes études supérieures en classe préparatoire littéraire au lycée Fénelon (Paris 6e), en m’y spécialisant en histoire-géographie. Après trois ans en classe préparatoire prépa, j’ai validé une licence d’histoire et une licence de géographie, et je me suis orientée vers un master d’histoire transpériode, parcours recherche, à Paris-IV (Paris-Sorbonne), le master « Armées, Guerres et Sécurité dans les sociétés de l’Antiquité jusqu’à nos jours ». Je m'y suis spécialisée dans l’histoire militaire et plus particulièrement l’histoire du renseignement militaire, en réalisant un mémoire de recherche sous la direction du professeur Olivier Forcade. Par la suite, j’ai passé les concours de l’enseignement secondaire (Capes d’histoire-géographie et Agrégation d’histoire) et, après mon année de stage d’agrégation en 2017/2018 dans un lycée de Courbevoie, j’ai débuté un doctorat en histoire des relations internationales. Ma thèse a été financée par un contrat doctoral de l’École doctorale 188 (Histoire moderne et contemporaine) puis pour les derniers mois par un contrat d’ATER auprès de l’UFR d’Histoire de Sorbonne Université et du Laboratoire SIRICE (Sorbonne - Identités, relations internationales et civilisations de l’Europe, ou UMR 8138). Après quatre ans et quelques mois de travail, j'ai soutenu ma thèse en décembre 2022, et les retours des membres du jury ont été très enthousiastes. Depuis, je fais partie des rares chanceux qui ont réussi à décrocher un poste d’enseignante-chercheuse dans l’enseignement supérieur et la recherche, puisque j’ai été recrutée par le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) en tant que maîtresse de conférences en Renseignement (section 22 - Histoire moderne et contemporaine) à compter du 31 décembre 2023.

 

2.Comment avez-vous été amenée à choisir comme thématique de recherche le renseignement pendant la Première Guerre mondiale ? Le fait que cette thématique ait été jusqu’ici peu explorée et investiguée a-t-il renforcé votre intérêt ?

Mon intérêt pour le renseignement remonte à l’enfance, lorsque je dévorais des romans d’espionnage et que je parcourais les brocantes pour trouver un opus de la collection Langelot (série de la bibliothèque verte) que je n’avais pas encore lu. À la fin de la classe préparatoire, en me renseignant sur les directeurs de recherche du master de Paris-IV, et en découvrant les recherches du professeur Forcade, j’ai compris que l’objet de mes fascinations d’enfant pouvait être un objet de recherche sérieux. C’est donc pleine d'enthousiasme que je suis entrée en contact avec lui. Après avoir lu pendant l’été 2012 l’ouvrage pionnier du regretté David Kahn (The Codebreakers), je voulais faire l’histoire de la cryptologie en Europe, de 1914 à 1945, ce qui était absolument impossible à mener en une seule année. Sur les conseils avisés d'Olivier Forcade, j’ai finalement resserré le sujet, pour étudier un service assez peu exploré : celui du Chiffre (spécialisé dans les codes secrets) du ministère de la Guerre pendant la Première Guerre mondiale. Il y avait à l’époque un seul ouvrage à ce sujet, celui de Sophie de Lastours (La France gagne la guerre des codes secrets), et un certain nombre de questions restaient sans réponse, ce qui m’a effectivement motivée à creuser toujours plus. Après avoir clarifié le fonctionnement de ce service et les quelques coopérations cryptologiques tissées avec les alliés (mais de façon assez superficielle, avec le recul) en M1, je me suis intéressée plus particulièrement au Chiffre de la Marine à la même période en M2, qui n’avait jamais attiré l’attention des chercheurs en histoire. Le Centenaire de la Grande Guerre m’a permis de communiquer dès le master sur mes recherches, et l'insertion dans ce dynamisme historiographique alors que je débutais tout juste a été particulièrement grisant. Je n’avais pas conscience, en 2012-2014, de m’inscrire dans un champ de recherches (l’histoire du renseignement) qui se développait depuis une petite vingtaine d’années, mais j’étais toutefois consciente d’avancer parfois en terra incognita pour ce qui relevait de mes objets de recherche. Une fois en doctorat, c’était bien plus activement que je me suis insérée dans les études de renseignement, qui ne cessent de se structurer et de prendre de l'ampleur, comme mon poste au Cnam (le premier poste en "Renseignement" de France) le démontre d’ailleurs ! Le renseignement est un sujet qui a tendance à fasciner le grand public, avec cet attrait qu’ont les secrets et les éléments cachés : ce domaine, dont de larges pans sont encore à découvrir, est également tout à fait passionnant pour les chercheurs et chercheuses qui s’y intéressent.

 

3.Comment avez-vous mené vos recherches dans les archives ? Vous êtes-vous appuyée sur des fonds d’archives issus des services d’archives du ministère des Armées ? Votre focalisation sur les coopérations internationales des Chiffres britanniques et français et leur comparaison vous ont-t-elles amenée à vous tourner du côté des archives britanniques ?

Ma thèse (portant sur les services du Chiffre français et britanniques, militaires et navals, pendant la Première Guerre mondiale) avait deux axes principaux : un axe comparatif pour mettre en regard les structurations nationales de ces services et tâcher d’identifier un modèle-type de service ou un profil-type de recrue ; un axe plus transversal pour éclairer les coopérations internationales et les échanges de renseignements entre les membres de l’Entente cordiale et leurs autres alliés. Pour garantir une thèse équilibrée et sans biais en termes de points de vue, l'objectif était donc de mobiliser autant d’archives françaises que d’archives britanniques. À ce titre, en France, je suis allée consulter les archives du Service historique de la Défense à Vincennes, et les archives de l’Espace Ferrié-Musée des Transmissions à Rennes. Ce sont des fonds que je connaissais déjà depuis le master, mais que l’orientation internationale de ma thèse m’a amenée à fouiller de nouveau. Pour couvrir le pan britannique, je me suis effectivement rendue à Londres pour consulter les fonds de l’Amirauté et du War Office britanniques aux National Archives de Kew, ainsi que des fonds privés au National Army Museum. Réalisant ces recherches en temps de pandémie, j’ai également eu la possibilité d’obtenir des numérisations des cartons d’archives m’intéressant au Churchill Archives Center de Cambridge, qui avait des fonds privés précieux pour comprendre les profils recrutés par ces services. Enfin, et c’était assez improbable et inespéré, par l’intermédiaire d’un chercheur britannique avec qui je partageais des intérêts communs, j’ai également pu obtenir la communication de quelques scans de documents conservés dans les archives du GCHQ (Government Communications Headquarters, service de renseignement britannique spécialisé dans le SIGINT, ou le renseignement d’origine électromagnétique), qui est le descendant des services que j’étudiais !

 

4. À quels types d’obstacles avec-vous été confrontée pour mener vos recherches ?

Comme l’ensemble des doctorants et doctorantes qui préparaient leur thèse dans les années 2020-2021, j’ai été freinée par la pandémie de Covid-19, tant en termes d’accès aux archives et aux bibliothèques, qu’en termes de mobilité hors de France. Ainsi, alors que j’étais en pleine phase de recherches, j’ai dû retarder de plus d’un an mon second séjour à Londres, que j’ai pu réaliser à la toute fin de ma 3e année de doctorat. Naturellement, outre le climat anxiogène qui régnait à cette période, cette situation a produit quelques inquiétudes (notamment administratives) sur la possibilité d’achever ma thèse dans le délai que j’avais prévu et dans de bonnes conditions. Fort heureusement, Sorbonne Université a accepté de prolonger mon contrat doctoral d’une année supplémentaire, et j’ai pu terminer la thèse sereinement, sans devoir me lancer dans la course aux ATER (postes d’Assistant Temporaire d’Enseignement et de Recherche, CDD d’un an, servant souvent à financer la fin de la thèse mais étant bien plus prenant en termes de charge d'enseignement). Ceci est un exemple parmi tant d’autres de l’importance pour les jeunes chercheurs et chercheuses en sciences humaines et sociales d'obtenir un contrat doctoral, assorti ou non d’une charge d’enseignement, pour mener sa thèse en étant plus tranquille que s’il fallait travailler à côté.

Travaillant sur le renseignement et les enjeux de sécurité et de défense, j’ai également suivi avec attention les débats des dernières années relatifs à l’IGI 1300 (Instruction générale interministérielle n°1300, voir notamment à ce sujet la tribune sur le secret défense écrite par Olivier Forcade, Sébastien-Yves Laurent et Bertrand Warusfel et parue dans la revue Esprit en juin 2021). Ma documentation de thèse n’était certes pas menacée par la restriction d’accès aux archives classifiées, puisqu’elle avait en général plus de cent ans lorsque j’ai réalisé mon doctorat, mais ce sont des éléments qui influent sur les développements possibles de la recherche au sein des études de renseignement, et sur les pistes qu’on pourrait vouloir poursuivre.

 

5.Quels sont vos futurs projets en termes de recherches ? Quelles sont les opportunités ouvertes par l’obtention du Prix d’histoire militaire (qui vous a été remis en décembre 2023) ?

Recrutée en tant que maîtresse de conférences en Renseignement au Cnam depuis le 31 décembre 2023, ma prise de poste est pour l’heure intense et passionnante, si bien que le projet de publication de ma thèse a été mis en suspens depuis quelques mois. J'ai toutefois commencé à la relire avec un œil neuf : le recul depuis la soutenance me permet d’avoir un regard critique et constructif, en songeant à un tout autre public que le jury de spécialistes qui avait été réuni pour ma soutenance, à savoir le grand public. Le Prix d’histoire militaire est évidemment un argument attestant du sérieux du travail défendu, que je pourrais utiliser lorsqu’il s’agira d’entrer en contact avec les éditeurs d’histoire grand public, habitués à travailler avec le ministère des Armées, mais aussi lorsqu’il s’agira d’en faire la promotion en librairie ou dans les médias. C’est, et je le répète ici, un grand honneur de l’avoir obtenu. En parallèle, l’accompagnement proposé par la direction de la mémoire, de la culture et des archives (DMCA) du ministère des Armées en vue de la publication de ma thèse sera également précieux et c’est un de mes projets pour le printemps que de répondre favorablement à cette main tendue.

En parallèle, j’ai élargi mon champ de recherches au-delà de la Première Guerre mondiale, m’intéressant par exemple aux activités du renseignement français vis-à-vis des processus de réarmement naval avant 1914 (article à paraître dans la revue Stratégique, qui publiera les actes de la journée d’histoire navale où j’ai présenté ces travaux). L’environnement interdisciplinaire du Cnam et de l’équipe de recherche que j’ai intégrée, à savoir l’Équipe Sécurité Défense - Renseignement, Criminologie, Crises, Cybermenaces (ESDR3C), permet d’élaborer des objets d’étude qui dépassent mes seules compétences historiques. Cela rend dès lors possible une approche des mondes du renseignement bien plus actuelle que celle que j’ai produite avec ma thèse, notamment en transposant certains de mes objets d’études (à la fois l’instauration de principes garantissant le secret et les coopérations internationales entre services de renseignement) au début du XXIe siècle, pour en apprécier l'évolution.

 

Campagne 2024 du Prix d’histoire militaire

 

À découvrir

Les actualités de la recherche historique au ministère des Armées

 

Rattachée au secrétariat général pour l’administration du ministère des Armées, la direction de la mémoire, de la culture et des archives (DMCA) a pour mission d’entretenir le lien avec le monde la recherche historique et d’assurer sa cohérence au sein du ministère des Armées. Elle assure aussi le secrétariat du conseil scientifique de la recherche historique de la défense (CSRHD) qui attribue annuellement des aides à la recherche à l’attention de doctorants et le Prix d’histoire militaire (master 2 et doctorat).


Publié le 30 mai 2024.

]]>
Une exposition temporaire pour les 80 ans du débarquement de Provence à Fréjus https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3417&titre=une-exposition-temporaire-pour-les-80-ans-du-debarquement-de-provence-a-frejus https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3417&titre=une-exposition-temporaire-pour-les-80-ans-du-debarquement-de-provence-a-frejus Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 Découvrez l'exposition commémorative «Provence 1944 : L’autre débarquement » à l’occasion du 80e anniversaire du débarquement de Provence au musée des Troupes de Marine. Explorez cet événement majeur de la Seconde Guerre mondiale à travers une sélection d'objets, uniformes et souvenirs. Une expérience enrichissante pour tous, avec supports pédagogiques et mises en scène.


Une plongée dans l'histoire : L'exposition commémorative du 80e anniversaire du débarquement de Provence

Le musée des Troupes de Marine vous convie à une exploration captivante du débarquement de Provence, un événement majeur mais souvent méconnu de la Seconde Guerre mondiale. Sur près de 400 m², découvrez une sélection exceptionnelle d'objets, d'uniformes, de véhicules et de souvenirs, témoignant du courage et de l'engagement des hommes et des femmes qui ont participé à la libération de la Provence et de la France. Avec ses supports pédagogiques variés, cartes, maquettes, films et mises en scène, cette exposition promet une expérience enrichissante pour tous, des plus jeunes aux plus grands.

 

Une histoire vivante : musée des Troupes de Marine

Depuis son inauguration en octobre 1981, le musée des Troupes de Marine est un véritable conservatoire de collections riches et variées. À la croisée de la mémoire et de la commémoration, ce musée retrace l'histoire, les sciences et les techniques, les arts et les traditions militaires des Troupes de Marine. Avec ses 800 m² d'exposition, il présente les différentes spécialités, les théâtres d'engagement et les grandes figures militaires de cette unité. Chaque année, plus de 16 000 visiteurs franchissent ses portes pour découvrir environ 4 500 objets issus d'une collection impressionnante de 20 000 pièces.

 

Une invitation à l'hommage : exposition gratuite jusqu'au 8 décembre 2024

Ne manquez pas cette exposition historique, pédagogique et ludique, accessible gratuitement jusqu'au 8 décembre 2024, de 10h00 à 18h00, tous les jours sauf le lundi, au musée des Troupes de Marine à Fréjus. Réalisée grâce aux prêts d'autres musées et de collectionneurs privés, elle met en lumière « l'autre débarquement », celui de Provence, et rend hommage aux 250 000 hommes et femmes, en grande majorité français de tout l'empire, qui ont participé à l'opération « Dragoon » en août 1944. Une occasion unique d'explorer cette page méconnue de l'Histoire et d'être touché par l'émotion qui s'en dégage.

 

Reportage sur l’exposition

 

À découvrir aussi

L’agenda culturel 2024

Les musicales

Les diffusions et replay de films documentaires historiques

Les dernières coéditions et publications d’ouvrages


Informations pratiques

Exposition « L’autre débarquement »

Du 6 avril au 8 décembre 2024

Musée des Troupes de Marine

83608 Fréjus cedex

 

Publié le 21 mai 2024.

]]>
Nouvelle exposition au musée national de Marine à Port Louis https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3387&titre=nouvelle-exposition-au-musee-national-de-marine-a-port-louis https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3387&titre=nouvelle-exposition-au-musee-national-de-marine-a-port-louis Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 Le musée national de la Marine à Port-Louis ouvre la saison printanière avec une nouvelle exposition consacrée à « Virginie Hériot. Une navigatrice au sommet de l’olympe ». Cette année olympique permet de mettre en lumière la première navigatrice médaillée olympique aux JO de 1928 à Amsterdam. En trente-deux ans de navigation, Virginie Hériot aura parcouru 143 232 milles nautiques à bord de ses navires de croisière, soit l’équivalent de six fois et demi le tour de la Terre.

 

L’exposition présente dans un premier temps le contexte familial de Virginie Hériot et les origines de sa passion pour la navigation et la compétition.

Issue d’une riche famille de philanthropes, elle hérite à neuf ans d’une partie de la fortune familiale au décès de son père en 1899. Dès l’âge de dix ans et au cours de son adolescence, sa vocation maritime s’affirme lors des longs mois passés sur les luxueux navires appartenant à sa mère, qu’elle accompagne dans de nombreuses croisières en Méditerranée et en Europe du Nord.

 

En 1910, son mariage avec le vicomte France Haincque de Saint-Senoch, père de son unique fils, lui ouvre les portes de l’aristocratie et les cercles de la noblesse. C’est aussi lui qui l’initie aux techniques de la régate sur leur yacht de course. Après son divorce en 1921, Virginie Hériot décide de consacrer son existence à la mer et à la navigation à voile. Vivant le plus souvent à bord de ses yachts, elle finance la construction de treize voiliers de compétition et participe en moyenne à cent régates par an ! Cet acharnement lui vaut d’occuper une place singulière dans le monde du yachting dominé par les hommes.


Le parcours continue avec un focus sur deux exploits déterminants dans la carrière de Virginie Hériot : la médaille d’or aux JO et la victoire de la Coupe de France.

Après une tentative vaine de qualification aux JO de Paris 1924, l’équipage constitué de Virginie Hériot, trois Bretons et deux Normands est sélectionné avec un 8 mètres, Aile VI, pour les JO d’Amsterdam 1928. Les épreuves olympiques se déroulent durant la semaine du 2 au 9 août, sur le plan d’eau peu profond de Zuiderzee, au nord de la Hollande. Le parcours consiste en un triangle de 12 milles pour trois à quatre heures de course. Malgré des conditions éprouvantes, Aile VI remporte deux régates sur six et totalise suffisamment de points pour participer à la finale. Le 9 août, après sept jours de compétition acharnée, la France gagne enfin la médaille d’or, 46 secondes devant la Suède et 1 minute 41 secondes devant les Pays-Bas.

 

Le parcours se termine sur l’empreinte laissée par Virginie Hériot dans le monde de la voile.

Son décès à 42 ans lors d’une régate suscite de nombreux hommages et télégrammes de condoléances des quatre coins de l’Europe. La foule présente en masse lors de la cérémonie d’hommage qui lui est rendue témoigne de l’immense popularité de la navigatrice.

 

Aujourd’hui, le nom de celle qui était élue membre d’honneur de plus de soixante yacht-clubs à travers l’Europe, reste associé aux succès éclatants des Jeux Olympiques et de la Coupe de France. Plusieurs régates portent toujours son nom, dont la Classique Virginie Hériot, organisée au Havre.

 

Environ 80 objets et fac-similés, pour beaucoup inédits, illustrent le propos : photographies, peintures, médailles, modèles de navires etc., accompagnés de programmes audiovisuels. Un catalogue coédité par le musée national de la Marine avec les éditions Locus-Solus complète cette exposition.

 

L’exposition a été réalisée en collaboration avec le Yacht Club de France, l’École navale et la Société des régates du Havre.

 

En savoir plus

 

À découvrir aussi

Jeux Olympiques et Paralympiques Paris

L’agenda culturel 2024

Les musicales

Les diffusions et replay de films documentaires historiques

Les dernières coéditions et publications d’ouvrages

 

Informations pratiques

Exposition « Virginie Hériot. Une navigatrice au sommet de l’olympe »

Du 18 mai au 30 septembre 2024

Musée national de la Marine, site de Port-Louis

Citadelle de Port-Louis - 56290 Port-Louis

 

Publié le 16 mai 2024.


]]>
À la découverte des expositions dans les musées de l'armée de Terre https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3407&titre=a-la-decouverte-des-expositions-dans-les-musees-de-l-armee-de-terre https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3407&titre=a-la-decouverte-des-expositions-dans-les-musees-de-l-armee-de-terre Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 Les musées de l'armée de Terre sont des témoins vivants de l'histoire, et leurs expositions temporaires offrent un aperçu inestimable des événements et des acteurs qui ont façonné le passé. De la Provence à la région Bretagne, ces institutions culturelles présentent une diversité d'expositions qui mettent en lumière des aspects souvent méconnus de l'histoire militaire, offrant ainsi aux visiteurs une expérience enrichissante et immersive.

 

Musée de l'Artillerie - Draguignan

" L'Artillerie au combat ! Campagne d'Italie, Débarquement de Provence, libération de la France et guerre d'Indochine " - À partir du 15 juin 2024

Dans le cadre des commémorations du 80e anniversaire du Débarquement de Provence, le musée de l'Artillerie présente une exposition temporaire explorant le rôle crucial des artilleurs au combat. À travers une sélection d'objets, d'uniformes, d'armes et de photographies, cette exposition offre un aperçu des campagnes militaires, de l'Italie à la libération de la France, en passant par la guerre d'Indochine. Une exploration immersive qui s'adresse à tous les publics, et qui se déroulera jusqu'à l'été 2025.

Un événement labellisé "Routes varoises de la liberté" par le département du Var et par le groupement d'intérêt public Mission Libération "80e anniversaire du Débarquement de Provence".

En savoir plus

 

Musée des Blindés - Saumur

Exposition évolutive " Tigre à coeur ouvert "

Engagé dans une campagne de restauration ambitieuse, le musée des Blindés propose une exposition unique, offrant aux visiteurs un aperçu du processus de restauration d'un Tigre I. À travers des présentations dynamiques des pièces en cours de traitement, les spectateurs peuvent suivre l'évolution de cette restauration historique fascinante, offrant un aperçu rare de l'intérieur de ce célèbre char de combat.

" Concours International de Maquettes de Saumur  " - Du 18 au 19 mai 2024

Le Concours International de Maquettes 2024 maintient son format habituel avec un thème historique, une compétition exigeante et une exposition regroupent plus de 500 maquettes, ainsi que des stands de vente, des démonstrations dynamiques de chars et des visites guidées des réserves du musée. Outre les compétitions et les expositions, cette nouvelle édition de l'événement propose des ateliers d'initiation pour les enfants à partir de 8 ans. Le peintre Kristof Pulinckx partagera avec le public ses techniques de peinture et ses secrets de fabrications.

" 80 ans du débarquement Normandie " - Du 1er au 10 juin 2024

A l'occasion 80e anniversaire du débarquement en Normandie, le musée des Blindés participe à deux événements majeurs. Il vous donne rendez-vous du 1er au 5 juin 2024 à l'Overlord Museum et du 6 au 9 juin 2024 au Normandy Victory Museum pour assister à des expositions et démonstrations dynamiques de 4 blindés allemands ayant participé aux combats en 1944 en Normandie (Tigre II ; Panther ; Panzer IV ; Panzer II Luchs).

En savoir plus

 

Musées des écoles militaires de Bourges

Musée du Train et des équipages

Exposition " A stadio ad bellum – Du stade à la guerre " - Jusqu'au 29 septembre 2024

Le musée du Train et des équipages invite les visiteurs à explorer le lien entre le sport et la guerre à travers une exposition originale. Des photos historiques, des équipements sportifs et des objets emblématiques retracent l'histoire fascinante de l'engagement sportif dans le contexte militaire, offrant un aperçu unique de cette dimension souvent méconnue de la vie des soldats.

En savoir plus

 

Musée du Matériel et de la Maintenance

Au cours du mois de juin, le musée du Matériel et de la Maintenance présente une exposition retraçant le parcours du général Moinard, à l'occasion de la journée du Matériel.

En savoir plus

 

Musée du Génie - Angers

Exposition " L'Odyssée des Mines " - Du 14 juin 2024 au 30 avril 2025

Le musée du Génie, situé à Angers, vous invite à découvrir une exposition captivante sur l'histoire des mines au sein des forces du génie militaire. À travers des artefacts, plongez dans l'univers méconnu de la guerre souterraine.

En savoir plus

 

Musée de la Légion étrangère -Aubagne

Exposition " Dragon Légion. Quand le mythe rencontre la légende " - Jusqu'au 30 janvier 2025

L'exposition met en lumière la manière dont les légionnaires, au fil de leurs déploiements à travers le monde, se sont imprégnés de cette figure emblématique, évoquant cette ombre ambivalente sur leurs missions. Par sa nature hybride, le dragon, animal chthonien, peuplant les profondeurs terrestres, les airs et les eaux, devient un référent naturel pour les combattants des régiments de la Légion, quelle que soit leur spécialité du 2e régiment Étranger parachutiste de Calvi aux plongeurs du 1er régiment de Génie.

En savoir plus

 

Musée de l'Officier - Guer

Exposition " 1944, ces officiers qui ont libéré la France " - À partir du 3 juin 2024

À l'occasion des 80 ans de la Libération, sept nouvelles figures d'officiers se mêlent aux collections permanentes du musée pour vous proposer un nouveau parcours.

En savoir plus

 

Musée du sous-officier - Saint-Maixent-l'Ecole

Réouverture le 1er juin 2024 à 14h00

Après deux ans de fermeture pour des travaux d'extension et de modernisation, le musée rouvre ses portes dans un écrin métamorphosé. À l'occasion de cette réouverture partez à la découverte du sous-officier dans l'histoire de France. A l'occasion de ce week-end de portes ouvertes, la famme olympique partira de l'Ecole nationale des sous-officiers d'active le 2 juin 2024.

En savoir plus

 

Musée des Transmissions - Cesson-Sévigné

Exposition " Sport et armée de Terre, évolution et reconstruction ! " - Jusqu'en novembre 2024

À travers cette exposition, le public pourra comprendre l'importance du sport dans l'armée, au travers de trois pôles : " préparer le soldat " qui retrace l'histoire sportive de l'armée de Terre, de ses premiers balbutiements au XIXème siècle à la préparation opérationnelle du soldat aujourd'hui ; " surmonter la blessure " pour comprendre la prise de conscience de l'importance du sport, dans le processus de reconstruction du soldat blessé ; " porter haut les couleurs " afin de connaître le rayonnement du sport militaire sur la scène nationale et internationale.

Des objets à l'importance patrimoniale saisissante seront réunis à cette occasion comme un tricycle et un ballon de rééducation de la Grande Guerre, un panorama des survêtements militaires du XXe siècle, des images et vidéos d'archives d'entraînements, de rééducation et de matchs militaires ou encore des interviews inédites et des trophées d'athlètes militaires internationaux, qui, pour certains, participeront aux Jeux Olympiques et Paralympiques 2024. Un magazine de l'exposition sera disponible gratuitement et dans lequel, seront lisibles des articles de spécialistes sur des sujets annexes de l'exposition, des biographies de sportifs et sportives mobilisées pendant les guerres ainsi que des anecdotes historiques sur le sport et l'armée.

En savoir plus

 

Musée des Troupes de montagne - Grenoble

Exposition " L'Artillerie de montagne " - Jusuq'au 31 décembre 2024

Il y a un siècle, le 1er janvier 1924, le 93e régiment d'Artillerie de montagne (93e RAM) est formé à Grenoble. Digne héritier du 1er régiment d'Artillerie de montagne (1er RAM), il est aujourd'hui le dernier régiment d'artillerie de montagne de l'armée de Terre française.

" Pas un pas sans appui " : au sein des jeunes Troupes alpines du début du XXe siècle comme au sein de la 27e brigade d'Infanterie de montagne (27BIM) en ce XXIe siècle, le régiment " de Roc et de Feu " demeure au fil des décennies la composante d'appui indispensable aux Troupes de montagne.

En cette année anniversaire, le Musée des Troupes de montagne vous propose de partir à la rencontre de ces artilleurs des sommets à travers une rétrospective historique et thématique sur l'artillerie de montagne et en montagne, dans les Alpes et bien au-delà.

En savoir plus

 

Musée de l'Alat et de l'hélicoptère - Dax

Exposition hors les murs. "Les ailes de l’armée de Terre s’exposent au musée" - Du 30 avril au 29 septembre 2024 au musée de l'Air et de l'Espace

Le 22 novembre 1954, le ministère de la Guerre décidait que l’armée de Terre disposait enfin de son aviation légère, sous l’appellation « d’aviation légère de l’armée de Terre » (ALAT). 2024 est donc une année singulière pour l’ALAT qui célèbre ses 70 ans de services. En 70 ans d’existence, l’aviation légère de l’armée de Terre a écrit certaines des plus belles pages de l’aéronautique militaire. Des avions d’observation survolant les rizières du Tonkin, aux hélicoptères de nouvelles générations déployés dans la bande sahélo-saharienne, elle n’a jamais cessé d’occuper la place qui lui avaient été accordée : affranchir les forces terrestres des obstacles et des distances, leur accordant ainsi l’initiative et la surprise. Deux conditions du succès.

 

Organisez une visite nocturne des musées de l'armée de Terre à l'occasion de l'édition 2024 de la Nuit européenne des musées.

 

À découvrir aussi

Parcourir la carte géolocalisée des musées

Suivez l'actualité culturelle des musées du ministère

L'agenda culturel 2024

Les musicales

Les diffusions et replay de films documentaires historiques

Les dernières coéditions et publications d'ouvrages

 

Publié le 13 mai 2024.


]]>
Lancement du Prix d'histoire militaire 2024 https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3361&titre=lancement-du-prix-d-histoire-militaire-2024 https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3361&titre=lancement-du-prix-d-histoire-militaire-2024 Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 Le ministère des Armées lance l’appel à candidatures pour l’édition 2024 du Prix d’histoire militaire. Étroitement lié au monde de la recherche historique, le ministère des Armées porte une attention toute particulière à valoriser et à encourager les travaux universitaires dédiés à l’histoire militaire et à la Défense. C’est dans ce cadre qu’il attribue, depuis 1997, le Prix d’histoire militaire à une thèse de doctorat et à un mémoire de master de deuxième année.

 

Le Prix d’histoire militaire comporte deux catégories

-          La catégorie « thèse de doctorat » ;

-          La catégorie « master de 2e année ».

 

Sont éligibles les mémoires de master 2e année soutenus lors de l’année universitaire 2022-2023 et les thèses de doctorat soutenues au cours de l’année civile 2023.

Seuls les mémoires de master 2e année ayant obtenu la mention "très bien" et les thèses de doctorat accompagnées impérativement d’une lettre de recommandation de leur(s)directeur(s) peuvent postuler au prix.

 

Les candidats étrangers et/ou titulaires d'un doctorat d'une université étrangère peuvent également présenter leurs candidatures. Les travaux sont obligatoirement rédigés en français.

Les dossiers de candidature sont soumis à l’évaluation du conseil scientifique de la recherche historique de la défense (CSRHD) qui décide de l’attribution des prix.

 

La date de clôture des candidatures est fixée au vendredi 28 juin 2024 (23h59)

 

En 2023, le prix a été attribué à madame Agathe Courderc pour sa thèse intitulée « Sous le sceau du secret. Les coopérations internationales des Chiffres britannique et français, militaires et navals pendant la Première Guerre mondiale » soutenue à Sorbonne-Université sous la direction du professeur Olivier Forcade.

 

Pour le master 2, le prix a été décerné à monsieur Robinson Gouhier pour son mémoire intitulé « "Ils étaient partout et nulle part ! " Les Spahis algériens dans la guerre franco-allemande de 1870-1871 » soutenue à Sorbonne-Université sous la direction du professeur Olivier Forcade.

 

Télécharger le règlement du prix d’histoire militaire 2024 à la fin de l’article.

 

Aller plus loin

Prix d'histoire militaire : rencontre avec Monsieur Paul Lenormand, lauréat 2020

Prix d'histoire militaire : rencontre avec Monsieur François-Olivier Corman, lauréat 2021

Prix d’histoire militaire : rencontre avec Monsieur Alexandre Longer, lauréat 2022


À découvrir aussi

L’agenda culturel 2024

Les musicales

Les diffusions et replay de films documentaires historiques

Les dernières coéditions et publications d’ouvrages

 

 Rattachée au secrétariat général pour l’administration du ministère des Armées, la direction de la mémoire, de la culture et des archives (DMCA) a pour mission d’entretenir le lien avec le monde la recherche historique et d’assurer sa cohérence au sein du ministère des Armées. Elle assure aussi le secrétariat du conseil scientifique de la recherche historique de la défense (CSRHD) qui attribue annuellement des aides à la recherche à l’attention de doctorants et le prix d’histoire militaire (master 2 et doctorat).

 

Publié le 03 mai 2024.


]]>
Les trois lauréats du prix de la bande dessinée " Les Galons de la BD " désignés ! https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3403&titre=les-trois-laureats-du-prix-de-la-bande-dessinee-les-galons-de-la-bd-designes- https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3403&titre=les-trois-laureats-du-prix-de-la-bande-dessinee-les-galons-de-la-bd-designes- Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 Les lauréats du Prix de la bande dessinée " Les Galons de la BD " ont été révélés lors d'une cérémonie qui s'est déroulée le mardi 23 avril 2024. Patricia Mirallès, secrétaire d'État auprès du ministre des Armées, chargée des Anciens combattants et de la Mémoire, a remis les prix aux lauréats parmi les vingt finalistes sélectionnés en janvier dernier.


Ce prix, initié par le ministère des Armées en 2021, vise à distinguer des oeuvres de bande dessinée consacrées au fait militaire, sous divers angles. Le Grand Prix, le Prix Histoire et une mention spéciale ont été attribués par un jury composé principalement de professionnels de la bande dessinée, tandis que le Prix Jeunesse a été décerné par les élèves de 18 classes de défense. Pour rappel, le Grand Prix ainsi que le Prix Histoire ont été attribués par un jury composé majoritairement de professionnels du secteur de la bande dessinée, le Prix Jeunesse a lui été attribué par les élèves de 18 classes de défense.

 

Le Grand Prix

D'un montant de 6 000 €, ce prix a été attribué à Raynal Pellicer (scénario) et Titwane (dessin) pour " Photographes de guerre : Hans Namuth et Georg Reisner, 1936- 1940 ". Paru aux éditions Albin Michel en octobre 2023, cet ouvrage prend place en juillet 1936 à la veille de la guerre civile espagnole.

 

Présentation de l'ouvrage

Barcelone se prépare pour les Olympiades populaires, réponse pacifiste et antifasciste aux JO de Berlin. Mais l'ambiance n'est pas à la fête : l'armée nationaliste s'est soulevée contre la République. À 21 et 24 ans, Hans Namuth et Georg Reisner ignorent encore qu'ils ne sont qu'aux premières heures d'une longue guerre fratricide qu'ils vont couvrir, armés de leur seuls appareils photos. Habitués des reportages en immersion, Raynal Pellicer et Titwane livrent un portrait tout en humanité de deux photographes plongés dans la tourmente de la guerre d'Espagne. Un récit poignant aux accents tristement actuels.

À découvrir ici

 

Le Prix Histoire

D’un montant de 3 000 €, ce prix a été attribué à Séra pour " L'Âme au bord des cheveux ". Paru aux éditions Delcourt en février 2023, cet ouvrage autobiographique retrace la complexité des événements qui ont conduit à la chute de Phnom Penh le 17 avril 1975.

 

Présentation de l'ouvrage

En khmer, avoir " l'âme au bord des cheveux " signifie " être mort de peur ". Séra l'a bien été quand, le 17 avril 1975, Phnom Penh est tombée aux mains des Khmers rouges. S'il a grandi à l'abri au domaine familial, entre deux cultures, ce jour-là, tout a basculé...

L'auteur explore aussi la complexité des événements qui ont conduit à la chute de la capitale et le rôle qu'ont tenu les Français.

 À découvrir ici

 

 

En complément de ces deux prix, le jury a attribué une mention spéciale à José-Louis Bocquet, Jean-Luc Fromental (scénario) et Floc'h (dessin) pour " L'Art de la guerre ". Une aventure de Blake et Mortimer à New York, paru aux éditions Blake et Mortimer en octobre 2023.

 

Présentation de l'ouvrage

À New York, le capitaine Francis Blake doit prononcer à l'ONU un discours en faveur de la paix devant huit cents délégués venus du monde entier. Au même moment, dans la section des antiquités égyptiennes du Metropolitan Museum, un homme vandalise la stèle d'Horus avant d'être arrêté par la police. Francis Blake et Philip Mortimer, informés de l'incident par le FBI, connaissent bien cet homme. Il s'agit d'un certain Olrik. Mais celui-ci, plongé dans un état catatonique, a perdu la mémoire. Alors que nous sommes à la veille de l'ouverture de la conférence pour la paix, Blake et Mortimer mènent l'enquête. Le temps presse, car tout incite à penser qu'une grave menace pèse sur l'ONU...

À découvrir ici

 

Le Prix Jeunesse

D'un montant de 3 000 €, il a été attribué à Aurore d'Hondt, pour " Ginette Kolinka ", récit d'une rescapée d'Auschwitz-Birkenau. Paru aux éditions Des Ronds dans l'O, cet ouvrage est né de la rencontre de l'auteur avec Ginette Kolinka lors de l'un de ses témoignages dans une école.

 

Présentation de l'ouvrage

Arrêtée parce que juive en mars 1944, Ginette Cherkasky est déportée dans le camp de concentration et d'extermination d'Auschwitz-Birkenau. Elle en ressort vivante avec le matricule 78599 tatoué sur le bras. Seule rescapée des membres déportés de sa famille, elle nous transmet son témoignage et nous met en garde : " Voilà où mène la haine. "

À découvrir ici

 

À découvrir aussi

L’agenda culturel 2024

Les actualités des musées

Les musicales

Les diffusions et replay de films documentaires historiques

Les dernières coéditions et publications d’ouvrages

 

Publié le 1er mai 2024.

]]>
Les ailes de l'armée de Terre s'exposent au musée de l'Air et de l'Espace https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3379&titre=les-ailes-de-l-armee-de-terre-s-exposent-au-musee-de-l-air-et-de-l-espace https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3379&titre=les-ailes-de-l-armee-de-terre-s-exposent-au-musee-de-l-air-et-de-l-espace Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 À l'occasion du 70e anniversaire de l'Aviation légère de l’armée de Terre (ALAT) 1954-2024, le musée de l’Air et de l’Espace accueille une exposition temporaire qui met en lumière les moments forts de l’histoire de l’ALAT au cœur de l’armée de Terre !


Le 22 novembre 1954, le ministère de la Guerre décidait que l’armée de Terre disposait enfin de son aviation légère, sous l’appellation « d’Aviation légère de l’armée de Terre » (ALAT). 2024 est donc une année singulière pour l’ALAT qui célèbre ses 70 ans de services.


En 70 ans d’existence, l’Aviation légère de l’armée de Terre a écrit certaines des plus belles pages de l’aéronautique militaire. Des avions d’observation survolant les rizières du Tonkin, aux hélicoptères de nouvelles générations déployés dans la bande sahélo-saharienne, elle n’a jamais cessé d’occuper la place qui lui avaient été accordée : affranchir les forces terrestres des obstacles et des distances, leur accordant ainsi l’initiative et la surprise. Deux conditions du succès.

 

Capable d’agir avec rapidité et vigueur sur des objectifs de hautes valeurs, les forces aéromobiles ont souvent marqué l’entrée des forces terrestres dans un conflit. En témoigne les combats en Libye (2011) et plus récemment au Mali (2013). L’ALAT est et reste un atout majeur dans la main de l’état-major des armées et pour l’armée de Terre. Fort de ses nombreux succès et de la qualité de son personnel, elle opère aujourd’hui la plus grande flotte d’hélicoptères militaires de toute l’Union Européenne.

 

Pour marquer l’occasion de cet anniversaire, le Commandement de l’aviation légère de l’armée de Terre (COMALAT), en partenariat avec le musée de l’Air et de l’Espace et la participation du musée de l’ALAT et de l’hélicoptère de Dax, a fait le choix de réaliser cette exposition qui retrace l’histoire des hélicoptères de l’armée de Terre à travers un ensemble de photographies, de textes, d’insignes et de tenues.

 

De 1954 à 2024, traversez les décennies et découvrez les hommes, les machines et les missions qui ont conduit l’ALAT sur le chemin du succès et de l’excellence.

 

En visitant cette exposition, emparez-vous de la devise des aérocombattants « DE LA TERRE PAR LE CIEL ! »

 

En savoir plus

 

À découvrir aussi

L’agenda culturel 2024

Les actualités des musées

Les musicales

Les diffusions et replay de films documentaires historiques

Les dernières coéditions et publications d’ouvrages

 

Informations pratiques

Exposition « Les ailes de l’armée de Terre s’exposent au musée de l’Air et de l’Espace »

Du 30 avril au 29 septembre 2024

Musée de l’Air et de l’Espace

3, esplanade de l’Air et de l’Espace

93350 Le Bourget

 

Publié le 29 avril 2024.

]]>
Nouvelle exposition " Champions sportifs décorés de la Croix de Guerre " au Service historique de la Défense à Vincennes https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3375&titre=nouvelle-exposition-champions-sportifs-decores-de-la-croix-de-guerre-au-service-historique-de-la-defense-a-vincennes https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3375&titre=nouvelle-exposition-champions-sportifs-decores-de-la-croix-de-guerre-au-service-historique-de-la-defense-a-vincennes Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 Le Service historique de la Défense à Vincennes ouvre ses portes du 25 avril au 22 juin 2024 pour accueillir une nouvelle exposition intitulée " Champions sportifs décorés de la Croix de Guerre ". Elle évoque la rencontre entre la bravoure et l'excellence sportive qui forment un héritage inoubliable.

 

Au cœur des tumultes du XXe siècle, l'Armée Française a vu émerger une pléiade de champions sportifs, des hommes et des femmes dont le nom résonne dans les annales de l'histoire militaire. Leur courage indomptable et leur engagement sans faille les ont propulsés au-devant des combats, où ils ont brillé tant par leurs exploits sportifs que par leur héroïsme sur le champ de bataille.

 

L'exposition célèbre ces figures emblématiques, mettant en lumière leur double identité de champions sportifs et de soldats décorés. Tous sont titulaires de la Croix de Guerre ou de la Valeur Militaire, une distinction honorifique attribuée pour des actes de bravoure exceptionnels au service de la France et en situation de combat.

 

Organisée en partenariat avec l'Association Nationale des Combattants de la Guerre et de la Valeur Militaire (ANCGVM), cette exposition rassemble les témoignages poignants des champions d'hier et d'aujourd'hui, ainsi que des unités militaires, des villes et des institutions civiles ayant été décorées. Depuis sa fondation le 16 septembre 1919 par le vice-amiral Émile Guépratte, l'ANCGVM s'engage à perpétuer le souvenir et l'héritage des héros de guerre, honorant leur sacrifice et leur dévouement envers la patrie.

 

Découvrez cette expérience unique et venez rendre hommage à ces hommes et femmes d'exception, dont le courage et la détermination ont façonné l'histoire de la France et de son armée. L'exposition « Champions Sportifs décorés de la Croix de Guerre » promet une réflexion profonde sur le lien entre le sport, la bravoure et l'héroïsme, une leçon d'histoire qui résonnera longtemps dans les mémoires.

 

À découvrir aussi

L’agenda culturel 2024

Programmation JOP 2024 des institutions culturelles du ministère des Armées

Les musicales

Les diffusions et replay de films documentaires historiques

Les dernières coéditions et publications d’ouvrages

 

Informations pratiques

Exposition " Champions sportifs décorés de la Croix de Guerre "

Du 25 avril au 22 juin 2024

Service historique de la Défense

1er étage pavillon du roi,

Avenue de Paris, 94306 Vincennes

Horaires d'ouverture : Lundi : 13h00-17h00; Mardi au jeudi : 9h00-17h00; Vendredi : 9h00-16h00; Samedi : 9h30-15h00; Fermé le dimanche

 

 

Publié le 25 avril 2024.

]]>
Nouvelle exposition " Duels. L'art du combat " au musée de l'Armée https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3350&titre=nouvelle-exposition-duels-l-art-du-combat-au-musee-de-l-armee https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3350&titre=nouvelle-exposition-duels-l-art-du-combat-au-musee-de-l-armee Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 Une nouvelle exposition prend place au musée de l’Armée - Invalides à Paris, du 24 avril au 18 août 2024. Intitulée « Duels. L’art du combat », elle offre aux visiteurs une plongée fascinante dans l'univers des duels à travers les âges, explorant leur histoire, leur signification sociale et leur évolution au fil du temps.


Depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours, les duels ont été un phénomène à la fois réel et mythique, où deux individus se confrontent selon des règles précises pour résoudre des différends, demander réparation ou simplement préserver l'honneur. Cette exposition met en lumière cette forme de violence ritualisée, souvent ritualisée, à travers des représentations variées et des récits emblématiques.

Des duels héroïques de l'Antiquité aux duels d'honneur de l'époque moderne, en passant par les rituels ordaliques et les confrontations militaires, l'exposition explore les différentes formes de duels qui ont jalonné l'histoire. Elle met en avant le rôle symbolique et moral de ces affrontements, tantôt condamnés par la loi, tantôt valorisés par la société.

À travers des œuvres d'art, des artefacts historiques et des documents d'archives, les visiteurs sont invités à découvrir les multiples facettes du duel, de sa dimension légendaire à ses implications sociales et politiques. L'exposition met en perspective les représentations du duel dans la littérature, les arts de la scène et les médias, soulignant son influence sur la culture populaire et sa perpétuation à travers les siècles.

Parallèlement, l'exposition aborde la question complexe de la législation entourant le duel, entre condamnation officielle et tolérance implicite, mettant en lumière les tensions entre justice et tradition. Elle explore également le lien étroit entre le duel et la notion d'honneur, ainsi que son évolution dans le temps et dans différents contextes culturels.

« Duels. L’art du combat » offre une immersion saisissante dans un univers où le courage, l'honneur et la bravoure se conjuguent avec la violence et la tragédie. À travers des récits poignants et des représentations artistiques évocatrices, les visiteurs sont invités à réfléchir sur la nature humaine et les codes sociaux qui ont façonné l'histoire des duels.

 

Bande-annonce de l’exposition « Duels. L'art du combat »

En savoir plus

 

Les activités culturelles autour de l’exposition

Visites avec un commissaire de l’exposition

Les 5 mai, 7 juin et 5 juillet – 19h00 – durée 1h3o

 

Visites guidées (adultes)

Du 24 avril au 18 août – durée 1h3o

 

Visites jeux (7-12 ans) En garde !

Les 5 et 22 mai, 3o juin – 14h3o – durée 1h3o

 

Conférence « César contre Pompée, un duel de géants »

Jeudi 4 avril au Grand salon

 

Conférence « Les duels politiques et parlementaires, de la Révolution à l’affaire Defferre-Ribière de 1967 »

Mardi 3o avril au Conseil supérieur du notariat

 

Conférence « Honneur, gloire et duel au temps des Mousquetaires »

Mardi 11 juin au Conseil supérieur du notariat

 

« Guerre, histoire et sociétés : Le sens du duel dans l’éthique et les représentations chevaleresques de la Renaissance »

Mercredi 12 juin à l’auditorium Austerlitz

 

Les conférences se déroulent dans le grand salon, à l’auditorium Austerlitz, ou au conseil supérieur des notaires, de 13h45 à 15h00. Accès gratuit aux conférences sur réservation, dans la limite des places disponibles.

 

À découvrir aussi

L’agenda culturel 2024

Les musicales

Les diffusions et replay de films documentaires historiques

Les dernières coéditions et publications d’ouvrages

 

Informations pratiques

Exposition « Duels. L’art du combat »

Du 24 avril au 18 août 2024

Musée de l’Armée, Invalides

129, rue de Grenelle, 75007 Paris

 

Publié le 22 avril 2024.


]]>
" Dragons - Légion, quand le mythe rencontre la légende ", la nouvelle exposition du musée de la Légion étrangère https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3354&titre=-dragons-legion-quand-le-mythe-rencontre-la-legende-la-nouvelle-exposition-du-musee-de-la-legion-etrangere https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3354&titre=-dragons-legion-quand-le-mythe-rencontre-la-legende-la-nouvelle-exposition-du-musee-de-la-legion-etrangere Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 L'exposition « Dragons - Légion, quand le mythe rencontre la légende » offre une plongée fascinante dans l’univers du combat épique, militaire et guerrier. À travers plus d’une centaine d’œuvres exposées, elle explore la relation singulière entre le dragon et la Légion étrangère. Le dragon, en tant qu'entité hybride mythique, incarne diverses symboliques, oscillant entre force indomptable et incarnation de la puissance.


L’exposition met en lumière la manière dont les légionnaires, au fil de leurs déploiements à travers le monde, se sont imprégnés de cette figure emblématique, évoquant cette ombre ambivalente sur leurs missions. Par sa nature hybride, le dragon, animal chthonien, peuplant les profondeurs terrestres, les airs et les eaux, devient un référent naturel pour les combattants des régiments de la Légion, quelle que soit leur spécialité du 2e régiment Étranger parachutiste de Calvi aux plongeurs du 1er régiment de Génie.

 

L’exposition explore également la dualité du dragon, incarnant tantôt le mal combattu par les héros chevaleresques tels saint Georges ou saint Michel, tantôt un protecteur bienveillant dans les expéditions d'Extrême-Orient. Un jeu subtil d'influences, de proximité et de transferts magiques se déploie entre dragons et légionnaires, unissant ces deux univers dans une relation complexe et fascinante. Le dragon est aussi le symbole de la combativité, de la résilience et de l'accomplissement de la mission à tout prix, des traits de caractère partagés par ces guerriers d'élite.

 

Les combats de Diên Biên Phu, il y a 70 ans, illustrent cette dualité, symbolisant la féroce détermination des légionnaires à se battre contre l’hydre ennemie. Dans les griffes du dragon et sous un déluge de feu, ce combat épique, incarne les vertus guerrières et sacrificielles des légionnaires qui apprivoisent toutes les dimensions de la créature.

 

L'exposition souligne enfin, comment, forgées par près de deux siècles d'engagements, les unités et les personnalités de la Légion étrangère continuent de s'approprier et de réinventer l'image du dragon. Utilisée pour personnifier l'engagement sur les terres lointaines par de nombreuses promotions d’officiers et de sous-officiers, cette symbolique évoque une subtile association entre courage et danger. Jusque dans les plus récents engagements contemporains de la Légion étrangère en opérations extérieures, l’usage vivant du dragon dans de la symbolique confirme l’union indéfectible du plus bel esprit militaire avec cet animal légendaire.

 

L’exposition est ouverte jusqu’au 30 janvier 2025, du mardi au dimanche de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00. L’entrée à l’exposition est gratuite.

 

Informations pratiques

Exposition « Dragons- Légion, quand le mythe rencontre la légende »

Du 15 avril 2024 au 30 janvier 2025

Musée de la Légion étrangère

Chemin de la Thuilière, 13400 Aubagne.

 

Publié le 16 avril 2024.


]]>
Exposition virtuelle " 1944, les exilés de la Résistance, la Résistance depuis les exilés " https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3336&titre=exposition-virtuelle-1944-les-exiles-de-la-resistance-la-resistance-depuis-les-exiles- https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3336&titre=exposition-virtuelle-1944-les-exiles-de-la-resistance-la-resistance-depuis-les-exiles- Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 À l'occasion du 80e anniversaire des débarquements, de la Libération de la France et de la Victoire, le Service historique de la Défense ouvre les portes de son site d'expositions virtuelles. Cette initiative met en lumière des documents précieux issus de ses fonds et collections, offrant ainsi un accès unique à l'histoire militaire française.

 

L’exposition en ligne explore le rôle crucial des exilés dans la Résistance, ainsi que la résistance depuis l'exil. Deux figures emblématiques, Joséphine Baker et Missak Manouchian, récemment entrées au Panthéon, symbolisent cet apport des étrangers à la Résistance. Alors que Joséphine Baker représente la Résistance extérieure, Missak Manouchian incarne la Résistance intérieure. L’exposition met en lumière le rôle essentiel joué par les exilés dans la préparation de la libération de la France et la reconstruction politique et militaire de la République, largement organisées en dehors des frontières françaises.

 

Le parcours s’articule autour de plusieurs thématiques, offrant ainsi une exploration approfondie de cette période cruciale de l'histoire. La première partie consacrée à « La nationalité Française, un enjeu de guerre » examine la situation de la France face aux exils, mettant en lumière les défis rencontrés par les Français à l'étranger.

La seconde partie intitulée « Clandestinité et planification : Préparer la Libération » plonge le visiteur dans le monde de la clandestinité et de la planification. Une focale est portée sur le rôle des étrangers dans la lutte clandestine et leur contribution aux organisations de la Résistance. L’exploration du sujet se poursuit à travers le réseau de renseignements allié, une véritable internationale du secret, ainsi que les nombreuses opérations militaires menées sur les différents théâtres d'opération du conflit.

 

Enfin, la dernière section nommée « Les armes à la main pour libérer la France », présente quelques exemples de combats de la Libération, avec des récits poignants sur la violence et la répression lors des mois de juin et juillet 1944, les sabotages, parachutages et embuscades de juillet et août 1944, ainsi que l'évolution des formes de combat vers la fin de l'été 1944.

 

L’exposition virtuelle vous immerge au cœur de l'histoire militaire française à travers des documents d'archives, des témoignages et des analyses approfondies. Vous découvrirez des histoires souvent méconnues de ceux qui ont contribué à la lutte pour la liberté et la justice pendant cette période tumultueuse de l'histoire.

 

Le Service historique de la Défense enrichit régulièrement son site de nouvelles expositions virtuelles.

 

Découvrir l’exposition virtuelle

 

À découvrir également

Agenda culturel des musées – Avril 2024

Les grandes dates de l'année mémorielle 2024 : les établissements culturels du ministère en première ligne

Seconde Guerre mondiale : 80e anniversaire de l'année 1944

 

Publié le 15 avril 2024.


]]>
Publication de l'agenda 2024 des acteurs culturels de la Défense https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3329&titre=publication-de-l-agenda-2024-des-acteurs-culturels-de-la-defense https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3329&titre=publication-de-l-agenda-2024-des-acteurs-culturels-de-la-defense Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 La direction de la mémoire, de la culture et des archives du ministère des Armées lance, pour sa huitième édition, l'agenda 2024 des acteurs culturels de la Défense. Ce dernier a pour ambition de promouvoir les événements organisés par les établissements culturels, les armées, les directions, les services et les organismes du ministère des Armées. Au travers de cet agenda annuel, le public peut découvrir la programmation culturelle 2024 sous format digital. Ce document témoigne de la richesse des patrimoines et de l'engagement du ministère des Armées en sa qualité de deuxième acteur culturel de l'État.

 

Tournés vers la connaissance, le savoir, l'histoire et la mémoire, les musées du réseau de la Défense proposent une programmation culturelle diversifiée sur l'ensemble du territoire. La carte interactive de ces sites est accessible sur le portail culturel Mémoire des hommes. Leurs programmations respectivent font aussi bien écho à l'année mémorielle qui s'annonce, rythmée entre autres par la panthéonisation de Missak et Mélinée Manouchian, le 80e anniversaire des débarquements, de la Libération de la France et de la Victoire, ou encore le 70e anniversaire de la chute de Diên Biên Phu et de la fin de la guerre d'Indochine, qu'aux grandes manifestations civiles, à l'image des Jeux olympiques et paralympiques Paris 2024. Une focale est également portée cette année sur la programmation musicale de l'ensemble de structures afin de mettre en lumière le patrimoine vivant des formations musicales des armées.

 

En outre, il s'agit d'une invitation à découvrir les dispositifs pluriels et dynamiques mis en oeuvre par les services de la direction de la mémoire, de la culture et des archives du ministère sur l'ensemble des domaines que couvre sa politique culturelle (cinéma, édition, musique, archives, recherche historique et patrimoine). Des ressources sont ainsi mises à disposition du public, notamment en ce qui concerne les films-documentaires disponibles à la rediffusion tout au long de l'année et les ouvrages coédités par le ministère des Armées d'ores et déjà parus.

 

L'agenda 2024 dresse le panorama des principaux événements culturels auxquels prennent part les acteurs culturels du ministère des Armées afin de promouvoir l'essentiel de leurs activités respectives. À titre d'illustration, la direction de la mémoire, de la culture et des archives sera notamment présente au Salon de la Généalogie à la mairie du XVe arrondissement de Paris, au Salon mondial du tourisme à Portes de Versailles (Paris) ainsi qu'aux fêtes maritimes de La Rochelle et de Brest. En matière de ses actions liées à la promotion de la production éditoriale et audiovisuelle, le ministère des Armées participe également aux festivals du Livre de Paris, Quai des Bulles de Saint-Malo, War on Screen à Châlons-en-Champagne, ainsi qu'au Festival international du film historique de Pessac.

 

Amateurs d'histoire, d'art et de patrimoine, visiteurs d'hier et de demain, préparez-vous à une année riche en émotions, en découvertes et en partage !

 

Informations pratiques

Agenda culturel 2024
Musées, services d'archives et musiques militaires
Culture - Mémoire - Patrimoine

Accessible en version digitale.

 

En savoir plus

Programmation non-contractuelle et non-exhaustive. Certaines informations sont susceptibles d'évoluer en cours d'année. Pour être alertés des dernières mises à jour, nous vous invitons à consulter régulièrement le portail culturel du ministère des Armées Mémoire des hommes.

Publié le 13 mars 2024.

]]>
Les grandes dates de l'année mémorielle 2024 : les établissements culturels du ministère en première ligne https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3241&titre=les-grandes-dates-de-l-annee-memorielle-2024-les-etablissements-culturels-du-ministere-en-premiere-ligne https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3241&titre=les-grandes-dates-de-l-annee-memorielle-2024-les-etablissements-culturels-du-ministere-en-premiere-ligne Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 Les établissements culturels du ministère des Armées se mobilisent pleinement pour proposer aux publics une programmation culturelle en lien avec les grandes dates commémoratives de l’année 2024. Le programme des actions culturelles en lien avec le 80e anniversaire des débarquements, de la Libération et de la Victoire a été présenté dans un précédent sujet. Découvrez, aujourd’hui, celles qui font écho aux autres grandes dates de l’histoire et qui seront célébrées tout au long de l’année 2024.

 

Célébration du 80ème anniversaire de l'exécution du groupe des 22 membres du groupe FTP-MOI de Missak Manouchian au Mont-Valérien

Le 80ème anniversaire de l'exécution du groupe des 22 membres du groupe FTP-MOI, dirigé par Missak Manouchian, au Mont-Valérien, constitue un moment emblématique de cette année. L'importance de cet événement est accentuée par la panthéonisation de Missak Manouchian et de son épouse Mélinée. Cette démarche souligne le sacrifice et l'engagement de ces résistants étrangers de la Seconde Guerre mondiale.

Un ensemble d'événements est prévu, comprenant notamment une conférence au musée de l'Ordre de la Libération le 8 février 2024 à 19h00. Cette conférence sera dédiée à Rino Della Negra, footballeur professionnel et membre du groupe FTP-MOI de Missak Manouchian. Les commémorations s'illustrent également en images au travers de films documentaires, dont la diffusion télévisée de « Missak Manouchian et ceux de l'affiche rouge » le 20 février 2024 sur France Télévision, apportant une dimension captivante à cet hommage mémorable.

 

Célébration du 80ème anniversaire de l'offensive du printemps 1944

Le musée de l'Artillerie s'apprête à dévoiler une exposition captivante intitulée « L'Artillerie au combat ! Campagne d'Italie, Débarquement de Provence, libération de la France et guerre d'Indochine », à partir de mai 2024. Cette initiative vise à commémorer le 80ème anniversaire de l'offensive du printemps 1944, un moment charnière de la Seconde Guerre mondiale.

Parallèlement, l'Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense (ECPAD) prévoit la publication d'un ouvrage photographique, « Images de la Campagne d'Italie ». Ce dernier, centré sur la campagne d'Italie et la libération de Rome, vise à enrichir la réflexion et à renforcer le caractère mémorable de cet événement clé de l'histoire. Cette démarche s'inscrit dans une perspective de préservation de la mémoire collective, permettant aux générations actuelles de mieux comprendre et apprécier les sacrifices et les accomplissements des hommes et femmes ayant participé à ces moments cruciaux de notre passé.

 

Célébration du 70ème anniversaire de la chute de Diên Biên Phu

L'année en cours revêt également une signification particulière en célébrant le 70ème anniversaire de la chute de Diên Biên Phu, un événement historique majeur de la guerre d'Indochine. Pour commémorer cette étape significative, une série d'événements culturels est minutieusement orchestrée. Parmi eux, l'exposition intitulée « Diên Biên Phu : hommage aux combattants », tenue au musée-mémorial des Parachutistes à Pau, offre un témoignage de cette bataille mémorable, accessible au public jusqu'à l'été 2024.

Parallèlement, l'ouvrage « Images de la bataille de Diên Biên Phu », réalisé par l'Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense (ECPAD), sera édité, apportant une contribution significative à la documentation de cette page d'histoire. Ces commémorations sont également enrichies par des diffusions télévisées, dont le documentaire captivant « Diên Biên Phu, les fantômes du Tonkin », prévu sur France 5 en juin 2024 et produit par Temps Noir. Ces initiatives s'inscrivent dans une volonté collective de préserver et transmettre la mémoire de Diên Biên Phu, soulignant l'importance de cet événement dans le contexte plus vaste de la guerre d'Indochine.

 

Autres anniversaires et événements à portée mémorielle

L'année 2024 réserve également un éventail d'autres événements culturels à portée mémorielle, contribuant ainsi à la richesse commémorative tout au long de l'année. Le musée de l’Air et de l’Espace, situé à l'aéroport de Paris – Le Bourget, se distingue par son engagement à travers l'exposition dédiée aux « 70 ans d’Aviation légère de l’Armée de terre », qui prend son envol le 30 avril pour atterrir le 30 juin 2024. Cette exposition promet de mettre en lumière les prouesses et l'évolution de l'aviation légère au sein de l'Armée de terre, soulignant ainsi sept décennies d'innovations et d'engagements.

Au musée de l’Ordre de la Libération, une série d'événements culturels est prévue, contribuant à la diversité des commémorations. En particulier, l'exposition temporaire intitulée « Résistantes ! France 1940,1944 » ouvrira ses portes le 13 juin 2024, inscrivant son propos dans le contexte du 80ème anniversaire du droit de vote des femmes, octroyé par l'ordonnance d’avril 1944. Parallèlement à cette exposition, le musée de l’Ordre de la Libération organisera diverses cérémonies tout au long de l'année, consolidant ainsi son engagement à perpétuer la mémoire des actes héroïques et des sacrifices consentis pour la défense des valeurs fondamentales.

 

L’ensemble de ces événements culturels soulignent l'importance de préserver et de partager les récits de ces moments clés de notre histoire, permettant ainsi aux générations actuelles de se connecter de manière significative avec le passé.

 

Aller plus loin

Programmation culturelle du 80e anniversaire des débarquements, de la Libération et de la Victoire

Programmation culturelle des JO Paris 2024

Agenda culturel des musées – Février 2024

 

Publié le 12 février 2024.


]]>
Programme culturel du 80ème anniversaire des débarquements, de la Libération de la France, et de la Victoire https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3221&titre=programme-culturel-du-80eme-anniversaire-des-debarquements-de-la-liberation-de-la-france-et-de-la-victoire https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3221&titre=programme-culturel-du-80eme-anniversaire-des-debarquements-de-la-liberation-de-la-france-et-de-la-victoire Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 Cette année la France se prépare à commémorer le 80ème anniversaire des débarquements, de la Libération de la France, et de la Victoire. À cette occasion les opérateurs culturels du ministère des Armées se mobilisent et proposent un programme hétéroclite autour de nombreuses expositions, conférences et concerts.

 

Les événements historiques qui marquent le 80ème anniversaire des débarquements, de la Libération de la France et de la Victoire, seront célébrés à travers une série d'initiatives culturelles orchestrées par les établissements culturels placés sous l'égide du ministère des Armées, et les services et délégations qui lui sont rattachés. Au cours de cette année commémorative, une diversité d'expositions, de conférences, et de concerts viennent souligner l'importance de ces moments cruciaux dans l'histoire de la France et de l'Europe. Ce programme diversifié d'événements culturels offre également l'occasion aux générations actuelles et futures de tisser des liens avec l'héritage du passé.

 

Délégation au patrimoine de l'armée de Terre

Dans le cadre des commémorations du 80ème anniversaire du débarquement en Provence de 1944 et de la libération de Marseille, la Délégation au patrimoine de l'armée de Terre organise une exposition mettant en avant les oeuvres des peintres de l'Armée. Cette exposition a été conçue pour rendre hommage à ces événements historiques marquants, offrant ainsi une perspective artistique et mémorielle unique sur cette période cruciale de l'histoire.

 

École du Val-de-Grâce

L'école du Val-de-Grâce commémore le 80ème anniversaire du moment historique du vendredi 25 août 1944, lorsque le général Philippe Leclerc de Hauteclocque reçoit, devant la gare Montparnasse, la capitulation des troupes d'occupation de la capitale à 15h30. Pour marquer cet événement emblématique, la musique de la Garde républicaine, sous la direction du capitaine Frédéric Foulquier, accompagnée par l'organiste Hervé Désarbre, propose le concert " Paris Libéré ! ". Cette performance musicale souligne l'importance de la libération de Paris et rend hommage aux acteurs de cette période. Le concert constitue une célébration artistique et mémorielle, visant à perpétuer le souvenir de ce moment symbolique de la libération de la capitale française.

 

Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense (ECPAD)

L'ECPAD annonce la publication d'un ouvrage photographique intitulé " Images de la Libération ". Cet ouvrage présente une compilation de photographies illustrant la libération du territoire, depuis les débarquements jusqu'à la Libération de Paris, offrant ainsi un témoignage visuel de cette période historique. Ce premier tome se veut être une contribution à la préservation et à la diffusion du patrimoine visuel.

 

Musée de l'Armée – Invalides

Le musée de l'Armée organise un concert " V for Victory " dans le cadre de la saison musicale 2023-2024 du musée, s'inscrivant dans la commémoration du 80ème anniversaire des débarquements, de la Libération de la France, et de la Victoire.

Le musée de l'Armée propose également une exposition en novembre 2024 sur la thématique des " combats oubliés des FFL : Vosges et Alsace ". Cette exposition réalisée en partenariat avec la Fondation de la France libre et avec le soutien du musée de l'Ordre de la Libération, met en lumière les combattants débarqués en Normandie et en Provence marchant vers les Vosges et l'Alsace – où l'armée allemande s'est repliée et réorganisée – pour des combats particulièrement durs au cours d'un hiver rude.

 

Musée des Blindés

Tout au long de l'année, retrouvez au sein du musée des Blindés à Saumur, l'exposition évolutive "Tigre à coeur ouvert". Cette exposition met en avant la restauration histroique du char Tigre I. Lors de cette restauration, les éléments du char sont peu à peu dévoilés au grand public. Retrouvez également, du 15 au 26 avril, des visites sur la thématique "La bataille de Normandie" et sur la "Bombre atomique VS char d'assaut".

 

Musée de l'Ordre de la Libération

En avril 2024, le musée de l'Ordre de la Libération annonce la tenue d'une conférence animée par Xavier Aumage, abordant le sujet de la Seconde Guerre mondiale dans le domaine des bandes dessinées. Le musée s'efforce ainsi de diversifier son programme en offrant une perspective particulière sur l'exploration artistique et narrative de cet événement historique. L'intervention de Monsieur Aumage, spécialiste de l'histoire visuelle de la Seconde Guerre mondiale, promet d'apporter un éclairage captivant sur la représentation de cette période à travers le médium des bandes dessinées.

 

Musée du matériel et de la maintenance et le musée du train et des équipages militaires

À l'occasion de la Nuit européenne des musées, les musées militaires de Bourges, annoncent une présentation nocturne en extérieur de munitions liées à la Seconde Guerre mondiale. La mise en avant de munitions de grande envergure, témoigne de l'engagement des musées militaires de Bourges à partager de manière innovante et pédagogique les éléments marquants de l'histoire, tout en contribuant à la commémoration du 80ème anniversaire des débarquements, de la Libération et de la Victoire.

 

Musée des Troupes de montagne

En l'honneur du 80ème anniversaire des débarquements, de la Libération de la France, et de la Victoire, le musée des Troupes de montagne prépare une célébration de la Fête de la Saint Bernard. Cette journée débutera par une cérémonie, suivie d'une soirée de conférences dédiées à la mobilisation générale des maquis. Cette commémoration spéciale mettra en lumière le rôle essentiel des maquisards dans les événements historiques.

 

Service historique de la Défense (SHD)

L'année 2024 commémore le 80ème anniversaire des débarquements, de la Libération de la France et de la Victoire. À cette occasion, le Service historique de la Défense s'engage activement en proposant une série d'expositions et de conférences. Au sein du prestigieux site du château de Vincennes, une exposition virtuelle sera déployée durant l'année, mettant en lumière des ressources iconographiques et des archives issues du SHD, explorant le thème de " 1944 : libérer par les airs, par la mer, par la terre et sur le territoire national ". À Brest, une exposition dédiée à " la Libération vue de la mer " prendra place en avril, suivie en novembre par une seconde exposition intitulée " Sauver, détruire et cacher les archives pendant la Seconde Guerre mondiale ".

 

Ce programme culturel est une liste non exhaustive des événements culturels des musées, directions et services du ministère des Armées.


Publié le 30 janvier 2024.



]]>
Jeux Olympiques et Paralympiques Paris en 2024 : une programmation culturelle unique et inédite https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3202&titre=jeux-olympiques-et-paralympiques-paris-en-2024-une-programmation-culturelle-unique-et-inedite https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3202&titre=jeux-olympiques-et-paralympiques-paris-en-2024-une-programmation-culturelle-unique-et-inedite Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 À l'occasion des Jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024, les musées Défense se mobilisent et proposent de nombreuses activités telles que des expositions, des conférences et des événements en lien avec le sport dans les armées. Près d'une vingtaine d'événements sont prévus sur l'ensemble de l'hexagone jusqu'à la fin de l'année.

 

 

 

 

 

 

 


Les expositions

" Sport et Marine " au Service historique de la Défense de Toulon (SHD)

 

Du 16 septembre 2023 au 22 septembre 2024

Exposition-dossier portant sur l'histoire de la pratique du sport dans la marine nationale, de sa théorisation avec Georges Hébert au début du XXe siècle, à la création du Rugby Club de la Marine nationale en 2005.

L'exposition célèbre également Virginie Hériot, grande figure de navigatrice, ambassadrice de la Marine française, première championne olympique française à l'épreuve de voile aux Jeux Olympiques d'Amsterdam en 1928.

L'exposition présente des archives extraites des fonds conservés par le Service historique de la Défense à Toulon, notamment du fonds d'archives privées Virginie Hériot, ainsi que des documents de la bibliothèque du SHD et des prêts de la Base navale de Toulon (EPMS).

 

En savoir plus

 

 

 

 

 

 

 

" Sport et armée de Terre, évolution et reconstruction ! " au Musée des Transmissions

 

Du 29 novembre 2023 au 31 octobre 2024

À travers cette exposition, le public pourra comprendre l'importance du sport dans l'armée, au travers de trois pôles : " préparer le soldat " qui retrace l'histoire sportive de l'armée de Terre, de ses premiers balbutiements au XIXème siècle à la préparation opérationnelle du soldat aujourd'hui ; " surmonter la blessure " pour comprendre la prise de conscience de l'importance du sport, dans le processus de reconstruction du soldat blessé ; " porter haut les couleurs " afin de connaître le rayonnement du sport militaire sur la scène nationale et internationale. Des objets à l'importance patrimoniale saisissante seront réunis à cette occasion comme un tricycle et un ballon de rééducation de la Grande Guerre, un panorama des survêtements militaires du XXe siècle, des images et vidéos d'archives d'entraînements, de rééducation et de matchs militaires ou encore des interviews inédites et des trophées d'athlètes militaires internationaux, qui, pour certains, participeront aux Jeux Olympiques et Paralympiques 2024.

Un magazine de l'exposition sera disponible gratuitement dans lequel, seront lisibles des articles de spécialistes sur des sujets annexes de l'exposition, des biographies de sportifs et sportives mobilisés pendant les guerres ainsi que des anecdotes historiques sur le sport et l'armée.

 

En savoir plus

 

" Duels " au musée de l'Armée, Invalides

 

Du 24 avril 2024 au 18 août 2024

" À l'épée, on défend sa vie ; au pistolet, on la livre. ", Alexandre Dumas, Mes mémoires, Paris, 1863. Duel... cet affrontement entre deux adversaires – dont l'un demande à l'autre réparation d'une offense – intrigue, fait fantasmer et inspire depuis longtemps des écrivains, des peintres et aujourd'hui des cinéastes.

Ancré dans l'imaginaire collectif et la culture populaire, le duel recouvre de nombreuses réalités. L'exposition en révèlera les codes, le cérémonial, le protocole ainsi que les règles écrites ou implicites, tout en mettant en lumière son évolution à travers les époques et les sociétés.

À travers les duels emblématiques, Musashi/Kojirō, Mademoiselle de Maupin/Louis-Joseph d'Albert de Luynes ou encore Le Gris/Carouges, l'exposition vous dévoile la diversité mais aussi l'universalité de cette pratique.

 

En savoir plus

 

 

" Les champions sportifs décorés de la Croix de guerre de la Valeur militaire " au Service historique de la Défense (SHD) de Vincennes

 

Du 25 avril au 22 juin 2024

 

Durant les différents conflits du XXe siècle dans lesquels l'Armée française a été engagée, se sont trouvés de nombreux sportifs dont d'authentiques champions. Par leur courage et leur engagement patriotique, ils ont souvent été au coeur des combats. À l'occasion des Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024, l'Association Nationale des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire (ANCGVM) a souhaité présenté cette exposition qui met à l'honneur des femmes et des hommes qui ont chacun la particularité d'avoir été un brillant sportif et un combattant cité pour sa bravoure. Tous sont titulaires de la Croix de Guerre ou de la Valeur Militaire.

 

 


 

Podiums équestres, l'équitation militaire aux Jeux Olympiques par la Délégation au patrimoine de l'armée de Terre


Du 31 mai au 18 août 2024

Exposition en lien avec la mairie de Fontainebleau. A l'occasion de l'année olympique Paris 2024, une exposition sur le thème de l'équitation française aux Jeux olympiques est présentée pour la première fois au public. Cette exposition est une avant-première d'une partie de la fresque historique qui devrait voir le jour dans le Manège Sénarmont avec le Musée du cheval militaire.

 

 

 

 

 

 

" Sport et culture aux Jeux de 1968 : l’œuvre de Jean Dewasne " au Musée de l'Armée – Invalides


Du 3 juillet au 13 octobre 2024

Cette éditorialisation présente la série de dix gouaches de Jean Dewasne (1921-1999), exécutées en 1967-1968, préparatoires à son projet de décor pour le stade de glace de Grenoble. Elle permet notamment de rendre hommage au donateur de cet ensemble, Daniel Cordier, et de mettre en valeur une de ses " trois vies ", agent secret, marchand d'art et historien.

Outre des dispositifs de médiation mettant en valeur les dessins de Jean Dewasne, l'exposition comporte des oeuvres en lien avec les Jeux Olympiques de Grenoble, la politique sportive et culturelle de la Cinquième République, liée aux grands projets d'aménagements du territoire.

 

En savoir plus

Militaires et sportifs. Ça match !

Du 14 juillet au 31 mai 2024

À l’occasion des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, par l’intermédiaire de ses collections et des prêts de divers champions, le musée de l’Armée décrypte les liens profonds qui unissent l’institution militaire et le domaine sportif, chacun puisant dans l’autre pour mieux s’élever.

 

En savoir plus

 

 

Les conférences

Les rendez-vous du musée au Musée des transmissions


De février 2024 à octobre 202

Des conférences ou des tables rondes vont être mises en place autour du sujet de l'exposition temporaire du musée des Transmissions, " Le sport dans l'armée de Terre "

 

 

" Le sport dans le fonds Vichy " à l'Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense (ECPAD)


Mardi 05 mars 2024

Journée d'étude qui vise à présenter la pratique du sport dans le fonds d'images fixes et animées conservées à l'Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense.

 

 

Les événements

 

Nuit européenne des musées au Musée de l'Air et de l'Espace, Aéroport de Paris-Le Bourget


Samedi 18 mai 2024

Pour la 20e édition de cet évènement européen, le musée de l'Air et de l'Espace ouvrira gratuitement ses portes de la tombée de la nuit jusqu'à minuit. Visites éclairées, parcours ludiques, animations exceptionnelles donneront à vivre au public une expérience du musée à la fois conviviale et ludique. Le temps fort de cette édition au musée sera le spectacle " Dance in the Air ", alliance entre danse aérienne et art photographique pour figurer et capter la performance, la grâce et la puissance de la voltige, écho à la riche programmation à venir des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024.

 

 

Perche aux étoiles au Musée de l'Air et de l'Espace, Aéroport de Paris-Le Bourget


Du 14 juin au 15 août 2024

En lien avec les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, le musée de l'Air et de l'Espace propose deux journées pour fêter l'élévation dans les airs. Le saut à la perche sera ainsi à l'honneur. L'évènement, pensé en collaboration avec l'agence sportive Perfe'o, basée à Aulnay-sous-Bois, et co-fondée par deux anciennes athlètes olympiques, reposera sur l'organisation inédite d'une compétition sportive homologuée par la Fédération française de saut à la perche. L'occasion pour les visiteurs de découvrir ce sport au plus près des athlètes, mais aussi de s'initier à la pratique avec des ateliers et des démonstrations, et enfin d'en savoir plus sur les matériaux techniques utilisés dans le domaine sportif, qui présentes des similitudes avec ceux du domaine aéronautique et spatial.

 

Traversée de la flamme olympique au Service historique de la Défense (SHD) de Vincennes


Dimanche 21 juillet 2024

La flamme qui sera allumée à Olympie le 16 avril 2024 arrivera en France à Marseille en mai et ensuite, chaque jour, 130 porteurs se relaieront pour lui faire traverser une soixantaine de départements avant d'atteindre Paris. Vincennes sera collectivité étape du Relais de la Flamme - Paris 2024, le dimanche 21 juillet 2024.

 

Podiums équestres, l'équitation militaire aux Jeux Olympiques, Musée de la Cavalerie


Du 2 septembre au 11 novembre 2024

A l'occasion de l'année olympique Paris 2024, une exposition sur le thème de l'équitation française aux Jeux olympiques est présentée pour la première fois au public. Cette exposition est une avant-première d'une partie de la fresque historique qui devrait voir le jour dans le Manège Sénarmont avec le Musée du cheval militaire.


Audiovisuel

CinéTarmac, Musée de l'Air et de l'Espace, Aéroport de Paris-Le Bourget


Juillet 2024

En juillet 2024, le cinéma sera de retour sur le tarmac du musée de l'Air et de l'Espace avec de nouvelles projections en plein air sur le fuselage du Boeing 747. Des animations seront proposées avant la projection de films sur la thématique sportive et du dépassement de soi, qui résonneront avec l'actualité des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024.


Et aussi

Dans le cadre de la programmation culturelle des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, plusieurs expositions sont envisagées au cours de l'année. Notamment, le musée National de la Marine de Port-Louis prévoit de dédier une exposition à Virginie Hériot, une navigatrice au sommet de l'Olympe, dès le mois de mai 2024. Parallèlement, une exposition centrée sur les jeux pratiqués sur l'eau est en phase de préparation au musée National de la Marine de Brest, prévue pour le mois de juin 2024. Une exposition dédiée aux sports collectifs de la Grande Guerre est également en cours de préparation par l'Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense (ECPAD) en partenariat avec le mémorial 14-18 de Notre Dame de Lorette. Ces initiatives s'inscrivent dans un calendrier riche en évènements culturels à venir tout au long de l'année.

 

Retrouvez le nouveau site du ministère des Armées consacré aux JOP 2024, vitrine interarmées et ministérielle, qui est désormais accessible.

 

Publié le 11 janvier 2024.



]]>
" Le sport dans l'armée de Terre ", une exposition du musée des Transmissions https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3134&titre=-le-sport-dans-l-armee-de-terre-une-exposition-du-musee-des-transmissions https://mdh2021.arkotheque.fr/fr/article.php?laref=3134&titre=-le-sport-dans-l-armee-de-terre-une-exposition-du-musee-des-transmissions Mon, 08 Jul 2024 14:31:56 +0200 Le musée des Transmissions s’inscrit dans l'actualité sportive et olympique à venir en proposant une nouvelle exposition temporaire intitulée « Le sport dans l’armée de Terre : évolution et reconstruction ».

Présentée du 29 novembre 2023 au 31 octobre 2024, l'exposition s’articule autour de trois pôles : « préparer le soldat » qui retrace l’histoire sportive de l’armée de Terre, de ses débuts au XIXème siècle à la préparation opérationnelle du soldat aujourd’hui ; « surmonter sa blessure » pour comprendre l’importance du sport dans le processus de reconstruction du soldat blessé et « porter haut les couleurs » afin de montrer le rayonnement du sport militaire sur la scène nationale et internationale.

Des objets à l’importance patrimoniale saisissante sont réunis à l'occasion de cette exposition comme un tricycle et un ballon de rééducation de la Grande Guerre, un panorama de survêtements militaires du XXème siècle, des images et des vidéos d’archives militaires ou encore des interviews inédites ainsi que des trophées d’athlètes militaires internationaux qui, pour certains, participeront aux Jeux Olympiques et Paralympiques 2024.

 

Informations pratiques

Exposition temporaire « Le sport dans l’armée de Terre »

Du 29 novembre 2023 au 31 octobre 2024

Musée des Transmission

6 avenue de la Boulais

35510 Cesson-Sévigné

 

Publié le 30 novembre 2023.

]]>